BLOG AIDE
    S'inscrire ou Se connecter
    CONSULTATION AVOCAT EN 24H > CONSULTATION AVOCAT EN 24H > Comment vendre une société en difficulté ou en liquidation ? 

    Vendre une société en difficulté ou en liquidation : est-ce possible ? 

    Gestion d'entreprise
    Captain Contrat
    LE
    4min

    Votre entreprise connaît des difficultés financières récurrentes ? Plutôt que de déposer le bilan, vous pouvez envisager de la vendre. L’avantage est que la cession peut vous coûter moins cher qu’une fermeture. Bien entendu, vous devrez suivre quelques étapes, comme la rédaction d’un business plan et la recherche du repreneur idéal. Enfin, vous finaliserez l’acte de vente et il sera temps de tourner la page. Alors, comment vendre une société en liquidation ? Suivez le guide !

    Au sommaire :

    1. Etape 1 : améliorer la situation financière de la société avant de trouver un repreneur
    2. Etape 2 : réaliser un business plan de reprise
    3. Etape 3 : trouver le bon repreneur pour vendre une société en liquidation
    4. Etape 4 : négocier le protocole d’accord
    5. Etape 5 : signer l’acte de cession

    Etape 1 : améliorer la situation financière de la société avant de trouver un repreneur 

    Que votre entreprise soit en état de cessation des paiements, en redressement judiciaire ou simplement en déficit constant, vous allez devoir tenter de stabiliser sa situation financière. Votre objectif est en effet d'obtenir un meilleur prix lorsque vous allez vendre votre société en liquidation. 

    Lorsque l’entreprise est en difficulté, c’est généralement à cause d’une trésorerie insuffisante. Pour améliorer un tant soit peu la santé financière de votre société, essayez dans un premier temps de diminuer ses charges.

    Pour ce faire, établissez une liste et attribuez-leur un ordre de priorité. Certaines charges peuvent fortement être réduites, comme celles liées à un local commercial. Si vous pouvez exercer votre activité depuis votre domicile, résiliez votre bail ! De même, si vous disposez d’une ou plusieurs voitures en leasing dont vous pouvez vous passer, ou de tout abonnement qui ne s’avère pas si indispensable que cela, n’hésitez pas à mettre fin au contrat.

    Avant de vendre votre société en liquidation, pensez également à agir sur le besoin en fonds de roulement (BFR). Cette trésorerie immobilisée peut vous revenir assez cher, alors n’hésitez pas à réduire les stocks. Idem pour les délais de paiement avec les clients.

    Enfin, la réduction de la masse salariale peut également vous aider à assainir quelque peu la situation financière de votre entreprise.

    Notez que si votre entreprise est en état de cessation des paiements, en redressement judiciaire ou en liquidation, elle peut être considérée comme à vendre. Des intéressés peuvent ainsi faire une offre à votre administrateur ou liquidateur judiciaire pour la reprendre. Il appartient au tribunal de commerce de valider l’offre de cession la plus intéressante.

    Etape 2 : réaliser un business plan de reprise

    Le business plan a pour but d’éclairer les repreneurs sur la pertinence et la rentabilité de l’opération et d’offrir une photographie de la situation à un instant T. Le business plan de cession comporte certaines spécificités, c’est pourquoi il est recommandé de s’entourer d’un professionnel pour ne pas se tromper.

    Dans un premier temps, vous devrez présenter succinctement votre société, avant de rentrer dans le détail. Il vous faudra ainsi aborder l’historique, l’organisation de l’entreprise, parler de son activité, détailler le portefeuille clients et mentionner clairement quelles sont ses forces et ses faiblesses.

    Pour que le dossier soit complet, vous pouvez ajouter une étude de marché actualisée, une présentation de la concurrence ou encore le bilan financier, avec évolution du chiffre d'affaires. Certaines informations peuvent être confidentielles, n’hésitez donc pas à faire signer un engagement de confidentialité aux candidats repreneurs.

    De son côté, le repreneur devra se livrer au même exercice, en se focalisant sur les modalités de reprise, le bilan financier ou encore les des stratégies à envisager pour le développement. Le but est de pouvoir confronter in fine les deux documents pour légitimer le prix de vente que vous allez demander.

    vente_societe_difficulte_liquidation_comment_faire

    Etape 3 : trouver le bon repreneur pour vendre une société en liquidation 

    Vous avez passé des années à tenter de faire fructifier votre activité, vous n’avez sans doute pas envie de vendre votre société en liquidation à n’importe qui ! La recherche de l’acquéreur constitue donc une étape clé de la cession. Elle sera d’autant plus facile si vous avez réalisé avec soin le travail de préparation.

    Vous devrez déterminer par quel canal vous allez diffuser l’annonce de la vente de votre société en liquidation. Il existe des bases de repreneurs, comme celle de Bpifrance ou de l’Agence France Entrepreneur. De la même manière, l’Urssaf et les différentes chambres de commerce ou des métiers de l’artisanat vous autorisent à passer une annonce sur leur site.

    Vous pouvez également faire appel au bouche-à-oreille et activer votre réseau. Vos anciens clients ou fournisseurs ou des amis d’amis peuvent avoir envie de reprendre votre activité. Le seul inconvénient est que vous ne maîtrisez pas le rythme auquel ils se manifestent et vous ne serez donc pas forcément en mesure de comparer les offres.

    Etape 4 : négocier le protocole d’accord 

    Une fois que vous avez trouvé le repreneur idéal pour votre société en liquidation à vendre, il vous faut négocier le protocole d’accord. Des points clés seront abordés à cette étape, comme :

    • Le calendrier : pendant les quelques semaines précédant la signature de l’acte de cession, le repreneur devra chercher son financement, vérifier que les informations que vous lui avez transmises sont conformes à la situation de votre société en liquidation, etc ;
    • Le prix et les modalités de paiement : le prix va être déterminé en fonction de critères objectifs comme la clientèle, le matériel en place, le passif… et de vos talents de négociateur !
    • La rencontre avec les salariés ;
    • Les conditions suspensives à réaliser avant la vente, comme l'obtention d'un prêt bancaire ;
    • Les garanties si malheureusement le repreneur venait à ne pas payer le prix…

    Vous le voyez, le protocole d'accord revêt une importance capitale pour la vente de votre société en liquidation. Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul, des professionnels peuvent vous aider à mener à bien cette étape.

    Etape 5 : signer l’acte de cession

    Sauf si vous vendez un immeuble en même temps que votre entreprise, le recours à un notaire n’est pas obligatoire. Néanmoins, vu les enjeux de la vente d’une société en liquidation, vous avez tout intérêt à vous faire accompagner par un homme de loi.

    Vous devrez signer un certain nombre de documents en double exemplaire comme l’acte de cession à proprement parler, celui relatif à la vente des actifs immobilisés ou du stock… 

     

    Vous souhaitez être accompagné pour vendre votre société en liquidation en toute sérénité ? Captain Contrat vous propose la mise en relation avec un avocat ou un professionnel spécialisé en la matière.

    Consultez un avocat spécialiste des entreprises en difficulté Je consulte un  avocat en ligne

    Donnez votre avis
      ARTICLES SIMILAIRES
      startup rgpd

      document consultation avocat en 24h

      Startup et RGPD : les 5 questions les plus posées

      document consultation avocat en 24h

      La responsabilité de l'agent immobilier : dans quels cas est-elle engagée ?

      document consultation avocat en 24h

      Comment contester une mise en demeure ?

      document consultation avocat en 24h

      Prestataire et éditeur SaaS : quelle documentation établir pour répondre à un appel d’offres ? 

      document consultation avocat en 24h

      L'éditeur de logiciel Saas face au RGPD, par Me Znaty

      Amélie Gautier
      A propos de Amélie Gautier

      Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

      COMMENTAIRES