1. Créer son entreprise
  2. Créer son entreprise - les démarches
  3. Créer une entreprise sans apport : est-ce possible ?

Créer une entreprise sans apport : est-ce possible ?

Je crée mon entreprise
Je crée mon entreprise
Amélie Gautier
Écrit par Amélie Gautier
Diplômée d'un Master II en droit des affaires de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en Yvelines, Amélie est responsable du contenu juridique de Captain Contrat depuis 2017.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

Devenir entrepreneur, c’est chaque année le rêve de quelque 10 millions de Français qui se voient déjà à la tête d’une entreprise innovante et florissante. Malheureusement, dans les faits, seules quelques dizaines de milliers d’entre eux voient leur projet de création aboutir tandis que le reste abandonne en cours de route. Si les motifs d’abandon varient en fonction du profil de créateur, l’absence d’apport personnel constitue l’une des principales causes dans près de 30 % des cas. Pourtant, il est aujourd’hui tout à fait possible de monter une entreprise sans apport. Plus de détail !

 

Créer une entreprise sans apport : qu'en dit la loi ?

 

Dans le but de promouvoir l’esprit entrepreneurial, la création d’une entreprise n’a certainement jamais été aussi simple et peu coûteuse qu’aujourd’hui.

En effet, dès lors que le porteur de projet réalise lui-même toutes les démarches, les frais de création d’une entreprise sont relativement accessibles. Selon les chiffres, il est désormais possible de créer une entreprise à moins de 200 €.

Plus encore, depuis la mise en place de la loi Dutreil du 1er août 2003, un porteur de projet est autorisé à n’avoir qu’un euro de capital minimum. Sur le plan juridique, il est donc possible de monter une entreprise sans apport personnel. Il existe d’ailleurs de nombreux statuts juridiques dont l’obligation d’apport reste symbolique.

Pour autant, même s’il n’existe pas de norme légale qui impose d’avoir un capital propre minimal, un apport est souvent indispensable pour permettre à la nouvelle entreprise d’exercer correctement son activité et d’assurer sa viabilité.

En effet, le manque d’apport peut conduire à de nombreux risques pouvant directement affecter la pérennité de l’activité, comme :

  • un manque de crédibilité auprès des clients, partenaires et fournisseurs ;
  • un manque de capacité d’action ;
  • une image négative de l’entreprise ;
  • un manque de garantie pour les créanciers ;
  • une incapacité à se développer à long terme ;
  • une incapacité à affronter efficacement les problèmes ou à saisir une opportunité ;
  • un fonctionnement en flux financiers tendus.

Créer une entreprise sans apport : c’est possible, mais pas pour tous les métiers

 

Évidemment, si la création d’une entreprise sans trésorerie de démarrage est légalement faisable, dans la pratique, la survie d’une telle structure dépendra en grande partie de la nature de l’activité.

En règle générale, le porteur de projet devra se tourner vers des activités qui ne nécessitent pas l’immobilisation de fonds ou encore la création de stocks de marchandises.

Dans cette optique, la meilleure solution est souvent de s’orienter vers une activité de service puisqu’elle ne génère pas de frais, comme :

  • les services à la personne (garde d’enfants, accompagnement scolaire, bricolages, achats de nourriture, etc) ;
  • les activités de conseil dans un domaine précis ;
  • les services informatiques ;
  • Les activités liées au web.

En optant pour ces types d’activités, vous n’aurez pas besoin d’immobiliser des fonds puisque tout le succès de votre entreprise reposera sur le marketing relationnel en partant des publicités aux bouches à oreille.

 

Créer une entreprise sans apport : les statuts juridiques accessibles

 

La loi prévoit de nombreux cadres juridiques qui permettent à un porteur de projet de monter une entreprise sans mise initiale. Dans les détails, le porteur de projet pourra opter pour l’un ou l’autre des statuts ci-dessous :

Le futur entrepreneur peut également opter pour le statut de micro-entrepreneur. D’ailleurs, il s’agit sans aucun doute du statut idéal pour commencer son activité sans apport. De fait, la micro-entreprise offre des avantages non négligeables. Entre autres, une très grande facilité de mise en œuvre, un régime fiscal très avantageux et surtout la possibilité de ne pas payer de charges sociales si l’entreprise ne réalise pas de chiffre d'affaires.

 

Zoom sur les différents types de financement pour créer une entreprise sans apport

 

Même si aucun apport n’est théoriquement nécessaire dans la création d’une entreprise, certains frais peuvent être incontournables post-création. Pour ne citer que l’achat des matériels (ordinateur, imprimante...) ou l’achat d’un véhicule.

Dans de tels cas, il est alors important pour le futur entrepreneur de penser à faire financer son entreprise pour pouvoir en assurer le fonctionnement dans des conditions normales. Une situation pour le moins complexe sans apport personnel. De fait, les banques exigent souvent un engagement financier avant d’accorder un prêt bancaire. Cela étant, il existe plusieurs dispositifs d’aide à la création d’entreprises qui ne nécessitent pas de fonds de départ. Il s’agit principalement des :

 

Love money

 

Également connu sous le nom de « 3 F » pour Friends, Family et Fools (amis, famille et passionnés), le Love money consiste pour le futur entrepreneur à impliquer financièrement ses proches pour récolter des fonds.

 

Prêts d’honneur

 

Généralement proposés par France initiative ou encore Réseau entreprendre, les prêts d’honneur sont des formes de crédits sans intérêts, sans garantie et sans caution destinés à la création ou encore la reprise d’une entreprise. Ceux-là peuvent aller d’un montant de 1.800 € à 90.000 €, selon l’établissement et la nature du projet remboursable sur une durée de 3 à 5 ans en moyenne.

 

Crowdfunding

 

Aussi appelé financement participatif, le Crowdfunding est certainement la solution de financement la plus pertinente et cohérente pour créer une entreprise sans apport.

De plus, au-delà de permettre au futur entrepreneur d’obtenir des fonds rapidement, le financement participatif permet également de créer un effet levier sur d’autres types de financement en permettant à l’entreprise de gagner en visibilité. Il permet également au porteur de projet de tester l’attractivité de ce dernier.

Ainsi, l’absence d’apport ne constitue en aucun cas un frein à la création d’une entreprise tant que l’entrepreneur met un point d’honneur à bien préparer son projet et s’il est prêt s’y investir pleinement et personnellement.

 

Vous souhaitez vous lancer et créer votre entreprise ? Nos experts Captain Contrat sont là pour vous aider à choisir la structure juridique la plus adaptée à votre activité et vous assister dans toutes vos démarches !

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

5 min
Kbis : c'est quoi et comment l’obtenir ?

Découvrez ce qu'est le Kbis, sa durée de validité, la possibilité d'obtenir un Kbis provisoire dans notre guide sur la création d'entreprise.

5 min
Créer son entreprise : 7 étapes pour réussir (2022)

Vous souhaitez ouvrir votre entreprise ? Trouver une idée, choisir une forme juridique, déposer sa marque et encadrer vos relations commerciales futures ? Le point dans cet article

5 min
Remboursement du compte courant d’associés : quand et comment procéder ?

L'associé d'une société a la possibilité de consentir un compte courant au profit de cette dernière en cas de difficulté de trésorerie. Il arrive cependant que l'associé souhaite céder ses titres. Comment peut-il alors se faire rembourser de ce prêt ? Quelles sont les formalités à respecter ?

5 min
Application pour l'organisation au travail : les 10 meilleures apps

De nombreuses applications d'organisation conçues pour aider les chefs d'entreprise existent. Découvrez maintenant notre top 10 !

5 min
Comment obtenir un numéro SIRET ?

A quoi sert ça sert ? Comment obtenir un numéro Siret ? Quelle différence avec le SIREN, le code NAF ? Captain Contrat vous répond.

5 min
Régime social MSA ou Urssaf : les spécificités des régimes sociaux

MSA ou Urssaf : découvrez les spécificités de chaque régime social et auquel vous serez assujetti en tant que chef d'entreprise.

5 min
Comment créer une société (SARL) au Luxembourg ?

Créer une société au Luxembourg suit la même procédure que la création d'une SARL en France avec tout de même une réglementation particulière. Le point.

5 min
Quelles clauses mettre dans un pacte d'associés ?

Le point sur les clauses du pacte d'associés : tout comprendre pour sécuriser tant votre projet, que votre situation personnelle. 👩‍⚖️On vous explique tout dans cet article pour vous éviter bien des obstacles.

5 min
Créer une société de conseil: avantages et inconvénients

Qu'est ce qu'une société de conseil ? Découvrez les avantages et inconvénients à la création d'une société de conseil et le statut juridique à choisir.

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier