Comment devenir brocanteur ?

par
5
Créer son entreprise d'achat-revente

Sommaire

  1. Comment devenir brocanteur ?
  2. Quelle réglementation suivre pour exercer ?
  3. Quelle forme juridique choisir ?
Créer son entreprise d'achat-revente
Vous souhaitez devenir brocanteur, antiquaire. En quoi consiste l’activité de brocanteur ? Quelles sont les compétences à avoir ? Quelles sont les règles relatives au marché d’achat-revente d’objet d’occasion ? Quelles différences existent entre un brocanteur professionnel et un brocanteur amateur, occasionnel ? Y-a-t-il une différence entre un brocanteur et un antiquaire ? Quelles sont les différentes façons d’exercer cette activité ? Quelle forme juridique choisir pour devenir brocanteur ? Captain Contrat vous explique.  

Comment devenir brocanteur ?

Vous voulez devenir brocanteur, pour cela il faut franchir quelques étapes. Un brocanteur ou un antiquaire est un commerçant qui se procure et revend des objets d’occasion ou usagés. Ces objets peuvent être des meubles, des outils, des objets de décoration, de la vaisselle, des jouets, etc. Ils proviennent principalement de particuliers.

Il existe plusieurs types d’activités de brocante :

  • le brocanteur ambulant est un brocanteur ou antiquaire qui se déplace en dehors de sa commune. Il participe ainsi à des foires d’antiquités, des vide-greniers, des brocantes ;
  • le brocanteur à domicile exerce son activité chez lui ;
  • la boutique d’antiquaire : le brocanteur va ouvrir une boutique. Dans ce cas, il doit louer un local commercial, trouver le bon emplacement ;
  • le magasin de dépôt-vente d’objets d’occasion. Des particuliers déposent des objets chez le brocanteur. Ils perçoivent le produit de la vente une fois l’objet vendu. Le brocanteur prélève une commission sur les ventes ;
  • les cafés brocantes : l’activité de brocante est réalisée en même temps que celle d’un café ou restaurant. Plusieurs règles devront alors être respectées, notamment celles régissant les activités de restauration ;
  • le brocanteur restaurateur d’objets : il s’agit là d’une activité artisanale. Vous devez déclarer cette activité auprès de la Chambre des Métiers de l’Artisanat.

Il n’existe pas de formation particulière pour devenir brocanteur. Vous devez plutôt avoir des compétences telles que :

  • savoir estimer la valeur d’un objet, d’un bien mobilier ;
  • savoir détecter une bonne opportunité ;
  • savoir négocier le prix d’un objet.

Il faut également avoir une certaine expérience avant de vous lancer dans ce métier. 

Ainsi, si vous souhaitez devenir brocanteur, vous devrez choisir quel type d’activité vous allez exercer. Mais avant de vous lancer vous devrez réaliser une étude de marché et établir un business plan. L’étude de marché doit identifier le potentiel de l’activité, les segments de clientèle les plus porteurs et les besoins et attentes des clients. Il faut pour cela étudier vos futurs concurrents, connaître ce qui est le plus recherché. Vous devez essayer de vous démarquer autant que possible des concurrents. C’est pour cette raison que vous spécialiser dans un domaine de brocante est un atout supplémentaire.

Il faut ensuite voir si votre projet est viable financièrement. Pour cela vous aller réaliser un business plan. Celui-ci vous permet ensuite de prévoir un plan de financement. Vous devrez faire un compte de résultat prévisionnel, un bilan prévisionnel. Le business plan sera présenté aux établissements financiers pour demander un emprunt.

Lorsque vous devez louer un local et négocier un bail commercial, il faut trouver le bon emplacement. Le choix est stratégique. Privilégiez un emplacement facilement visible.  

En outre, il faut prévoir une assurance professionnelle.

 

Quelle réglementation suivre pour exercer ?

Pour devenir brocanteur il faut principalement respecter deux réglementations : celle sur la tenue d’un livre de police et celle sur la détention d’objets en or, argent ou platine.

Le registre des objets mobiliers (ROM) ou livre de police : Si vous devenez antiquaire ou brocanteurs vous avez l’obligation de vous inscrire sur le registre des revendeurs d’objets mobiliers auprès de la Préfecture ou de la sous-préfecture (préfecture de police à Paris). Pour cela, il faut remplir un formulaire prévu à cet effet.

Vous devrez aussi tenir un registre des objets mobiliers ou livre de police sur lequel sont inscrits les objets détenus, le nom des personnes auprès de qui ils ont été acquis. Vous pouvez aussi choisir un registre électronique.

 

Quelle forme juridique choisir ?

Avant de pouvoir débuter votre activité il faut créer votre entreprise. Il existe plusieurs formes d’entreprises pour exercer seul. Les entreprises individuelles (micro-entreprise, EI, EIRL) et les entreprises unipersonnelles (EURL, SASU). Chacune ont des avantages et des inconvénients.

La micro-entreprise :

  • création rapide sur internet. L’URSSAF vous envoie un numéro de SIRET une fois votre inscription remplie ;
  • facilité de gestion ;
  • comptabilité allégée.

Mais votre chiffre d’affaires est plafonné à 176 200 € par an pour les prestations de service et à 72 600 € pour l’activité d’achat revente et les activités libérales. En outre, votre responsabilité en tant qu’auto-entrepreneur est illimitée.

L’EI (entreprise individuelle) :

  • création simplifiée
  • pas de minimum de capital social
  • obligations comptables simplifiées
  • gestion simple
  • régime d’imposition à l’IR avec la possibilité d’opter pour la régime fiscal micro.

Avec l’EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée) vous protégez votre patrimoine personnel des éventuels créanciers de votre entreprise, grâce à la rédaction d'une déclaration d'affectation du patrimoine. C'est la différence avec l'entreprise individuelle classique. Mais en tant que dirigeant vous serez tenu de déposer vos comptes annuels. 

Vous pouvez également opter pour les avantages des sociétés unipersonnelles. 

L’EURL, entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée, est une société mais dans laquelle vous exercez seul. Votre patrimoine personnel est distinct du patrimoine professionnel. Votre responsabilité est donc limitée. Vous pouvez opter pour l’IS pour votre régime fiscal. Mais la gestion de la société est assez encadrée.

La SASU vous permet tout comme l’EURL de scinder votre patrimoine personnel et votre patrimoine professionnel. En tant que président vous pouvez vous verser une rémunération. Vos cotisations sociales vont cependant être élevées. Elles représentent environ 82% de vos revenus. En outre, la rédaction des statuts est très encadrée. Mais cette société offre une grande liberté de gestion, ce qui la différencie de l’EURL. Vous êtes assujetti à l’IS mais vous pouvez demander une imposition à l’IR.

Captain Contrat vous conseille de recourir à un avocat spécialisé afin de choisir la structure juridique la plus adaptée à votre projet.

Créez votre entreprise d'antiquités en quelques clics Je deviens brocanteur

 

Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Comment ouvrir une boutique avec succès ?

Vous souhaitez ouvrir votre propre boutique et avez peur de vous lancer ? Avec le succès des ventes ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Contrat de vente de biens : ce qu'il faut savoir

Lorsqu’une entreprise souhaite acheter ou vendre un bien à un professionnel, elle conclut un ...

Maxime

Maxime

Créer son entreprise de location de box

Augmentation de la densité des villes, mobilité croissante de leurs habitants et hausse des coûts ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment créer son magasin d'optique ?

6.5 milliards d’euros : c’est le chiffre d’affaires global généré par le secteur de l'optique en ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Ouvrir sa bijouterie en ligne : mode d'emploi

Depuis toujours, vous adorez les bijoux. Boucles d'oreilles, bracelets, colliers, bagues... Vous ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir une laverie automatique ?

Pratique et accessible à tous, dans les petits comme dans les grands quartiers, la laverie ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Quelles sont les étapes pour ouvrir un commerce ?

Vous rêvez d'ouvrir votre propre commerce ? Avant de vous lancer, il vous faut soigneusement ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Micro-entrepreneur en achat revente : comment se lancer ?

Vous envisagez d'exercer une activité d'achat/revente sous le statut de micro-entrepreneur ? C’est ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Devenir marchand de biens : mode d'emploi

Vous souhaitez intégrer le secteur de l'immobilier pour devenir marchand de biens mais vous vous ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier