Devenir chauffeur de maître : les étapes

par
5
Je deviens chauffeur

Sommaire

Vous aimez conduire et vous avez le sens du contact, vous envisagez donc de devenir chauffeur de maître. Si aucune formation spécifique n’est requise, vous devez posséder certaines qualités pour réussir dans ce métier. Il vous faut également choisir un statut juridique pour exercer votre profession, lequel aura des conséquences sur votre régime fiscal et social.

Qu’est-ce qu’un chauffeur de maître ?

 

Chauffeur de maître, chauffeur de direction, chauffeur de taxi ou chauffeur VTC, quelle différence ? Réalisant des prestations de transport public pour des personnes privées, le chauffeur de taxi et le chauffeur de VTC se contentent d’emmener leurs clients d’un point A à un point B. Le chauffeur de maître, lui, endosse d’autres responsabilités.

Il est au service d’une clientèle généralement aisée d’hommes ou de femmes d’affaires, de particuliers ou de touristes. Il est chargé de les accompagner dans leurs déplacements, de leur conseiller des lieux à la mode, d’engager une discussion avec eux s’ils le demandent… Lorsque le chauffeur privé est rattaché à une société et assure le transport du dirigeant ou des collaborateurs, on parle alors de chauffeur de direction.

Quel est le quotidien d’un chauffeur de maître ? 

 

Le plus souvent, le chauffeur de maître commence sa journée en enfilant son uniforme. Il se doit en effet d’être irréprochable, tout comme le véhicule qu’il conduit. Il retrouve ensuite ses clients, dont il peut être amené à porter les bagages ou à effectuer certaines démarches administratives.

Parlant souvent deux ou trois langues, il fait la conversation à ses clients lorsque ceux-ci le demandent, tout en sachant rester discret quand la situation l’impose. La profession de chauffeur de maître nécessite ainsi une certaine culture générale.

Le chauffeur de maître doit également parfaitement maîtriser la zone dans laquelle il conduit et en connaître les points d’intérêts culturels, les bons restaurants, les boutiques branchées… Il pourra ainsi conseiller ses clients sur les lieux dans lesquels s’arrêter ou adapter l’itinéraire en fonction des demandes. 

Quelle formation suivre pour devenir chauffeur de maître ?

 

Contrairement au taxi ou VTC, la profession de chauffeur de maître n’est pas réglementée. Aucune formation spécifique n’est requise, même si certains établissements privés en proposent. En revanche, vous devez posséder un permis de conduire depuis au moins 3 ans, 2 ans si vous avez suivi un cursus en conduite accompagnée. Devenir chauffeur de maître indépendant est ouvert à tous à presque. Il vous faut tout de même avoir certaines qualités et compétences pour réussir dans ce métier !

 

Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir chauffeur de maître ? 

 

  • être bon conducteur : aimer conduire et montrer un comportement exemplaire sur la route constituent autant de qualités indispensables à un bon chauffeur de maître ;
  • bien présenter : vous serez en relation avec des personnalités connues, des VIP et des personnes aisées qui attachent beaucoup d’importance à la présentation et aux bonnes manières ;
  • avoir le sens du relationnel : les personnes avec qui vous serez en contact peuvent se montrer très exigeantes. Vous devrez donc savoir répondre à leurs demandes tout en gardant votre calme. La courtoisie et la discussion seront des atouts précieux pour assurer un bon contact ;
  • se montrer patient : vous devrez attendre vos clients pendant qu’ils découvrent une exposition, boivent un verre dans un bar, font du shopping… ;
  • parler deux voire trois langues pour communiquer facilement avec la clientèle ;
  • avoir une bonne condition physique : transport de bagages, horaires décalés le week-end ou le soir, conditions de conduite parfois éprouvantes : le physique et le mental sont aussi déterminants pour être chauffeur de maître !

Quel statut juridique choisir pour devenir chauffeur de maître ?

 

Pour exercer votre activité de chauffeur de maître légalement, vous devez à présent choisir une structure juridique. Vous avez le choix entre le statut de micro-entrepreneur, l’entreprise individuelle ou une société commerciale unipersonnelle (SASU ou EURL). Chacune de ces formes juridiques a des conséquences sur le régime social et le régime fiscal.

  • La micro-entreprise : elle présente l’avantage d’être créée rapidement et à moindres frais. Les obligations comptables et fiscales sont elles aussi allégées : vous devez simplement tenir à jour un livre de dépenses et recettes et déclarer votre chiffre d’affaires (CA) tous les mois ou tous les trimestres. Idéale pour démarrer, l’auto-entreprise n’est pas forcément adaptée lorsque l’activité prend de l’ampleur. En effet, le CA est limité et vous ne pouvez pas déduire vos charges pour leur montant réel. Vous serez considéré comme un travailleur non-salarié (TNS) et imposé à l’impôt sur le revenu. Votre patrimoine personnel n’est pas protégé ;
  • L’entreprise individuelle : elle peut être à classique (EI) ou à responsabilité limitée (EIRL), ce qui vous permet de mettre vos biens personnels à l’abri. Sauf à la soumettre au régime de la micro-entreprise, vous ne serez pas limité par un montant de chiffre d’affaires et pourrez déduire vos charges. Vous avez le choix entre une taxation à l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés. Vous relèverez des TNS ;
  • La société commerciale : vous opterez pour une société commerciale unipersonnelle comme l’EURL ou la SASU. Vous pouvez vous rémunérer ou vous verser des dividendes, et vos bénéfices seront soumis au choix à l’IR ou à l’IS. Le gérant d’EURL est un TNS, quand le président de SASU est considéré comme un assimilé salarié.

Quelles sont les formalités à accomplir pour être chauffeur de maître ?

 

Les formalités pour devenir auto-entrepreneur  

Les formalités sont légères, particulièrement si vous souhaitez devenir auto-entrepreneur en ligne. Il vous suffira de remplir un formulaire de déclaration de début d’activité et de vous inscrire au répertoire des métiers. Vous recevrez ensuite votre extrait K qui justifiera l’existence de votre structure juridique.

Les formalités pour être indépendant en entreprise individuelle

Vous devrez remplir un formulaire de création d’entreprise et réaliser votre immatriculation au répertoire des métiers. Si vous optez pour une EIRL, vous devrez également établir votre déclaration d’affectation de patrimoine à votre activité professionnelle.

Les formalités pour créer une société commerciale

Outre le formulaire de constitution d’entreprise et l’immatriculation au RM, vous devrez notamment :

  • rédiger des statuts juridiques ;
  • publier un avis de constitution dans un journal d’annonces légales ;
  • déposer une fraction du capital social sur un compte bancaire bloqué…

Si votre dossier est complet, vous recevrez le Kbis de votre société : votre activité est lancée !

Vous le voyez, les démarches pour devenir chauffeur de maître demandent du temps et quelques connaissances juridiques. Pour plus de facilité, vous pouvez confier cette tâche aux experts Captain Contrat, qui vous accompagnent jusqu’à l’obtention de votre extrait K ou votre Kbis. 

Philippe

Écrit par

Philippe

Diplômé d'HEC et bras droit d'un célèbre entrepreneur, Philippe a aidé plusieurs startups dans leur développement. Il accorde une grande importance à conseiller les entrepreneurs dans leurs problématiques juridiques pour les aider à faire les meilleurs choix.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Carte professionnelle VTC ou capacité de transport : comment choisir ?

Vous souhaitez devenir chauffeur VTC et vous hésitez entre obtenir la carte professionnelle VTC ou ...

Philippe

Philippe

Devenir chargeur de trottinettes électriques : mode d'emploi

Bird, Lime ou Voi, la trottinette électrique est définitivement LE nouveau moyen pour se déplacer ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Obtenir sa licence de transport : quelle est la procédure à suivre ?

Vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise de transport ? Vous souhaitez devenir chauffeur ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Micro-entrepreneur dans le secteur du transport : quelles démarches ?

Bien que compétitif, le secteur du transport et de la livraison (marchandises, colis, déménagement, ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment devenir chauffeur VTC : les 3 étapes à suivre pour vous lancer

L’émergence des plateformes de mise en relation des passagers avec des chauffeurs, Uber en tête, a ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Devenir coursier livreur Uber Eats : comment faire ? Le guide

Le service Uber Eats est aujourd’hui implanté dans toutes les grandes villes de France. Choisir sa ...

Philippe

Philippe

Devenir livreur Just Eat : comment faire ?

Vous souhaitez devenir livreur chez Just Eat et vous ne savez pas comment vous y prendre. Les ...

Sabrina Ait El Hadi

Sabrina Ait El Hadi

Créer une entreprise de transport : toutes les étapes

Créer une entreprise de transport est un beau projet, mais qui peut devenir un parcours du ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Coursier/livreur indépendant : les 5 avantages du statut de micro-entrepreneur

Le métier de coursier/livreur indépendant est en plein essor dans les grandes villes et notamment ...

Maxime

Maxime

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier