BLOG AIDE
    S'inscrire ou Se connecter
    HOME > CATÉGORIE CRÉER ENTREPRISE > FICHE CREATION-ENTREPRISE > Pâtissier(e) : Découvrez comment lancer votre propre pâtisserie !

    Pâtissier(e) : Découvrez comment lancer votre propre pâtisserie !

    Création d'entreprise
    Captain Contrat
    LE
    4min

    C’est décidé, vous ouvrez votre propre pâtisserie. Grâce à votre patte et votre créativité, vous savez que vous êtes capable d’attirer les clients vers vos gâteaux.

    Comment ouvrir votre boutique avec succès ? Les démarches pour ouvrir sa propre pâtisserie ne sont pas différentes d’une création d’entreprise. S’y ajoutent les spécificités relatives aux métiers de préparation et de vente de denrées alimentaires.

     

    Comment devenir pâtissier ?

    Le métier de pâtissier consiste en la fabrication des pâtes, crèmes, gâteaux ainsi que la gestion de tout ce qui permet la mise en oeuvre de leur préparation.
    La formation de CAP pâtissier délivre un certificat d’aptitude professionnelle. Elle se constitue de 2 années durant lesquelles le futur pâtissier ou la future pâtissière apprend les modes de préparation des gâteaux (techniques professionnelles). Les modules d’histoire de la pâtisserie, et les problématiques liées à la gestion d’une entreprise sont également au programme. Ainsi, le CAP permet une introduction à la gestion commerciale et comptable. De la même manière, une formation scientifique sensibilise les apprentis aux conditions d’hygiène nécessaire, le détail de la composition des aliments, la détection des allergènes, etc.

    Patissier, une profession réglementée

    Savoir faire d’excellents gâteaux n’est pas une condition suffisante pour ouvrir un commerce qui vend des produits alimentaires. En effet, la profession de pâtissier est réglementée. Parmi les autres professions réglementées en France, nous pouvons citer la coiffure, plombier-chauffagiste, carrossier, et même maréchal ferrant. Cela signifie que l’entrepreneur doit avoir suivi avec succès les formations diplômantes liées au métier. Le diplôme (BEC ou CAP) est nécessaire. Il doit être présenté lors du dépôt au centre des formalités des entreprises au moment de la création de la société.
    Cependant, une exception existe pour les personnes qui justifient de 3 années d’exercice dans un poste similaire. Pour ouvrir une pâtisserie, il est obligatoire que la personne concernée par le diplôme exerce au sein de cette entreprise. Il ne s’agit pas forcément du gérant, tant que le pâtissier travaille effectivement dans l’établissement.

    Artisan, ou artisan-commerçant

    Nous distinguons 2 types de pâtissiers. L’artisan exerce dans une structure disposant de moins de 10 salariés, alors que l’artisan-commerçant a plus de 10 salariés, et/ou procède à l’achat-revente de produits. Cette distinction n’est pas anodine. Elle détermine en effet les modalités d’inscription à la chambre des métiers et de l’artisanat (artisans) ou à la chambre des commerces et de l’industrie (artisans-commerçants). 

    Estimer le budget pour ouvrir sa pâtisserie

    Dans le budget à prendre en compte pour l’ouverture et la gestion d’une pâtisserie, vous devez estimer la location de votre local, les frais de fournisseurs, sans oublier le capital de départ de votre entreprise. Le dépôt de ce capital fait partie des démarches à réaliser avant l’enregistrement de la société.

    New call-to-action

    Démarches pour la création de l’entreprise de pâtisserie

    Comme toute création d’entreprise, le lancement de sa propre pâtisserie demande des étapes préalables à l’ouverture du commerce. Il s’agit de se préparer juridiquement, socialement, et financièrement pour l’ensemble du projet.
    Étudiez votre marché grâce à une étude concurrentielle en ce qui concerne les commerces locaux, mais aussi les grandes distributions qui seront proches de vous. Votre positionnement marketing pourra-t-il faire la différence malgré un marché déjà très occupé ?

    Conditions préalables

    Comme mentionné plus tôt au sujet de la profession réglementée de pâtissier, disposer du diplôme adéquat est une condition préalable pour ouvrir son commerce de pâtisserie. Aussi, le dirigeant ne doit-il pas avoir été condamné auparavant d’une peine l’interdisant de gérer, administrer et contrôler une société.
    Si votre installation en tant que pâtissier est prévue dans les départements de la Moselle, Bas-Rhin, ou Haut-Rhin, dans les DOM-TOM vous devez suivre impérativement un stage de préparation à l’installation (SPI) avant de créer votre société. Pour les autres régions, le SPI reste obligatoire mais il peut être fait à postériori. 
    Bon à savoir : L'article 4 du projet de loi relatif à la croissance et la transformation des entreprises (PACTE) prévoit 2 modifications concernant SPI :
    • Le SPI sera facultatif (uniquement pour les artisans). L’article 2 de la loi n° 82-1091 du 23 décembre 1982 relative au stage préalable obligatoire du futur chef d’entreprise serait supprimé en conséquence,
    • Son coût sera abaissé à 194€.

    Il semblerait que le SPI soit facultatif qu’à partir du deuxième semestre 2019 (une fois le décret d’application voté).

    Créer sa pâtisserie

    Choix de la forme sociale et rédaction des statuts

    La forme sociale de votre entreprise dépend de votre projet, et des conditions que vous souhaitez pour les modes de rémunération, etc. En effet, ce choix va influencer par la suite les régimes fiscaux que vous aurez le droit de prendre, ainsi que le régime social du ou des dirigeants.
    Entre une SARL et une SAS, les conséquences sont totalement différentes. Il se peut même que l’un des deux choix soit tout à fait désavantageux pour votre projet. Afin d’obtenir de choisir le statut à adopter pour votre entreprise, il faudra se rapprocher d’un avocat spécialisé. Néanmoins, pour ce type de commerce, il est recommandé d'opter pour le régime de la SAS qui est l'une des formes sociales la plus souple. 
    Pour fonctionner, votre entreprise devra faire une déclaration de vente de préparation de denrées animales ou d’originales animales dans l’optique où votre commerce serait concerné. De la même manière, si votre projet inclut la vente à des entreprises qui feront eux-mêmes de la revente, un agrément de vente de denrées à des intermédiaires est obligatoire. Dans les deux cas, des dérogations existent selon les situations.

    Régime social et fiscalité

    Brièvement, selon le statut adopté pour la société qui constitue la pâtisserie, le dirigeant sera au régime social des indépendants (RSI) ou au régime général de la sécurité sociale. Cette dernière concerne notamment les présidents de SAS. De la même manière, selon le type d’entreprise, il vous sera possible d’être imposé à l’impôt sur le revenu, ou à l’impôt sur les sociétés. Les taux de l’un et de l’autre sont différents. Tandis que l’IS est fixe, IR est soumis à des plafonds qui déterminent ensuite les taux de taxation. Ce choix est loin d’être évident, car il influe sur les modalités de rémunération des dirigeants.

    Mise en garde sur les normes à connaître pour ouvrir sa pâtisserie

    Pour l’accès au public de votre boutique et la vente de produits alimentaires destinés à la consommation, il est exigé de respecter les diverses normes en la matière. Pour le local, vous serez soumis aux normes de sécurité et d’accessibilité, ainsi qu’à l’installation d’équipements comme la ventilation. La profession elle-même nécessite le respect de normes sanitaires pour la clientèle, mais aussi les personnes qui travaillent au sein de l’entreprise. Aussi veillez à suivre les obligations d’étiquetages des aliments et les modalités d’affichage de prix. Par ailleurs, des règles liées aux commerces régissent les jours d’ouverture et de fermeture de la pâtisserie.
    L’ouverture de sa propre pâtisserie est un travail qui se prépare assidûment. De l’établissement du business plan, jusqu’à l’ouverture des portes, en passant par l’enregistrement de l’entreprise. Entre obligations légales et options fiscales, accompagnez-vous d’un avocat spécialisé pour suivre votre projet.
    Ouvrez votre pâtisserie facilement en quelques clics J'ouvre ma pâtisserie
    Donnez votre avis
      ARTICLES SIMILAIRES
      immatriculation

      création sas

      Immatriculation de SAS : les étapes à suivre

      SAS_formalités

      création sas

      Formalités de création d'une SAS : ce qu'il faut savoir

      création sas

      Obtenir ses statuts SAS : avocat vs modèle ?

      création sas

      Créer son agence événementielle : les étapes clés

      Benjamin
      A propos de Benjamin

      Passionné d'entrepreneuriat, Benjamin maîtrise tous les mécanismes liés à la création et au développement d'entreprise. Persuadé que la complexité juridique est un frein à l'entrepreneuriat en France, il accompagne les entrepreneurs dans leurs prises de décisions.

      COMMENTAIRES