Comment faire pour ouvrir un magasin de fruits et légumes ?

par
5
Je crée mon entreprise
Je crée mon entreprise

Sommaire

  1. La préparation de votre projet
  2. Le choix de votre statut juridique
  3. La gestion de votre commerce
Je crée mon entreprise

Vous êtes attentifs à la qualité des produits que vous consommez ainsi qu’à leur origine ? Vous vous intéressez à la filière agro-alimentaire et plus précisément à l’agriculture raisonnée et aux produits bio ?

Vous envisagez d’ouvrir votre propre commerce de produits frais afin de vous épanouir dans ce domaine tout en étant votre propre patron ?

Voici en détail les étapes clés pour parvenir à concrétiser votre projet !


1- La préparation de votre projet

 

Sachez qu’il n’est pas nécessaire d’avoir suivi une formation avant d’ouvrir votre commerce de fruits et légumes frais. Toutefois, il est essentiel d’avoir connaissance de la manière dont fonctionne le secteur et de cibler votre clientèle et construire votre offre.

L’étude de marché

Comme pour tout projet, il convient de s’assurer de l’existence d’une réelle opportunité commerciale sur la zone géographique ciblée.

Afin de réaliser efficacement votre étude de marché, il convient de rassembler certaines données permettant de connaître les habitudes de consommation de votre future clientèle :

  • fréquence d’achat de fruits et légumes frais
  • périodes d’affluence élevées (week-end, vacances,..)
  • produits privilégiés
  • budget consacré aux fruits et légumes
  • profil type du client qui favorise l’achat en primeur plutôt qu’en grande surface

Intéressez-vous également aux chiffres clefs du secteur tel que son évolution avec la consommation des ménages en fruits et légumes, l’évolution de l’offre de service, l’évolution des prix de vente, les ouvertures de nouveaux points de ventes supérieures aux fermetures, etc.

Soyez aussi attentif à la concurrence, analysez avec précision l’offre déjà existante aux environs de la zone géographique ciblée. Ainsi, vérifiez : le nombre de primeurs déjà implantés ; si ces derniers sont en difficultés ou non; la présence d’autres commerces et épiceries de proximité; les produits et tarifs proposés par vos concurrents.

L’étude de ces éléments doit pouvoir vous permettre de déterminer si le marché vous semble suffisamment large pour supporter votre arrivée voire même celles d’autres entrants.

Le choix d’un local commercial

Prenez le temps de bien choisir où vous installerez votre commerce. Misez sur une rue très fréquentée.

En effet l’emplacement de votre magasin est un élément essentiel de la réussite de votre activité : plus votre commerce sera fréquenté, meilleur sera votre chiffre d’affaires !

Ainsi, privilégiez un emplacement à proximité d’une zone commerciale disposant d’activités complémentaires à la vôtre (boulangerie, fromager,..). Prenez évidement garde à ne pas vous installer trop près d’un concurrent direct.

Il convient de prendre en compte la taille du local qui doit permettre d’accueillir votre stock et vos étals.

Le primeur est un établissement recevant du public, le local doit donc respecter la règlementation en vigueur notamment l’obligation de disposer de deux sorties dont une permettant d’évacuer les clients rapidement.

La création du business plan

Le business plan vous permet de constater la rentabilité de votre projet.

Ce document de synthèse se compose de deux parties :

  • une partie rédigée de présentation du projet et de mise en valeur de ses atouts ;
  • un prévisionnel financier mettant en lumière le besoin de financement ainsi que le potentiel de rentabilité de votre projet.

En vous penchant sur votre business plan, vous pourrez comprendre quels sont les objectifs à atteindre pour que votre commerce soit rentable.

L’ouverture de votre commerce nécessitant probablement un financement, le business plan vous permet de présenter votre projet professionnel aux banques.

 

2- Le choix de votre statut juridique

 

Votre projet prenant forme, il convient de prévoir sous quelle forme juridique vous allez exploiter votre activité. Pour cela, plusieurs choix s’offrent à vous :

La micro-entreprise

Exercer en tant que micro-entrepreneur est possible mais n’est cependant pas le statut le plus adaptée à la gestion d’un commerce de fruits et légumes.

En effet, l’ouverture de votre primeur suppose l’engagement de moyens financiers élevés entre le stock de produits, l’aménagement de votre commerce, le bail commercial, etc. Or, la micro-entreprise n’est pas le statut juridique privilégié par les banques et les organismes qui peuvent soutenir financièrement le lancement de votre primeur. Par ailleurs, le régime de la micro-entreprise limite le chiffre d’affaires annuel à un certain plafond, cela peut présenter un frein aux perspectives d’évolution de votre affaire.

Autre inconvénient : l’imposition de micro-entrepreneur s’effectue de façon forfaitaire sur la base du chiffre d’affaires et non sur la marge dégagée de la vente des produits.

Toutefois, les formalités de création de cette entreprise sont relativement simples : il vous faut déclarer et immatriculer votre micro-entreprise auprès du Centre de Formalités des entreprises.

La création d’une EURL ou SASU

Bien que les formalités de création d’une société soient plus lourdes que celles de la micro-entreprise, ce statut permet plus de possibilités d’évolution. En effet, la société présente une image rassurante et sérieuse auprès des banques et organismes.

A contrario de la micro-entreprise, votre patrimoine personnel, distinct de celui de la société, est protégé et il vous est possible de déduire vos charges au réel.

En tant qu’activité commerciale, vous devez réaliser les formalités de création de votre magasin auprès du Centre de formalités des entreprises aux fins d’une inscription au RCS.

Pour cela, il vous faut rédiger les statuts de la société, domicilier la société, déposer le capital social numéraire auprès de la banque, publier une annonce au journal des annonces légales, compléter un formulaire et enfin déposer l’ensemble du dossier d’immatriculation auprès du CFE.

Le réseau de franchise

Il vous est également possible d’ouvrir un magasin en franchise. Ce statut vous permet de bénéficier de divers avantages notamment un accompagnement du réseau pour vous lancer ainsi qu’une aide logistique et bien sûr vous bénéficierez de la notoriété de la marque.

Toutefois, l’ouverture d’un commerce de fruits et légumes en franchise ne vous offre pas la même liberté que lorsque vous êtes indépendant. Vous serez tenu de vous conformez au cahier des charges du franchiseur. Il faut également prendre en compte les redevances dues au franchiseur en plus des autres charges de l’entreprise.

3- La gestion de votre commerce

 

Une fois votre commerce ouvert, proposez à votre clientèle des fruits et légumes de saison. Démarquez-vous des grandes surfaces en fidélisant votre clientèle.

Vous pouvez, par exemple, donner des conseils de cuisine voire des recettes, proposer des dégustations de fruits,.. Diversifiez votre offre en proposant à la vente des fruits et légumes exotiques, rares, de nouvelles variétés, etc.

Vous êtes désormais prêt à mettre en place ce projet longuement mûri !

Philippe

Écrit par

Philippe

Diplômé d'HEC et bras droit d'un célèbre entrepreneur, Philippe a aidé plusieurs startups dans leur développement. Il accorde une grande importance à conseiller les entrepreneurs dans leurs problématiques juridiques pour les aider à faire les meilleurs choix.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Quelles sont les étapes pour ouvrir une épicerie fine ?

Depuis toujours, vous êtes un fin gourmet et adorez la gastronomie française. Vous souhaitez allier ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir une boulangerie ?

Il y a des boulangeries partout en France. C’est un commerce qui fait partie du paysage urbain et ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir une boucherie ambulante ?

Métier de passion, la profession de boucher est ancré dans la tradition gastronomique qui a su se ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment devenir poissonnier ambulant ?

Vous êtes passionné par les produits de la mer et souhaitez devenir poissonnier ambulant ? Pour ...

Maxime

Maxime

Comment ouvrir un commerce alimentaire ?

Si le secteur de la distribution alimentaire reste dominé par les hypermarchés et supermarchés, 85 ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Pâtissier(e) : Découvrez comment lancer votre propre pâtisserie !

C’est décidé, vous ouvrez votre propre pâtisserie. Grâce à votre patte et votre créativité, vous ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Ouvrir une pâtisserie : les démarches et formalités à suivre

350 € : c’est la somme que dépensent chaque année les foyers français en pâtisserie. À la clé, un ...

Sabrina Ait El Hadi

Sabrina Ait El Hadi

Comment devenir auto entrepreneur boucher ambulant ?

p>Depuis quelques années, les métiers de bouche ont le vent en poupe. Réputation culinaire ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Ouvrir une fromagerie : les étapes

Vous êtes un grand amateur de fromages et vous avez envie d’ouvrir une fromagerie, vous allez ...

Sabrina Ait El Hadi

Sabrina Ait El Hadi

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier