1. Protéger vos créations
  2. Protéger ses créations
  3. Créer un centre d'affaires : où s'installer ?

Créer un centre d'affaires : où s'installer ?

Je crée mon entreprise
Je crée mon entreprise
Amélie Gautier
Écrit par Amélie Gautier
Diplômée d'un Master II en droit des affaires de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en Yvelines, Amélie est responsable du contenu juridique de Captain Contrat depuis 2017.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

Vous développez un projet entrepreneurial et vous vous demandez où installer le siège social de votre société. Vous avez déjà entendu parler de pépinières, couveuses, incubateurs, mais savez-vous les distinguer ? Leurs avantages et inconvénients ? En parallèle, vous pouvez envisager des options traditionnelles, comme votre domicile ou un local commercial. Alors, où s’installer quand on crée une entreprise ? Faisons le point !

 

 

Domiciliation et lieu d’exercice : quelle différence ?

 

Avant d’entrer dans le détail sur savoir où s’installer quand on crée une entreprise, une petite précision s’impose. Il convient de ne pas confondre domiciliation et lieu d’exercice de l’activité.

La domiciliation d’entreprise désigne l’adresse administrative qui devra figurer sur vous courriers, devis ou factures. C'est donc le siège social de votre entreprise ! Elle sera utilisée par les diverses administrations pour vous transmettre les documents utiles à l’exercice de votre activité.

Comme son nom l’indique, le lieu d’exercice est celui où vous exercez effectivement votre activité et recevez vos clients. Il peut être différent de votre siège social.

 

Installer sa société dans une couveuse d’entreprises

 

Première option quand on se demande où s’installer pour créer son entreprise : la couveuse. Cette structure vous permet de vous former et de tester votre projet en grandeur nature sur une période prédéfinie. Vous vous engagez pour une durée maximale de 12 mois, renouvelable 2 fois. Pour ce faire, vous signez un contrat d’appui au projet d’entreprise (Cape) avec la couveuse. Cette première solution présente des avantages et des inconvénients. 

 

Avantages de la couveuse 

 

Installer son entreprise dans une couveuse présente des avantages variés. Cette solution vous permet par exemple de : 

  • tester la viabilité du projet avant l’immatriculation. La couveuse vous prête son numéro SIRET pour prospecter vos clients, vendre vos produits ou services et les facturer ;
  • profiter de formations collectives ou individuelles, d’une mise en relation avec un réseau, etc. ;
  • bénéficier d'entretiens réguliers avec votre accompagnateur ;
  • conserver vos allocations chômage et aides financières, ainsi que votre ancien statut (grâce au Cape).  

Inconvénients de la couveuse

 

La couveuse présente des avantages, mais n'est pas nécessairement adaptée à tous les projets. En effet : 

  • vous devez reverser 10 % de votre chiffre d’affaires (CA) à la couveuse ;
  • ce dispositif est réservé au demandeur d’emploi à moins que vous ne soyez salarié à temps partiel ou associé unique et dirigeant d’une Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) / Société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) ;
  • le Cape est temporaire et ne peut pas durer plus de 3 ans.

S’installer dans une pépinière d’entreprises

 

En vogue, les pépinières d’entreprises constituent une autre option à envisager pour installer son entreprise. Le contrat est signé pour une durée allant de 2 à 4 ans. 

 

Avantages de la pépinière d'entreprise 

 

L'installation d'une entreprise au sein d'une pépinière est une solution particulièrement attrayante en raison des avantages que présente cette solution : 

  • comme les couveuses, les pépinières proposent un appui lors du montage du dossier de création de la société, ainsi qu’un accompagnement durant le développement de l’activité ;
  • vous bénéficiez d’un loyer inférieur de 10 à 20 % à ce qui se pratique dans le privé. Cela vous  permet de diminuer le montant de ce poste de dépenses dans votre prévisionnel ;
  • vous avez à disposition du matériel, des équipements, des salles de réunion, des locaux de stockage, etc. ;
  • les services comme le service d’accueil téléphonique ou la prise de rendez-vous sont fournis à prix compétitifs ;
  • vous rencontrez d’autres porteurs de projets relevant souvent du même secteur d’activité que le vôtre.

Inconvénients de la pépinière d’entreprises

 

Deux inconvénients peuvent être soulignés. En premier lieu, vous devez obtenir un accord du comité d'agrément de la pépinière en question avant de pouvoir vous y installer. Ce comité va analyser votre dossier en fonction de plusieurs critères comme la pertinence de votre projet ou son équilibre financier. En second lieu, il peut être difficile de budgétiser le montant de vos charges à la sortie de la pépinière.

 

S’installer dans un incubateur d’entreprises

 

L’incubateur s’adresse avant tout à ceux qui ont une idée d’entreprise innovante. Il met à votre disposition des services essentiels pour le démarrage et la structuration de votre projet. Il existe pléthore d’incubateurs : 

  • les incubateurs publics « Allègre » ;
  • les incubateurs rattachés aux grandes écoles comme polytechnique ou centrale ;
  • les incubateurs des collectivités locales ;
  • les incubateurs privés ;
  • les incubateurs de grandes entreprises, etc.  

Avantages des incubateurs 

 

Les avantages des incubateurs d'entreprises sont similaires à ceux des pépinières. Ainsi, dans un incubateur : 

  • vous disposez d’un accompagnement personnalisé ;
  • vous êtes mis en relation avec divers partenaires comme des investisseurs, des clients, d’autres entrepreneurs du même secteur, etc. ;
  • l’hébergement est proposé à un tarif compétitif ;
  • vous avez à disposition des services et des équipements partagés. 

Inconvénients des incubateurs 

 

Avant de choisir cette option pour installer votre entreprise, vous devez savoir que votre projet sera soumis à un examen par l'incubateur. Les critères sur lesquels repose cet examen diffèrent en fonction de chaque incubateur. Il est donc important de se renseigner avant de proposer votre candidature. 

Comme pour les solutions vues plus haut, l'incubateur est une solution d'installation temporaire qui dure en moyenne deux ans. 

 

S’installer dans un accélérateur d’entreprises

 

Autre possibilité si vous vous demandez où vous installez quand vous créez votre entreprise : l’accélérateur. Il est initié par des structures privées et s’adresse aux startups innovantes. Il a pour objectif de vous aider à pérenniser et à rentabiliser votre entreprise dans les plus brefs délais. En échange des prestations de mentorat et de recherche d’investissements, l’accélérateur perçoit une rémunération via une prise de participation dans le capital. 

Notez que cet accompagnement ne peut pas excéder 12 mois.

 

S’installer dans une société de domiciliation ou un centre d’affaires

 

Les sociétés de domiciliation vous proposent une adresse administrative, ainsi que des services et équipements comme :

  • la location de salles de réunion ;
  • un secrétariat téléphonique ou présentiel ;
  • la réexpédition de courriers, etc. 

Les sociétés de domiciliation sont agréées par le Préfet de la région où vous souhaitez vous installer et disposent d’une immatriculation au RCS. Elles peuvent vous permettre d’obtenir une adresse prestigieuse pour un tarif modéré.

Vous devrez souscrire un contrat de domiciliation d’entreprise avec cette société, pour une période de 3 mois minimum, renouvelable par tacite reconduction. Vous devrez présenter ce contrat lors de la demande d’immatriculation de votre entreprise au RCS.

 

Installer son entreprise à son domicile

 

Pour limiter les coûts d’installation de votre entreprise, vous pouvez choisir d’exercer votre activité chez vous. Cependant, gardez en tête que les contraintes sont nombreuses et que cette solution n’est pas adaptée à toutes les activités. C’est notamment le cas pour celles qui impliquent la réception de la clientèle ou l’embauche de salariés.

Deux hypothèses sont à distinguer.

 

Vous exercez une activité sous le statut de micro-entrepreneur ou d'entrepreneur individuel 

 

Vous pouvez en principe domicilier votre entreprise chez vous. Il en va de même pour l’exercice de votre activité, sauf si une clause du bail ou du règlement de copropriété vous l’interdit.

Si vous résidez dans une ville de plus de 200 000 habitants ou dans les départements du Val-de-Marne, des Hauts-de-Seine et de la Seine-Saint-Denis, vous pouvez domicilier votre entreprise et exercer votre activité à domicile seulement si : 

  • votre domicile constitue votre résidence principale ;
  • vous ne recevez ni clientèle ni marchandises chez vous.

Vous êtes gérant / président d'une société commerciale

 

La domiciliation d’entreprise est possible uniquement au logement du représentant légal, ce qui exclut le domicile des associés sans mandat social.

Si une réglementation s’oppose à la domiciliation d’entreprise chez le dirigeant, sachez qu’elle reste toutefois possible à titre provisoire, pour une durée maximale de 5 ans.

