Assemblée générale extraordinaire : comment ça marche ?

Consulter un avocat 
Consulter un avocat 
Amélie Gautier
Écrit par Amélie Gautier
Droit des sociétés
Diplômée d'un Master II en droit des affaires de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en Yvelines, Amélie est responsable du contenu juridique de Captain Contrat depuis 2017.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

Dans le cadre de la gestion de votre entreprise, il se peut que vous soyez amené à devoir organiser une assemblée générale extraordinaire.

Cet article vous rappelle les grandes étapes de sa mise en œuvre.

 

 

1/ Assemblée générale extraordinaire : des décisions spécifiques

 

L’assemblée générale extraordinaire (AGE) est une réunion au cours de laquelle différentes décisions exceptionnelles et considérables vont être votées par les associés. Elle se différencie de l’assemblée générale ordinaire (AGO) en raison de la nature des décisions qui y sont prises.

En effet, la réunion d’une AGE intervient principalement pour décider d’une opération non courante et en particulier pour toutes les décisions qui modifieraient les statuts.  Une clause qui prévoirait qu’une modification des statuts peut être décidée en dehors d’une AGE serait d’ailleurs illicite et réputée non écrite. 

A titre d’exemple, les décisions suivantes devront obligatoirement faire l’objet d’une AGE : 

 

En raison de la nature spécifique des décisions votées au cours d’une AGE, celle-ci n’est pas tenue périodiquement, à la différence de l’AGO (organisée au moins 1 fois par an) qui s’intéresse aux questions de la gestion courante de la société. A l’inverse, l’AGE est organisée dès lors que la nature de la décision l’exige.  

 

2/ Assemblée générale extraordinaire : une organisation spécifique

 

La tenue d’une AGE doit respecter une certaine organisation, dont les modalités exactes dépendent de la forme sociale de la société.

Les principales étapes, communes à toutes les sociétés, sont les suivantes : 

  • La convocation à l’AGE. Elle doit respecter un délai de préavis, un formalisme particulier et  intégrer des mentions obligatoires.
  • La tenue de l’AGE. Les décisions ne sont valables que si les règles de quorum et de majorité spécifiques à chaque société sont respectées. 
  • La rédaction d’un procès-verbal (PV) après la tenue de l’assemblée. Le PV doit intégrer certaines informations essentielles pour garantir sa validité. 

 

Le non-respect du formalisme peut entraîner la nullité de l’AGE. 

Les règles applicables à l’AGE diffèrent en fonction de la forme sociale et des statuts de la société. 

 

3/ Assemblée générale extraordinaire : dans une SAS

 

La décision de tenue d’une AGE

Dans une SAS, ce sont les statuts qui déterminent la ou les personne(s) compétente(s) pour convoquer et déclencher la tenue d’une AGE. 

 

La convocation

Il convient de respecter les modalités de convocations prévues dans les statuts. Notez qu’il est conseillé de prévoir une convocation par lettre recommandée avec avis de réception. En ce qui concerne le  délai de convocation, il doit être raisonnable, et permettre aux participants de s’organiser pour assister à l’AGE.

 

Le quorum et les règles de majorité

Les règles de quorum (nombre minimal de membres devant être présents à l'assemblée) et de majorité (nombre minimal de votes en faveur de la décision) fixées par les statuts doivent être respectées.

A noter que le quorum se calcule en fonction du nombre d’actions auxquelles est attaché un droit de vote. 

En ce qui concerne les règles de majorité, il faut respecter ce que les statuts prévoient.

 

Rédaction d’un procès-verbal

A l’issue de l’AGE, un procès-verbal (PV) doit être rédigé et doit notamment récapituler :

  • la date et le lieu de la réunion ;
  • le mode de convocation ;
  • l'ordre du jour ;
  • le nombre de participants au vote et le quorum atteint ;
  • les documents et rapports soumis à l'assemblée ;
  • un résumé des débats ;
  • le texte des résolutions mises aux voix ;
  • le résultat des votes.

 

Ce PV doit être signé. Il peut être rédigé numériquement et signé au moyen d’une signature électronique. Ce PV est sauvegardé dans un registre spécial qui est tenu au siège social (il peut être numérique).

 

4/ Assemblée générale extraordinaire : dans une SARL

 

La décision de tenue d’une AGE

Dans une SARL, la décision de convoquer une AGE peut être prise par un associé détenant au moins la moitié des parts sociales ou un groupe d’associés constituant: 

  • au moins le 10ème des associés ;
  • au moins le 10ème des parts sociales.

 

La convocation

Pour pouvoir tenir une AGE, le gérant doit convoquer les associés et actionnaires au moins 15 jours avant la tenue de celle-ci par lettre recommandée (le délai peut être plus court en cas de décision à prendre dans l’urgence).  La convocation peut être faite par mail sur accord des associés.

La convocation doit mentionner l’ordre du jour, la date, l’heure et le lieu, ainsi que les propositions de résolutions. Il faut également y joindre un formulaire de procuration, pour que l’associé puisse se faire représenter si nécessaire.

Notez que l’assemblée irrégulièrement convoquée peut être annulée. Toutefois, l'action en nullité n'est pas recevable lorsque tous les associés étaient présents ou représentés.

Outre les associés, il convient de convoquer les commissaires aux comptes si la SARL en est dotée, mais également les représentants de la masse des obligataires, le cas échéant.

 

Le quorum et les règles de majorité

Les règles varient selon que la SARL a été constituée avant ou après le 4 août 2005.

Pour une SARL constituée avant le 4 août 2005, aucune condition de quorum n’est requise, sauf si les associés décident, à l’unanimité, de se soumettre aux règles de quorum applicables après cette date.

Pour une SARL constituée après le 4 août 2005, les règles de quorum sont les suivantes :

  • sur première convocation, ¼ des parts sociales ;
  • sur seconde convocation, 1/5ème des parts sociales.

 

Si le quorum n’est pas respecté, la deuxième assemblée peut être prorogée à une date postérieure de 2 mois au plus à celle à laquelle elle avait été convoquée.

A noter que les statuts de la société peuvent prévoir un quorum plus élevé.

Le quorum se calcule en fonction du nombre de parts sociales, dans le même esprit que les règles applicables dans une SAS.

En ce qui concerne les règles de majorité, il faut réunir ¾ des parts sociales pour qu’une résolution soit votée dans une SARL constituée avant le 4 août 2005. Le seuil est de 2/3 des parts sociales pour une SARL constituée après le 4 août 2005.

 

Rédaction d’un procès-verbal

Le PV doit comporter les mentions suivantes :

  • la date et le lieu de la réunion ;
  • les nom, prénoms et qualité du gérant;
  • les nom et prénoms des associés présents, réputés présents ou représentés avec l'indication du nombre de parts sociales détenues par chacun ;
  • les documents et rapports soumis à l'assemblée ;
  • un résumé des débats ;
  • le texte des résolutions mises aux voix, y compris celles qui sont rejetées par les associés ;
  • le résultat des votes.

 

Le PV est signé par le gérant de la société et par le président de séance. Il peut être rédigé numériquement et signé au moyen d’une signature électronique.

Ce PV est établi sur un registre spécial qui est tenu au siège social (il peut être numérique).

 

L’organisation d’une assemblée générale extraordinaire (AGE) nécessite le respect de formalités préalables impératives, de règles de déroulement  très précises et de formalités postérieures. Toutes ces obligations peuvent connaître des exceptions. C’est pourquoi il est recommandé de faire appel aux services d’un avocat spécialisé qui s’occupera de la gestion administrative et juridique de l’AGE.

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

5 min
Concurrence déloyale : comment y faire face ?

Vous faites face à des faits allégués de concurrence déloyale ? Quelles sont les précautions à prendre ? Les risques encourus ?

5 min
Concurrence déloyale : comment lancer une procédure par Me Riou

Vous êtes victime de concurrence déloyale ? Quelle est la procédure ? Maître Riou vous livre ses conseils exclusifs pour entamer une procédure et vous défendre

5 min
Comment transmettre sereinement son entreprise ?

La transmission d'une entreprise peut être le fait de différentes causes : difficultés économiques, départ à la retraite, changement de projet. Cette procédure n'ait pas aisé et impose de nombreuses étapes (inventaire, valorisation, recherche d'un repreneur...).

5 min
Le pacte d’actionnaires : définition et fonctionnement

Le pacte d'actionnaires par définition permet d'encadrer les relations entre actionnaires. Il est similaire au pacte d'associés présent dans les SARL et les SAS

5 min
Fermeture d’entreprise : les causes, la procédure, les points d’attention à avoir - Webinar

Vous envisagez de fermer votre entreprise de manière anticipée (départ à la retraite, changement de projet) ou de manière contrainte suite à des difficultés économiques ? Me Alexandre Riou vous accompagne dans votre procédure de dissolution. Webinar à télécharger en bonus

5 min
SAS : la donation d’actions

Vous souhaitez céder vos actions de SAS à titre gratuit ? En faire la donation à un proche, ascendant, descendant ? Quelle est la procédure ?

4 min
 La transmission de parts sociales en cas de décès (SARL -SCI)

Le décès d'un associé a des conséquences sur la continuité de la société. Les parts sociales de SARL et SCI devront être transmises afin d'assurer le poursuite de l'entreprise.

5 min
La succession d’une SARL familiale : le guide par Me Riou

Nombreux sont les gérants de SARL familiale à nourrir l'envie de transmettre à terme le flambeau à leurs enfants ou autre membre de la famille. Quelles sont les étapes de succession d'une SARL familiale ?

5 min
Les droits de succession et de donations en entreprise

Quelles sont les règles de succession et donation d'entreprise ? Quelles sont les démarches pour transmettre une entreprise ? Comment calculer les droits de donation et de succession ?

4 min
 Tout savoir sur le mali de liquidation

Vous souhaitez fermer, dissoudre volontairement et de manière anticipée votre société ? Et vous craignez de voir apparaitre un mali de liquidation à l'issue des opérations de liquidation ? Qu'est-ce que le mali de liquidation ? Comment le calculer ? Sur qui va-t-il peser ?

5 min
La procédure de redressement judiciaire - Entreprise en difficulté

Votre entreprise est en état de cessation des paiements ? Si sa situation n'est pas irrémédiablement compromise, elle pourra profiter de l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire.

4 min
Mise en sommeil d'une SARL : quelles sont les règles ?

Vous envisagez la fermeture temporaire de votre SARL ? C’est possible grâce à la mise en sommeil. Cependant, toutes les obligations ne cessent pas durant cette interruption d’activité et vous devrez donc vous soumettre à certaines règles que nous vous expliquons dans cet article.

5 min
Défaillance d’entreprise : quels risques de sanctions pour le dirigeant ?

Votre entreprise en difficulté se retrouve sous le joug des procédures collectives et vous craignez d'être tenu pour responsable de cet état à cause de fautes commises dans la gestion de votre entreprise ?

5 min
Pacte d’associés : document indispensable pour éviter les mésententes entre associés ?

Le pacte d'associés est fondamental pour éviter les graves conséquences que peut entrainer une mésentente entre associés. Que vous vous lanciez avec des amis ou la famille, ne négligez pas votre pacte d'associés.

4 min
Reprise d’entreprise en difficulté : le guide

Vous envisagez de reprendre une entreprise en difficulté ? Il s'agit d'une opération complexe mais qui s'effectue dans un laps de temps très court. Il est essentiel d'être bien accompagné.

5 min
Entreprises en difficulté : quelles solutions pour faire face aux difficultés d’exploitation ?

Pour de multiples raisons, votre entreprise se retrouvent en difficultés financières et vous ne savez pas quoi faire ? Le droit vous vient en aide grâce aux procédures collectives.

3 min
Comment réaliser une cession d’actions ?

Vous souhaitez vendre vos actions ou en acquérir ? Comment céder des actions ? Quelles sont les clauses à ne pas manquer ? Les erreurs à ne pas faire ?

7 min
Coronavirus : comment assurer la tenue de vos assemblées générales ?

Comment tenir une assemblée générale en période de confinement ? Comment consulter vos associés pour l'approbation des comptes ?

5 min
Rupture brutale des relations commerciales établies : comment l'identifier ?

Votre partenaire commercial met fin à votre collaboration ? Comment faire face à une rupture brutale de relations commerciales établies ?

4 min
Rupture brutale des relations commerciales : conditions pour agir

Après plusieurs années de relations commerciales, votre partenaire y met soudainement un terme. Comment faire face à une rupture brutale ?

5 min
Clôture pour insuffisance d'actif : comment faire ?

Lorsque l’actif de l’entreprise est insuffisant pour désintéresser tous ses créanciers, la société est clôturée pour insuffisance d'actif. Quels sont les conséquences ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier