Vous êtes avocat ? 👋 Pour rejoindre notre réseau, c'est par ici !
  1. Contrats commerciaux
  2. Contrats Commerciaux
  3. Le “nouveau” règlement Rome 1 en droit du contrat international

Le “nouveau” règlement Rome 1 en droit du contrat international

Consulter Me Berberian
Consulter Me Berberian

Dans un contexte mondialisé, la question des échanges commerciaux internationaux est centrale. Juridiquement, la problématique principale de ce sujet est celle de la loi à appliquer aux obligations contractuelles qui naissent dans un contexte international. L’Union Européenne a d’ailleurs instauré une méthode de détermination de la loi applicable dès la Convention de Rome du 19 juin 1980.

En 2008, pour les contrats conclus à compter du 17 décembre 2009, un nouveau règlement sur la loi applicable aux obligations contractuelles a été adopté : il s’agit du règlement Rome 1. 

En tant que professionnel, si vous contractez avec des entités dans d’autres pays de l’Union, vous vous êtes certainement déjà interrogé sur la loi à appliquer en cas de conflit. Pour déterminer les règles en matière de loi applicable, il convient de se pencher sur les apports du règlement Rome 1 en la matière. 

Me Marc Berberian décrypte pour vous ce sujet. 

 
✍️ En résumé
  • La Convention de Rome a édicté des règles en matière de détermination de la loi applicable en cas de contrat international ; 
  • Le règlement Rome 1 a confirmé et révisé ces règles ; 
  • Le principe est celui de la liberté de choix des parties mais il existe de nombreuses exceptions.

 

1. Règlement Rome 1 : les principes qui ne changent pas

 

Certains principes en matière de détermination de la loi applicable aux obligations contractuelles dans le cadre de contrats internationaux n’ont pas été changés par le règlement Rome 1

 

Le champ d’application

 

Il demeure inchangé. Le règlement Rome 1 “s’applique, dans des situations comportant un conflit de lois, aux obligations contractuelles relevant de la matière civile et commerciale”.

 

Le principe de la liberté de choix

 

L’article 3 (1) du règlement Rome 1, intitulé Liberté de choix reprend ce principe fondamental : “le contrat est régi par la loi choisie par les parties. Le choix est exprès ou résulte de façon certaine des dispositions du contrat ou des circonstances de la cause. Par ce choix, les parties peuvent désigner la loi applicable à la totalité ou à une partie seulement de leur contrat.”

Ainsi, deux entreprises qui concluent un contrat, par exemple une société française qui conclut un contrat de fourniture de matériel avec une société polonaise, peuvent choisir contractuellement la loi qui sera appliquée en cas de conflit. Généralement, la loi choisie est celle d’un des deux pays (dans l’exemple loi française ou loi polonaise). Toutefois, le règlement Rome 1, et avant ça, la Convention de Rome, permet aux parties de choisir d’appliquer la loi d’un pays sans lien objectif avec la situation géographique des parties.

Les entreprises française et polonaise peuvent donc décider que la loi italienne s’appliquera en cas de conflit dans le cadre du contrat de fourniture de matériel qu’elles ont conclu. 

Il est également possible pour les parties de choisir d’appliquer la loi nationale d’un pays situé en dehors de l’Union Européenne.

 

La détermination de la loi applicable en l’absence de choix des parties 

 

Le règlement Rome 1 conserve la méthode de la Convention de Rome pour déterminer la loi applicable lorsque les parties ne l’ont pas désignée contractuellement : 

  • Le règlement Rome 1 donne des règles à appliquer dans certains domaines spécifiques. Par exemple, dans le cadre d’un contrat en matière immobilière, en l’absence de choix de la loi applicable par les parties, la loi applicable est celle du pays de situation de l’immeuble ; 
  • A défaut, lorsque le contrat présente des liens manifestement plus étroits avec un pays, le règlement Rome 1 indique que la loi de ce pays s’appliquera ; 
  • Si les circonstances ne permettent pas d’établir de liens manifestement plus étroits avec un pays en particulier, la loi du pays de la partie qui fournit la prestation caractéristique du contrat s’applique ; 
  • Enfin, si les critères précédents ne permettent pas de déterminer la loi applicable, il faudra déterminer le pays avec lequel le contrat présente les liens les plus étroits, et appliquer la loi nationale.

 

2. Règlement Rome 1 : les apports de ce règlement


Le règlement Rome apporte de nouveaux éléments en matière de détermination de la loi applicable. 

 

La notion de “lois de police”

 

Cette notion était déjà présente dans la Convention de Rome. Le règlement Rome 1 réitère son importance en indiquant que “les dispositions du présent règlement ne pourront porter atteinte à l’application des lois de police du juge saisi”. 

L’apport du règlement Rome 1 réside dans la revue de la définition des lois de police. Le règlement Rome 1 définit les lois de police comme tel : 

Une loi de police est une disposition impérative dont le respect est jugé crucial par un pays pour la sauvegarde de ses intérêts public, tels que son organisation politique, sociale ou économique, au point d’en exiger l’application à toute situation entrant dans son champ d’application, quelle que soit par ailleurs la loi applicable au contrat d’après le présent règlement”.

En d’autres termes, une loi de police désigne des règles applicables en toute circonstance, auxquelles il n’est pas possible de déroger, y compris dans un contexte international. 

Un apport principal de Rome 1 est l’extension de la notion de loi de police aux principes communautaires. En effet, les lois de police ne sont plus uniquement des lois nationales, le droit communautaire comporte également des dispositions auxquelles il n’est pas possible de déroger contractuellement.

 

L’ordre public international 

 

Le règlement Rome 1 permet également au juge de contrôler l’application d’une loi a posteriori.

Cela signifie qu’il est possible que les parties aient choisi une loi à appliquer en cas de conflit, que le choix respecte toutes les conditions établies par le règlement et soit donc valable, mais que les effets de l’application de cette loi étant contraires à l’ordre public international, le juge puisse décider d’écarter l'application de la loi choisie. 

 

Des cas supplémentaires explicités

 

Nous l’avons vu précédemment, le règlement Rome 1 comme la Convention de Rome précédemment, dans certains cas particuliers, indique quelle loi doit être appliquée en l’absence de choix par les parties.

Ce que le règlement Rome 1 ajoute, ce sont des cas supplémentaires.

A titre d’exemple, le règlement Rome 1 a précisé les règles applicables dans le cadre du droit de la consommation. La loi applicable en cas de litige dans le cadre d’un contrat de consommation, est celle du pays dans lequel le consommateur a sa résidence habituelle, sous réserve que le professionnel exerce ou dirige son activité dans ce même pays.

 

3. La méthode du règlement Rome 1 de détermination de la loi applicable résumée


 

En bref, la méthode indiquée par le règlement Rome 1 pour déterminer la loi applicable en cas de conflit entre deux parties de deux pays de l’Union Européenne différents est la suivante : 

  • Dans un premier temps, il convient de se demander si des lois de police sont applicables à cette situation contractuelle. Si tel est le cas, elles doivent être appliquées ; 
  • En l’absence de loi de police, les parties ont-elle choisi contractuellement la loi nationale devant s’appliquer ? Si tel est le cas, il convient d’appliquer cette loi.
  • En l’absence de loi contractuellement choisie, le règlement nous indique-t-il quelle est la loi à appliquer dans cette situation particulière ? Si tel est le cas, il convient d’appliquer cette loi.
  • En l’absence de loi explicitement indiquée par le règlement Rome 1, il convient d’analyser les liens manifestement étroits avec un pays, ou à défaut, le pays de la prestation caractéristique du contrat, ou à défaut les liens les plus étroits avec un pays plutôt que l’autre, pour déterminer la loi applicable.
  • Une fois la loi applicable déterminée, si le juge identifie que les effets sont contraires à l'ordre public international, il pourra l’écarter. 

 

La loi applicable en cas de conflit dans le cadre de l’exécution d’un contrat international peut s’avérer être un élément primordial, qu’il convient de bien négocier. Un avocat spécialisé en droit international peut vous accompagner dès la rédaction d’un contrat international pour anticiper ces enjeux, mais peut également vous accompagner en cas de conflit pour vous aider à déterminer la loi applicable.

 

Me Marc Berberian
Écrit par Me Marc Berberian
Maître Marc Berberian accompagne et conseille ses clients dans la création, le développement de leurs entreprises, et l’audit, la négociation et la rédaction de leurs contrats commerciaux en matière notamment de franchise, licence et distribution.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

5 min
La loi du for : définition et fonctionnement 

La loi du for est un dogme consacré en droit international privé, selon lequel la loi qui s’applique dans le cadre d’un litige est celle de la loi de l’Etat dont les tribunaux sont saisis. Les juges peuvent y déroger. Le point avec Me Berberian sur l'importance de bien rédiger ses contrats commerciaux.

5 min
Les lois de police en droit du contrat international

Les lois de police représentent les dispositions législatives considérées comme ayant une importance cruciale pour la sauvegarde des intérêts publics et les parties faibles d'un contrat international. Le point avec Me Berberian

5 min
Devenir franchisé : avez-vous toutes les cartes en main ?

Vous souhaitez devenir franchisé et rejoindre un réseau de franchise ? Choix du secteur, du réseau de franchise, rédaction de business plan, choix du local ... Me Berberian vous accompagne

5 min
Distribution sélective : comment rédiger un contrat ?

La distribution sélective est un mode de distribution permettant au fournisseur de distribuer ses produits en choisissant des distributeurs sur la base de critères définis. Ces critères doivent être fixés dans un contrat de distribution sélective.

5 min
Le contrat de vente international

Pour faciliter les échanges commerciaux internationaux, certaines conventions internationales ont été signées entre les Etats de manière à établir des règles juridiques homogènes visant à encadrer la vie juridique du contrat. Me Berberian vous accompagne

2 min
Tout ce qu’il faut savoir sur les clauses interdites et abusives

Certaines clauses au contrat peuvent engendrer un déséquilibre significatif entre les droits et les obligations des parties. Quelles sont ces clauses interdites et abusives ?

5 min
Le contrat international : définition et fonctionnement

Un contrat est considéré comme international dès lors qu’il présente au moins un élément d'extranéité. Quelles sont les règles de loi applicable ? Me Berberian décrypte le sujet

5 min
Webinar - Bien encadrer vos relations commerciales (focus CGV et contrat de prestation de services)

Il est primordial de bien encadrer vos relations commerciales notamment avec les CGV et des contrats de prestation de services bien ficelés. Découvrez l'article transcript du webinar réalisé avec Me Berberian

4 min
Acheter une franchise : procédure, avantages, inconvénients

Vous envisagez d'opter pour le modèle de la franchise ? L'achat d'une franchise est un moyen d'y accéder et présente des avantages face à la création d'une franchise

4 min
Quelles sont les obligations du franchiseur ?

Me Berberian explique les obligations du franchiseur envers ses franchisés : obligation d'information, de mise à disposition de signes distinctifs, du savoir-faire...

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier