Ravis de vous revoir ! Votre démarche a été enregistrée 🚀 Reprendre ma démarche
Accès client
  1. Ressources
  2. Exercer un métier
  3. Métiers du bien-être et de la santé
  4. Comment devenir esthéticienne à domicile ?

Comment devenir esthéticienne à domicile ?

Maxime Wagner
Maxime Wagner Co-fondateur de Captain Contrat. Diplômé de Centrale Lille et l'ESSEC. Relu par Pierre-Florian Dumez, Diplômé en droit

Devenir artisan correspond à commercialiser son savoir-faire, qu’importe sa forme. Le métier d’esthéticienne rentre donc dans ce domaine. Mais le plus souvent le statut d’artisan esthéticienne est supplanté par le statut d’esthéticienne salariée en institut (où le savoir-faire devient la propriété de votre employeur). Pour bénéficier des avantages du travail indépendant et commencer une activité à son compte, cette fiche pratique vous explique comment devenir esthéticienne à domicile.

 

 

Quel statut pour l’esthéticienne à domicile ?

 

Tout comme le monde de la coiffure, l’activité d'esthéticienne est en générale artisanale. Mais l’artisanat peut être complété par une activité commerciale si vous achetez et revendez des produits de soins esthétiques à vos clients. Comment devenir auto-entrepreneur artisan-commerçant ?

 

Un diplôme est-il nécessaire ? 

Comme vous vous en doutiez, on ne devient pas artisan du jour au lendemain. Il faut préalablement justifier de l’un des diplômes ou expériences suivants :

  • CAP esthéticienne ;
  • BEP esthéticienne ;
  • Diplôme « esthéticienne » homologué/enregistré au répertoire national des certifications professionnelles ;
  • Avoir travaillé en tant que dirigeant, travailleur indépendant ou salarié pendant 3 ans en tant qu’esthéticienne.

A savoir : la seule façon de pouvoir devenir esthéticienne à domicile sans l’une des compétences citées, c’est d’être tout le temps accompagné d’une personne possédant l’un des diplômes ou expériences ci-dessus. Mais en ayant recours à cette méthode, vous êtes totalement dépendant de cette personne, ce qui peut affecter votre activité si cette dernière s’absente. 

 

Un stage de préparation est-il nécessaire ?

Pour devenir esthéticienne à domicile, vous devrez obligatoirement effectuer un stage de préparation à l’installation auprès de la chambre des métiers dont vous dépendez (CMA). Cette obligation de stage incombe à toute activité artisanale et se compose de 30 heures durant lesquelles on vous explique les choix fiscal, juridique, comptable et social à faire pour une entreprise artisanale. Le coût de ce stage est compris entre 200 € et 300 € selon votre CMA.
Il est possible d’en être dispensé(e) à titre d’exception si vous avez déjà suivi une formation de gestion d’un niveau au moins égal au stage d’installation, ou si vous avez déjà exercé une activité nécessitant des connaissances et compétences au moins équivalentes à celles du stage pendant au moins 3 ans (cadre, conjoint collaborateur…).

 

Faire un business plan avant de lancer son activité

 

Lorsque l’on se lance en tant que travailleur indépendant, il est souvent conseillé d’établir un business plan pour ne pas subir les conséquences du marché et mettre en danger votre activité. Il s'agit également d'orienter votre activité aux mieux pour vous adapter aux mieux aux attentes de vos futurs clients. Vous pourrez ainsi déterminer s'il est préférable pour vous de vous lancer en itinérance ou d'ouvrir un institut de beauté fixe !

Pour cela, il faudra déterminer le cadre de votre activité : est-elle simplement artisanale ou également commerciale ? Quel est le montant de charges que vous pouvez engager mensuellement pour exercer ? Sur quelle étendue géographique comptez-vous exercez ? Combien de clients/clientes pouvez-vous avoir par jour ? Quelle est la concurrence locale, ses points forts et ses points faibles ? La clientèle potentielle est-elle fidèle ou volage ?

Ensuite, il est important d’établir le niveau d’investissement nécessaire pour ouvrir un salon de beauté : le prix de l’équipement et des accessoires pour prodiguer les soins ? Leur entretien ? Les produits de beauté que vous utiliserez ou proposerez sont-ils chers ou pas et pouvez-vous avoir du crédit fournisseur ou faut-il les payer comptant ?

Vous devrez aussi établir un compte de résultat professionnel qui dépendra de différents critères : le montant de vos frais (déplacement, entretien, produits de beauté) ; la fréquence de vos consultations ; le niveau d’imposition et de cotisations. N’hésitez pas à vous faire aider pour réaliser cette étape.

Enfin, il est important de déterminer à combien s’élèveront vos tarifs d’esthéticienne à domicile, et le cas échéant le prix de revente de vos produits de beauté.

 

Les avantages et inconvénients de devenir esthéticienne à domicile

 

En devenant esthéticienne à domicile, vous travaillerez indépendamment de tout lien de subordination. Vous n’avez donc aucune obligation à remplir envers qui que ce soit. De plus, vous pourrez viser un niveau de rémunération bien plus élevé qu’auparavant, sachant que le salaire moyen d’une esthéticienne en institut est d’environ 1430 euros brut.

En revanche, devenir indépendant signifie que vous ne bénéficierez plus de la sécurité de l’emploi et du régime de protection offert à tout salarié. Vous serez soumis à la concurrence du marché, et à ses fluctuations, ce qui pourrait affecter vos revenus. Il est donc conseillé de construire un réseau et une clientèle pour se lancer. D’autre part, l’obligation de diplôme peut souvent retarder le démarrage de votre activité.

Comment trouver ses premiers clients ?

 

Une stratégie bien rodée

Créer son entreprise implique de trouver ses premiers clients, ce qui peut s'avérer  compliqué. Une vraie stratégie doit être mise en place. Tout d’abord il est nécessaire d’adopter une prospection intensive et organisée

Il faut savoir parler de vous et de ce que vous faites. Il est conseillé tout d’abord de faire un site internet, en détaillant l’ensemble des soins que vous proposez. Présentez vos prestations de manière attrayante, en insistant sur le fait que vous vous déplaciez chez la personne, à domicile. Une petite description de vous, voire une vidéo de vous rendra encore plus accessible.

Il peut être aussi très apprécié que vos prestations sortent du commun, comme par exemple, des maquillages d’exception, un soin complet des pieds et de la peu, ou encore du visage avec un produit nouveau et bio, des massages « tendances », des manucures exceptionnelles comme le « nail art ». 

Préoccupez-vous aussi des produits, du matériel avec lequel vous travaillez. En tant qu’esthéticienne, vous vous occupez de la beauté des femmes et utiliser de bons et nouveaux produits peut attirer toute une clientèle curieuse de nouveauté, et surtout soucieuse de prendre soin de leur corps.

 

Moyens de communication

De plus il est important de vous faire connaitre et certains moyens de communication peuvent vous aider comme, nous l’avons précédemment dit le site internet, mais aussi les flyers, une page facebook, des pubs, des affiches chez les commerçants ou encore des partenariats avec des produits cosmétiques qui peuvent fortement booster votre communication. Insister aussi sur les recommandations et le bouche à oreille, qui sont particulièrement efficaces.

La communication de votre activité doit être soignée. Vous devez y passer du temps et réfléchir à la manière d’aborder vos futurs clients. 

 

Transparence

Pour attirer un maximum de futurs clients, il est aussi important que les prix de l’ensemble de vos prestations soient explicitement posés. En effet une totale transparence mettra en confiance vos potentiels futurs clients.

Vos clients vous jugeront aussi sur votre passé. Vos expériences dans des instituts, si elles existent, doivent être mises en avant pour prouver votre professionnalisme. De plus la transparence de votre diplôme et notamment du certificat du stage de préparation à l’installation auprès de la chambre des métiers (CMA) renforcera la confiance qu’auront vos futurs clients en vous.

 

Excellence de la prestation

Enfin il n’y a que par une excellente prestation que vos clients vous recommanderont et reviendront vers vous. En tant qu’esthéticienne, assurez-vous que chaque client soit satisfait du soin qu’il a reçu. Il peut être aussi judicieux de lui présenter l’ensemble des prestations et des soins que vous proposez en élargissant votre spectre d'activité pour toucher aussi potentiellement son entourage (maquillage de mariage, massage, beauté du visage, du corps, des pieds, manucure permanente ou non) et enfin insistez toujours sur la caractéristique « à domicile » car c’est ce qui séduit aujourd’hui et car c’est la principale caractéristique de votre activité.

De plus la recommandation est un excellent moyen d’augmenter votre nombre de clients. Le système de parrainage est très efficace. Par exemple : "Après votre première prestation, recommandez-nous à une personne de votre choix, et obteniez une remise ou un soin offert !"

 

Doit-on obtenir la carte d’artisan ambulant ?

 

Etre esthéticienne à domicile suppose que vous vous déplaciez chez vos clients pour leur prodiguer vos soins. Dès lors votre activité est considérée comme ambulante.

Cependant, la carte d’artisan ambulant n’est pas imposée si vous exercez seulement votre activité dans la commune de votre domicile.

En revanche, si votre activité s’exporte en dehors de votre commune, vous serez obligé de demander une carte d’artisan ambulant. Pour en obtenir une, vous devrez vous adresser à la chambre des métiers de l’artisanat dont vous dépendez (CMA). Vous l’obtiendrez sous un délai d’un mois et vous aurez la possibilité de la renouveler tous les 4 ans.

 

Est-il judicieux d'opter pour le statut d'auto-entrepreneur pour devenir esthéticienne à domicile ?

 

Devenir micro-entrepreneur présente divers avantages, notamment en matière de régimes fiscal et social (simplifiés et adaptés aux activités réduites). Cette forme juridique permet un travail efficace en raison de petit nombre de formalités qui sont demandées (en matière comptable et administratives).
Mais ce statut présente également des inconvénients :

  • Votre chiffre d’affaire ne peut pas dépasser un certain seuil (70 000 € HT pour les prestations de services et 170 000 € pour les ventes de produits) ;
  • Toutes vos charges de transport ou d’achat de produit nécessaires à l’exercice de votre activité ne sont pas déductibles de votre résultat fiscal ;
  • Votre patrimoine personnel n’est pas protégé et pourrait être engagé en cas de dettes non remboursées.

 

Pourquoi créer sa micro-entreprise ? Utiliser le statut d’auto-entrepreneur, aujourd'hui micro-entrepreneur, peut, néanmoins, s’avérer utile lorsque vous démarrez votre activité car vous testerez la solidité de votre activité sur le marché sans engager de frais trop excessifs.

Retrouvez tous nos guides pour :

 

 

Cet article vous a-t-il été utile ?
Prêt à démarrer votre activité ?
Devenir esthéticienne
Maxime Wagner
Ecrit par Maxime Wagner
Maxime Wagner est diplômé de Centrale Lille et d'un MBA à l'ESSEC. Il démarre sa carrière dans la distribution, où il s'intéresse aux méthodes de management et d'organisation ainsi qu'aux problématiques d'innovation. Fin 2012, il quitte Carrefour et lance, avec Philippe, Captain Contrat. Son objectif : lancer une start-up à impact positif sur la société et dans laquelle chacun est heureux de travailler.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Comment devenir esthéticienne ?
4 min
Comment devenir esthéticienne ?
Toutes les étapes pour réussir l'ouverture d'un commerce
7 min
Toutes les étapes pour réussir l'ouverture d'un commerce
Créer son entreprise : les étapes pour réussir (2024)
10 min
Créer son entreprise : les étapes pour réussir (2024)
Etre indépendant : définition et procédure
4 min
Etre indépendant : définition et procédure
Comment devenir auto entrepreneur ?
11 min
Comment devenir auto entrepreneur ?
Calendrier : les obligations légales du freelance  
4 min
Calendrier : les obligations légales du freelance  
Création d'une entreprise d'organisation d'événements : les étapes
4 min
Création d'une entreprise d'organisation d'événements : les étapes
Ouverture d'un institut de beauté : ce qu'il y a à savoir
4 min
Ouverture d'un institut de beauté : ce qu'il y a à savoir
Auto-entrepreneur artisan : tout ce qu'il faut savoir
6 min
Auto-entrepreneur artisan : tout ce qu'il faut savoir
10 questions de micro entreprise et leurs réponses
9 min
10 questions de micro entreprise et leurs réponses