En revanche, l’exercice de l’activité et la réception de clients ou de marchandises sont interdits.

Que vous soyez micro-entrepreneur ou dirigeant, vous devez notifier votre volonté d’installer votre entreprise chez vous à votre bailleur et au syndic. Si vous optez pour cette solution, vous avez tout intérêt à souscrire une assurance de responsabilité civile professionnelle spécifique.

 

Les espaces de coworking 

 

Vous ne pouvez pas y domicilier votre entreprise, seulement y exercer votre activité. Les coworking spaces peuvent ainsi vous permettre de domicilier votre entreprise à domicile tout en exerçant votre activité ailleurs. 

Ils présentent de nombreux avantages, comme :

  • vous sortir de votre isolement et vous permettre d’échanger avec d’autres entrepreneurs ;
  • vous proposez du matériel et une connexion Internet de bonne qualité ;
  • de disposer d’espaces de réunion ou de restauration.

En revanche, le prix peut s’avérer un peu élevé lorsque l’on vient de créer son entreprise. 

 

S’installer dans des locaux professionnels

 

Ultime possibilité pour installer son entreprise à la création, les locaux professionnels. Deux choix s’offrent à vous :

  • louer votre local commercial : vous bénéficiez de la protection attachée au bail commercial. Vous signez en effet pour une durée de 9 ans minimum, l’idéal pour vous laisser temps de développer votre activité. En revanche, vous ne pourrez pas forcément agencer les locaux comme vous l’entendez. En fonction de l’emplacement, cette solution peut revenir cher ;
  • acheter votre local commercial : vous avez la possibilité de réaliser des travaux pour optimiser l’espace de votre local. Cette option est aussi onéreuse, car vous aurez un emprunt à rembourser. Elle est donc surtout envisagée lorsque l’activité est déjà bien amorcée.

Vous en savez plus sur le futur lieu de domiciliation de votre entreprise et vous êtes désormais prêt à vous lancer dans l'aventure entrepreneuriale ? Captain Contrat vous accompagne dans vos démarches de création d'entreprise. 

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

5 min
Différences entre contrat de licence logiciel et contrat SaaS

Les logiciels SaaS sont de plus en plus présents dans les entreprises. Pourtant les différences entre contrat SaaS et licence sont souvent mal appréhendées

5 min
Copyright © : définition, explications, fonctionnement

Copyright © ou droit d’auteur ? Quelles différences ? Le copyright n'a pas de valeur juridique en France. Quelles conséquences pour la protection des oeuvres ?

5 min
Liquidation judiciaire de l'EURL et biens personnels

Lors d'une liquidation judicaire d'EURL, il est important de protéger ses biens personnels. Découvrez le fonctionnement de la responsabilité limitée.

5 min
Les différences entre un avocat et un juriste

Les professions d’avocat et de juriste d’entreprise sont souvent confondues. Pourtant il existe des différences importantes entre ces deux métiers.

5 min
5 minutes pour tout savoir sur la cession de droits

Quelle est la procédure pour céder ses droits d'auteurs, dessins, modèles ...? Quelle rémunération pour l'auteur ? Nos conseils et astuces pour céder ses droits.

5 min
Changement d'adresse d'une entreprise : comment faire ?

Découvrez comment changer l'adresse de votre entreprise facilement : on vous explique toute la procédure pour transférer votre siège social.

5 min
La responsabilité civile professionnelle de l'avocat : 3 points essentiels à retenir

Les obligations de l'avocat ne se limite pas à rédiger vos actes juridiques ou vous conseiller. Ce faisant, il engage sa responsabilité civile professionnelle (RCP) en cas de manquements ou d'erreurs.

5 min
Qu’est-ce que la cession de propriété intellectuelle ?

Tout dirigeant est confronté à un moment ou un autre à des problématiques de cession de propriété intellectuelle. Mais que recouvre la propriété intellectuelle concrètement ? Et comment gérer les cessions ? Me Kouhana vous accompagne

5 min
Les 4 logiciels de paie les plus simples et les pratiques pour les PME

La gestion de la paie des salariés peut s'avérer extrêmement lourde pour les entreprises, au regard du nombre de formalités et de déclarations obligatoires. Les logiciels de paie permettent de s'en décharger facilement. Il en existe aujourd'hui beaucoup, comment s'en sortir en les distinguant ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier