Comment ouvrir sa boutique en ligne avec le statut de micro-entrepreneur ?

par
5
Devenir micro-entrepreneur

Sommaire

En 2019, le chiffre d’affaires du e-commerce en France a franchi le cap des 100 milliards d'euros. Vous souhaitez profiter de cet engouement pour ouvrir une boutique en ligne sous le statut de micro-entrepreneur ? Ce dernier comporte bien des avantages mais est encadré par la loi et vous impose tout de même de suivre quelques étapes. Le point avec cet article.

Au sommaire :

  1. Le e-commerce : qu'est-ce que c'est ?
  2. Les avantages du statut de micro-entrepreneur pour ouvrir sa boutique en ligne
  3. Les inconvénients d'ouvrir sa boutique en ligne sous le statut de micro-entrepreneur
  4. A quelles obligations le e-commerçant est-il soumis ? 
  5. Création de son site Internet : mode d'emploi
  6. Comment gérer les relations avec ses clients

Le e-commerce : qu'est-ce que c'est ?

Le e-commerce désigne le fait d'échanger des biens et des services à distance.

Cet échange peut intervenir entre professionnels, on parle alors de relations B2B, ou bien entre professionnels et particuliers, auquel on parle de relations B2C.

L'ouverture d'une boutique en ligne permet donc de vendre des produits et/ou services par le biais d’Internet. L'avantage est que et vous vous affranchissez des limites géographiques d’un magasin physique.

A ne pas confondre avec un site vitrine : celui-ci ne vous permet pas de vendre directement en ligne, seulement de présenter vos produits et/ou services. Il est là pour aider à développer l’activité d’un magasin et répond donc à un tout autre objectif.

Les avantages du statut de micro-entrepreneur pour ouvrir sa boutique en ligne

L'ouverture d'une boutique en ligne sous le statut de micro-entrepreneur présente bien des avantages, comme :

  • La simplicité de création : il vous suffit d'effectuer une simple déclaration de début d'activité en quelques clics sur le site de l’URSSAF ;
  • La possibilité de cumuler le statut de micro-entrepreneur et celui de salarié, ce qui vous permet de tester votre business en toute sérénité et de ne pas y consacrer tout votre temps ;
  • Les obligations comptables allégées : nul besoin de tenir une comptabilité rigoureuse avec bilan, compte de résultat et annexes ; vous devrez seulement porter vos recettes et dépenses sur un registre chronologique
  • La possibilité d'opter pour le régime de franchise en base de TVA : il n’y a pas de TVA à collecter sur les ventes et à reverser, donc vous pouvez potentiellement proposer vos produits et/ou services à un tarif plus bas que la concurrence. Il faut pour cela que votre chiffre d'affaires ne dépasse pas 85.800 € pour les activités de ventes de produits et 34.400 € pour les activités de prestations de services.
  • Le régime simplifié des cotisations sociales : vos cotisations sociales sont assises sur le chiffre d’affaires que vous dégagez et que vous êtes tenu de déclarer. Pas de chiffre d'affaires, pas de cotisations sociales !

Les inconvénients d'ouvrir sa boutique en ligne sous le statut de micro-entrepreneur

Vous ne pouvez bénéficier du statut de micro-entrepreneur que si vous ne dépassez pas les plafonds de chiffre d’affaires annuel fixés par la loi, qui sont de :

  • 176.200 € pour les activités de vente de biens ;
  • 72.500 € pour les activités de prestations de services.

Le chiffre d'affaires correspond ici à la totalité des sommes que vous encaissez, sans pouvoir déduire quelques charges que ce soit.

Par ailleurs, si vous avez opté pour le régime de la franchise en base de TVA, vous ne pouvez pas récupérer la TVA payée sur les achats de biens et services.

Si vous êtes assujetti à la TVA, soit parce que vous l'avez voulu, soit parce que vous avez dépassé les seuils du régime de la franchise en base de TVA, vous devrez donc collecter la TVA et mentionner certains éléments sur vos factures. 

ouvrir_boutique_en_ligne_micro_entrepreneur

A quelles obligations le e-commerçant est-il soumis ?

En ouvrant votre boutique en ligne en tant que micro-entrepreneur, vous devrez respecter un certain nombre d’obligations légales, qui visent essentiellement à garantir la protection des clients consommateurs.

La protection des données à caractère personnel

Par définition, dans le cadre de votre activité en ligne, vous serez amené à manipuler des données personnelles : nom, prénom, numéro de téléphone, adresse e-mail du client, etc.

Il faudra donc vous assurer d’être en conformité avec vos obligations en matière de traitement et de collecte des données personnelles, autrement dit avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).

Ainsi, vous devrez par exemple mettre en place des options de consentement sur l’utilisation de cookies ou encore faire figurer sur votre site les mentions relatives à la gestion des données personnelles (durée de conservation, but de la collecte,…).

Les CGV e-commerce

Les CGV e-commerce encadrent la relation avec vos clients et doivent obligatoirement figurer sur votre site. Elles comportent des mentions obligatoires et doivent être acceptées par vos clients pour être pleinement efficaces. 

Le délai de rétractation

Vos clients consommateurs disposent d’un délai de 14 jours pour annuler leur commande sans motif et en demander le remboursement. Ce droit de rétractation doit figurer dans vos CGV e-commerce.

Le délai de livraison

Vous avez l’obligation de prévoir une date maximale de livraison et si vous ne la respectez pas, votre client pourra vous demander un remboursement.

Création de son site Internet : mode d'emploi

Ultime étape pour ouvrir votre boutique en ligne : la création de votre site Internet ! Attention, cela demande pas mal de travail et quelques compétences techniques. Globalement, trois options s’offrent à vous :

  • Faire appel à un professionnel : il vous créera un site sur-mesure ou vous offrira d’en louer un. Pensez à bien lire les clauses du contrat, notamment sur la propriété du site, les possibilités de le mettre à jour par vous-même…
  • Le créer vous-même : des CMS comme Wordpress vous aideront à réaliser plus facilement votre site. Néanmoins, vous devrez apprendre à gérer les bugs, à mettre en place des modules pour les paiements, etc.
  • Utiliser une marketplace : certaines plateformes vous permettront de mettre en ligne et de gérer facilement votre boutique.

Une fois créée, votre boutique en ligne devra gagner en visibilité pour apparaître dans les premiers résultats de recherche sur Google. Vous devrez donc apporter un soin tout particulier au contenu, qu’il s’agisse des fiches qui présentent vos produits ou d’éventuels articles de blog pour fédérer une communauté.

Là encore, cela demande des compétences que vous ne possédez pas forcément, en référencement naturel (SEO) ou payant (SEA). 

Comment gérer les relations avec ses clients ?

Si vous vendez des produits, vous devrez penser à prévoir la conception et l’envoi des colis. Prenez le temps de comparer les offres des expéditeurs pour dénicher le meilleur coût !

Vous serez sans doute confronté à des retours de vos clients, qu’ils soient positifs ou négatifs. De plus en plus souvent, les internautes partagent leur expérience et postent des commentaires sur les produits et services qu’ils achètent. Vous avez tout intérêt à leur répondre pour montrer votre réactivité et votre capacité à gérer votre boutique. 

 

Vous êtes maintenant prêt à ouvrir votre boutique en ligne ? Captain Contrat vous propose son aide pour mener à bien la création de votre micro-entreprise.

 

Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Devenir YouTubeur : les étapes à suivre

Vous adorez partager votre passion sur le net et vous mettre en scène dans des vidéos ? S'il s'agit ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Ouvrir un site de vente en ligne : comment faire ?

Les sites de vente en ligne sont pléthores en e-commerce. Dans ce contexte fortement concurrentiel, ...

Maxime

Maxime

6 étapes à connaitre avant de créer sa marketplace

Avant de créer une marketplace, il convient d’évaluer les possibilités offertes par cette solution, ...

Maxime

Maxime

Comment devenir joueur professionnel de jeux vidéo ?

Vous sou2aitez devenir joueur professionnel de jeux vidéo. Qu’est-ce qu’un joueur de jeux vidéo ...

Maxime

Maxime

Ouvrir un escape game : mode d'emploi

Tout droit venu du Japon, l’escape game, ou jeu d’évasion grandeur nature, bouscule les codes du ...

Maxime

Maxime

Faut-il créer un site Internet pour votre entreprise ?

Avoir un site Internet pour son entreprise demeure encore aujourd’hui une question d’actualité. En ...

Maxime

Maxime

Liste des mentions obligatoires d'un site e-commerce

Avec 20.000 sites marchands créés en 2014, l’activité e-commerce n’a de cesse de réaffirmer son ...

Maxime

Maxime

Comment devenir parieur pro ?

Le développement des sites de paris en ligne a engendré celui d’un nouveau métier : parieur ...

Maxime

Maxime

Comment faire du dropshipping : explications et astuces

Le dropshipping ne désigne pas en soi une activité, mais plutôt un moyen. En effet, il s’agit d’une ...

Maxime

Maxime

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier