Comment monter son entreprise sans argent ?

par
5
Je crée mon entreprise

Sommaire

Vous aimeriez créer votre affaire, mais vous n’avez pas un sou en poche ? Tout n’est peut-être pas perdu. Il existe des solutions qui ne nécessitent pas ou peu d’apports. Découvrez nos conseils pour savoir comment monter son entreprise sans argent.


Est-il possible de créer une entreprise sans argent ?

 

Il est possible de monter son entreprise sans apport personnel. La plupart des statuts juridiques, hormis celui de SA (société anonyme) ne nécessitent pas ou peu de capital social à la création.

Choisir une activité avec peu d’investissement

Vous devez choisir une activité ne nécessitant pas ou peu d’investissement en matériel, en locaux ou en stock de départ. Le local est souvent la dépense la plus onéreuse dans le budget d’une entreprise.

De nombreuses professions peuvent s’exercer à domicile, avec un ordinateur et une connexion Internet : graphiste, consultant, rédacteur, correcteur… Vous économisez ainsi les frais de location ou d’achat d’un local professionnel. Si votre activité le permet, vous pouvez aussi travailler depuis un espace de coworking

Faire des économies pour ouvrir son entreprise sans argent

N’hésitez pas à explorer toutes les sources d’économie pour votre business. Par exemple, si vous avez besoin d’un site Internet, choisissez une solution gratuite de création de site, au moins au départ. Les dépenses de promotion peuvent être aussi réduites en utilisant des canaux gratuits comme l’affiliation, les campagnes emailing, le référencement naturel…

Pour votre fonctionnement, si vous optez pour des formes juridiques ne nécessitant pas l’intervention d’un expert-comptable, les outils classiques de bureautique suffisent. Vous pouvez faire vos devis sur un tableur et choisir un logiciel de facturation gratuit sur Internet.

Au fur et à mesure de votre évolution, vous pourrez réinvestir vos bénéfices dans l’achat de fournitures, de matériel ou l’amélioration de vos supports de communication.

 

Les différentes formes juridiques pour monter son entreprise sans argent

 

Créer une entreprise individuelle sans argent

Si vous ouvrez votre entreprise seul, vous pouvez choisir le régime de l’entreprise individuelle, soit la forme classique (EI), soit celle à responsabilité limitée (EIRL). Si vous souhaitez tester une idée de business, la forme simplifiée de la micro-entreprise (statut auto-entrepreneur) est l’idéal.

L’avantage de ces différentes formes est de ne pas nécessiter de frais de création : vous devrez remplir un formulaire P0 afin de vous immatriculer auprès du CFE compétent. Elles ne demandent pas de capital social. Si votre activité implique de vous inscrire au registre des commerces et des sociétés (RCS), cette formalité est gratuite pour les micro-entreprises et coûte 25,34 € pour les entreprises individuelles. Un artisan indépendant doit s’inscrire au répertoire des métiers (gratuit s’il est en micro-entreprise et 90 € en entreprise individuelle) et suivre éventuellement un stage de préparation à l’installation à hauteur de 260 €. Les professions libérales n’ont rien à payer pour leur inscription à l’URSSAF et les agents commerciaux doivent s’immatriculer à un registre spécial (25,19 €).

L’inconvénient est que le patrimoine de l’entreprise est confondu avec celui du dirigeant. Si vous souhaitez protéger ce dernier, il est préférable d’opter pour l’EIRL ou, mieux, de vous tourner vers les sociétés.

Créer une société sans apport personnel

Si vous vous lancez avec des associés ou envisagez d’en avoir à terme, le statut de société est le plus adapté : soit la SARL (société à responsabilité limitée) ou la SAS (société par actions simplifiée), ainsi que leurs versions unipersonnelles (EURL et SASU).

Ces formes juridiques ont l’avantage d’être plus protectrices pour votre patrimoine, puisque celui de la société est dissocié de celui des dirigeants. Pour constituer une société, il est nécessaire d’avoir un capital social de départ. Celui-ci peut être simplement d’un euro. La responsabilité de chacun des dirigeants est limitée au montant de ses apports dans le capital.

En revanche, les démarches de création des sociétés sont plus complexes et lourdes. Elles occasionnent des coûts :

  • frais de publication dans un journal d’annonces légales (entre 200 € et 230 € selon la forme de la société) ;
  • immatriculation au registre des commerces et des sociétés (39,42 €) ou au répertoire des métiers (60 €) en fonction de l’activité.

Vous devrez également rémunérer l’intervention d’un expert-comptable. Si vous créez une société à plusieurs associés, vous pourrez mutualiser ces frais. 

Trouver des financements pour monter son entreprise sans apport

 

Si vous ne disposez pas d’un apport personnel, il est néanmoins possible d’obtenir de l’argent auprès d’investisseurs, mais aussi en sollicitant des aides publiques. Vous pourrez ainsi devenir patron sans argent.

Quelles sont les aides financières disponibles ?

Certains organismes comme Initiative France, Réseau Entreprendre ou les chambres de commerce et d’industrie accordent aux entrepreneurs des prêts d’honneur. Ces emprunts à taux zéro peuvent atteindre 90 000 € et sont attribués par un jury de professionnels.

Si vous êtes demandeur d’emploi, vous pouvez bénéficier d’une aide à la reprise ou à la création d’entreprise (ARCE). Si vous touchez les allocations chômage, celles-ci peuvent être maintenues pendant le lancement de votre activité.

Soigner son business plan pour convaincre les financeurs

En dehors des aides, vous pouvez solliciter des financeurs extérieurs :

  • des banques, par l’intermédiaire d’un prêt à la création d’entreprise ;
  • vos proches, ils peuvent bénéficier ainsi d’un crédit d’impôt sur le revenu correspondant à 25 % du montant de leur investissement ;
  • des anonymes, par l’intermédiaire du financement participatif ou crowdfunding.

Pour les convaincre, vous devrez élaborer un business plan. Ce document va vous permettre d’obtenir un emprunt ou de lever des fonds auprès de banques ou d’investisseurs. Lorsqu’on ne possède pas d’apport, c’est la pièce essentielle. Il doit être mûrement réfléchi et montrer que vous avez envisagé toutes les facettes de votre projet de création. Il doit notamment présenter :

  • l’essence de votre projet, votre offre et votre cible ;
  • l’étude de marché que vous avez réalisée, montrant le potentiel économique de votre entreprise ;
  • vos objectifs de croissance, la manière dont vous allez les atteindre et vos besoins en financement.

Si vous avez besoin d’être accompagné pour savoir comment monter votre entreprise sans argent, Captain Contrat peut vous aider à y voir clair dans les différents statuts et démarches à entreprendre. 

À retenir :

  • Il est possible de monter une entreprise sans argent si l’on choisit une activité nécessitant peu d’investissement au départ.
  • Soigner son business plan est nécessaire pour convaincre les financeurs et bénéficier d’aides à la création.
  • Les entreprises individuelles sont simples et peu coûteuses à créer.
  • Les sociétés permettent aussi de créer une activité sans capital social, mais elles sont plus complexes et plus chères à mettre en place.
Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Kbis : qu’est-ce que c’est et comment l’obtenir ?

Véritable carte d’identité d’une entreprise, le Kbis est un document officiel qui atteste de la ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Créer son entreprise : 7 étapes pour réussir

Créer son entreprise est un projet qui demande de la préparation et de la réflexion : autant sur ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Remboursement du compte courant d’associés : quand et comment procéder ?

Les modalités de remboursement du compte courant d’associés constituent une question majeure ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Qu'est-ce qu'un numéro Siret et comment l'obtenir ?

Le SIRET est un numéro d'identification à 14 chiffres de l'établissement de votre entreprise. Il ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

L'assistance juridique : définition et explications

L’assistance juridique (à ne pas confondre avec la protection juridique), c’est tout simplement la ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment créer sa SARL au Luxembourg ?

La Société à Responsabilité Limitée est le statut juridique privilégié des entreprises au ...

Philippe

Philippe

Quelles clauses mettre dans un pacte d'associés ?

L’accord des associés dépasse parfois le cadre des statuts pour s’inscrire dans des actes ...

Me Camille Mirabel-Chambaud

Me Camille Mirabel-Chambaud

Créer une société de conseil: avantages et inconvénients

Une part importante des sociétés qui existent en France sont des sociétés dites de « conseil » : un ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Extrait Kbis de l'entreprise individuelle : comment l'obtenir ?

Carte d'identité d'une société, l'extrait Kbis est un document essentiel qui énonce les principales ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier