Tout savoir sur la donation d'actions en SAS

Consulter un avocat 
Consulter un avocat 
Amélie Gautier
Écrit par Amélie Gautier
Droit des sociétés
Diplômée d'un Master II en droit des affaires de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en Yvelines, Amélie est responsable du contenu juridique de Captain Contrat depuis 2017.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach
Il existe de nombreuses raisons de vouloir céder à titre gratuit les titres de son entreprise (désaccord avec un associé, organisation de la reprise de l’entreprise, volonté de se consacrer à un nouveau projet…). Quelle que soit la vôtre, sachez qu’il est tout à fait possible de procéder librement à une donation d’actions dans une SAS

Cette règle générale étant posée, il vous reste sans doute un certain nombre de questions : quelle est la différence entre donation et cession d’actions ? Quelle est la procédure à suivre pour céder gratuitement ses actions ? Quelles formalités doivent-elles être entreprises ? 

 

 

 

Qu’est-ce que la donation d’actions en SAS ?

 

Le capital d’une SAS (société par actions simplifiée) est divisé en actions. Chaque action confère à son détenteur la qualité d’actionnaire, un statut qui lui permet d’exercer deux droits fondamentaux :

  • le droit de voter les décisions importantes de la société, sous réserve des aménagements éventuels prévus par les statuts et/ou par la loi ;
  • le droit de percevoir une partie des bénéfices de la société sous la forme de dividendes.

A tout moment de la vie de la société, il est possible pour le dirigeant ou l’un des associés de procéder à une donation d’actions. Cette donation constitue un simple transfert de propriété : le capital de la SAS reste ainsi inchangé. Il convient, dès lors, de distinguer la donation d’actions (ou cession à titre gratuit) de la cession à titre onéreux, qui consiste tout simplement à vendre ses actions à un tiers. 

En principe, la donation d’actions dans une SAS est libre et ne nécessite pas le consentement des autres associés. Néanmoins, elle devra s’effectuer dans le respect des modalités prévues dans les statuts de la société ou dans le pacte d’actionnaires.

 

Pourquoi faire le choix de réaliser une donation d’actions en SAS ?

 

Une cession d’actions de SAS à titre gratuit peut intervenir pour diverses raisons, qu’il s’agisse de la volonté de céder ses titres à ses descendants, de préparer sa retraite ou d’optimiser sa fiscalité. Aucun motif particulier n’est exigé pour réaliser une telle donation. 

De manière générale, la cession d’actions de SAS à titre gratuit permet au cédant de ne pas payer d’impôts sur les (éventuelles) plus-values de cession. En effet, lorsque le dirigeant ou l’associé d’une SAS vend ses actions et qu’il réalise une plus-value sur la cession de celles-ci (c’est à dire que leur prix de revente est plus élevé que leur prix d’acquisition), il est imposé sur cette plus-value à un taux de 30% (imposition au barème de l'impôt sur le revenu + prélèvements sociaux au taux de 17,2%). 

La cession d’actions de SAS à titre gratuit évite de réaliser une plus-value et donc d’être imposé sur cette transaction. Même si les actions cédées à titre gratuit ont triplé de valeur depuis leur acquisition, aucune plus-value imposable n’est réalisée. Seul le bénéficiaire de la donation d’actions supportera l'impôt sur la plus-value s'il décide de les revendre. Opter pour la donation d’actions plutôt que pour la cession à titre onéreux a donc un intérêt particulier, dès lors que le cédant souhaite éviter de payer l’impôt sur les plus-values.

 

Donation d’actions : quelle est la procédure à suivre ?

 

La SAS étant connue pour sa souplesse et la grande liberté d’action laissée aux associés quant à son fonctionnement, il convient avant tout de se référer aux dispositions des statuts. La loi n’impose aucun formalisme particulier pour la donation d’actions. La cession d’actions de SAS bénéficie d’une procédure simplifiée : ainsi, les actions peuvent être librement cédées par les associés, sans que l’accord des autres associés ne soit nécessaire (sauf dispositions contraires).

Les parties peuvent constater la donation par écrit (procès-verbal, acte sous seing privé…), mais aucun texte ne les y oblige. Elles choisissent donc le niveau de formalisme qu’elles souhaitent apporter à cette donation. 

Cependant, comme toute donation, la donation d’actions de SAS devra faire l’objet d’une déclaration auprès de l’administration fiscale dans un délai d’un mois suivant la donation, à l’aide du formulaire « Déclaration de don manuel » n° 2735. L’enregistrement de l’acte lui confère une date certaine à l’égard des tiers. 

L’inscription des actions au compte du bénéficiaire rend la cession opposable aux tiers et à la société (art. L228-1 du Code de commerce). Seule cette inscription permet à l’acquéreur de se prévaloir du transfert de propriété, d’opposer sa qualité d’actionnaire et d’exercer à ce titre les droits qui lui sont rattachés. Contrairement à la procédure de cession de parts sociales, la cession des actions et l’opposabilité de la qualité d’associé ont lieu en même temps. 

Lors d’une cession d’actions à titre gratuit, il n’est pas nécessaire de modifier les statuts de la SAS, sauf lorsque le donateur cède l’ensemble de ses titres dans la société et quitte donc celle-ci en tant que dirigeant ou associé. 

Enfin, si le donateur est exempté de frais à payer, le donataire doit s’acquitter de droits de donation. Une cession d’actions de SAS à titre gratuit augmente en effet le patrimoine du donataire, et donc son imposabilité. Ces droits de donation sont calculés en fonction de deux éléments : le lien de parenté avec le donateur, et la valeur des actions cédées. A ce titre, le montant de l’abattement applicable est de 100 000€ pour une donation d’actions aux enfants, de 31 865€ pour une donation aux petits enfants, et de 80 724€ pour une donation entre partenaires ou époux. 

 

Pourquoi cette procédure peut-elle s’avérer complexe ?

 

En règle générale, les modalités de cession d'actions à titre gratuit d'une SAS sont prévues par les statuts ou dans un pacte d’associés. La SAS bénéficie d’un fonctionnement très souple et offre aux associés la possibilité d’aménager librement les règles de fonctionnement de la société. 

C’est pour cette raison qu’il est particulièrement important de se faire accompagner en amont dans la rédaction des statuts de la SAS. Le recours à un professionnel du droit permettra ainsi aux associés d’aménager les règles de la société en fonction de leurs objectifs et de leurs intérêts, et d’insérer toutes les clauses nécessaires au bon fonctionnement de la société. Il sera possible à cette occasion de prévoir dans les statuts les règles relatives à la cession d’actions, que cette cession soit à titre onéreux ou gratuit

En outre, il est possible de recourir à un avocat spécialisé en droit des sociétés pour sécuriser une procédure de donation d’actions. Ce professionnel du droit pourra vous assister sur un certain nombre d’aspects : optimisation de vos intérêts, prévention des litiges, rédaction d’un document formalisant la cession d’actions à titre gratuit… 

L’avocat peut intervenir en amont de la cession, afin d’anticiper par la rédaction des statuts (ou du pacte d’associés) d’éventuels litiges ou futurs blocages, mais aussi au moment de la cession proprement dite. 

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

D'autres articles de cet avocat pourraient vous intéresser

Consultez les articles les plus lus par cet avocat

4 min
Mise en sommeil d'une SARL : quelles sont les règles ?

Vous envisagez la fermeture temporaire de votre SARL ? C’est possible grâce à la mise en sommeil. Cependant, toutes les obligations ne cessent pas durant cette interruption d’activité et vous devrez donc vous soumettre à certaines règles que nous vous expliquons dans cet article.

5 min
Assemblée générale extraordinaire : comment ça marche ?

L’assemblée générale extraordinaire (AGE) est une réunion au cours de laquelle différentes décisions exceptionnelles et considérables impliquant une modification des statuts vont être votées par les associés.

6 min
L'assignation en liquidation judiciaire : le mode d'emploi

Vous craignez de recevoir une assignation en liquidation judiciaire ? Divers arguments peuvent être présentés devant le Tribunal de Commerce afin d'éviter la mise en liquidation judiciaire. Mais il existe une bonne alternative si vous souhaitez poursuivre votre activité : le redressement judiciaire

5 min
La procédure de redressement judiciaire - Entreprise en difficulté

Votre entreprise est en état de cessation des paiements ? Si sa situation n'est pas irrémédiablement compromise, elle pourra profiter de l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire.

5 min
Concurrence déloyale : comment lancer une procédure par Me Riou

Vous êtes victime de concurrence déloyale ? Quelle est la procédure ? Maître Riou vous livre ses conseils exclusifs pour entamer une procédure et vous défendre

5 min
Fermeture d’entreprise : les causes, la procédure, les points d’attention à avoir - Webinar

Vous envisagez de fermer votre entreprise de manière anticipée (départ à la retraite, changement de projet) ou de manière contrainte suite à des difficultés économiques ? Me Alexandre Riou vous accompagne dans votre procédure de dissolution. Webinar à télécharger en bonus

4 min
Rupture brutale des relations commerciales : conditions pour agir

Après plusieurs années de relations commerciales, votre partenaire y met soudainement un terme. Comment faire face à une rupture brutale ?

4 min
 Tout savoir sur le mali de liquidation

Vous souhaitez fermer, dissoudre volontairement et de manière anticipée votre société ? Et vous craignez de voir apparaitre un mali de liquidation à l'issue des opérations de liquidation ? Qu'est-ce que le mali de liquidation ? Comment le calculer ? Sur qui va-t-il peser ?

5 min
Rupture brutale des relations commerciales établies : comment l'identifier ?

Votre partenaire commercial met fin à votre collaboration ? Comment faire face à une rupture brutale de relations commerciales établies ?

3 min
Comment réaliser une cession d’actions ?

Vous souhaitez vendre vos actions ou en acquérir ? Comment céder des actions ? Quelles sont les clauses à ne pas manquer ? Les erreurs à ne pas faire ?

4 min
Reprise d’entreprise en difficulté : le guide

Vous envisagez de reprendre une entreprise en difficulté ? Il s'agit d'une opération complexe mais qui s'effectue dans un laps de temps très court. Il est essentiel d'être bien accompagné.

5 min
Entreprises en difficulté : quelles solutions pour faire face aux difficultés d’exploitation ?

Pour de multiples raisons, votre entreprise se retrouvent en difficultés financières et vous ne savez pas quoi faire ? Le droit vous vient en aide grâce aux procédures collectives.

5 min
Pacte d’associés : document indispensable pour éviter les mésententes entre associés ?

Le pacte d'associés est fondamental pour éviter les graves conséquences que peut entrainer une mésentente entre associés. Que vous vous lanciez avec des amis ou la famille, ne négligez pas votre pacte d'associés.

5 min
Défaillance d’entreprise : quels risques de sanctions pour le dirigeant ?

Votre entreprise en difficulté se retrouve sous le joug des procédures collectives et vous craignez d'être tenu pour responsable de cet état à cause de fautes commises dans la gestion de votre entreprise ?

5 min
Concurrence déloyale : comment y faire face ?

Vous faites face à des faits allégués de concurrence déloyale ? Quelles sont les précautions à prendre ? Les risques encourus ?

7 min
Coronavirus : comment assurer la tenue de vos assemblées générales ?

Comment tenir une assemblée générale en période de confinement ? Comment consulter vos associés pour l'approbation des comptes ?

5 min
La succession d’une SARL familiale : le guide par Me Riou

Nombreux sont les gérants de SARL familiale à nourrir l'envie de transmettre à terme le flambeau à leurs enfants ou autre membre de la famille. Quelles sont les étapes de succession d'une SARL familiale ?

5 min
Les droits de succession et de donations en entreprise

Quelles sont les règles de succession et donation d'entreprise ? Quelles sont les démarches pour transmettre une entreprise ? Comment calculer les droits de donation et de succession ?

4 min
 La transmission de parts sociales en cas de décès (SARL -SCI)

Le décès d'un associé a des conséquences sur la continuité de la société. Les parts sociales de SARL et SCI devront être transmises afin d'assurer le poursuite de l'entreprise.

5 min
Clôture pour insuffisance d'actif : comment faire ?

Lorsque l’actif de l’entreprise est insuffisant pour désintéresser tous ses créanciers, la société est clôturée pour insuffisance d'actif. Quels sont les conséquences ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier