HOME > CATÉGORIE CRÉER ENTREPRISE > FICHE CREATION-ENTREPRISE > Créer sa marque de vêtements : 6 étapes pour tout savoir

Créer sa marque de vêtements : 6 étapes pour tout savoir

Création d'entreprise
Captain Contrat
LE
4min

Ça y est, c’est décidé, vous lancez votre propre marque. Pour assurer votre renommée dans le vaste milieu de la mode, mieux vaut respecter certaines étapes incontournables pour créer sa propre marque de vêtements. Dans le monde de la confection de vêtements, il existe de très nombreuses marques, plus ou moins solides : certaines seront connues et d’autres moins, certaines traversent les temps, et d’autres s’écroulent en peu de temps. Pour assurer une certaine solidité à sa marque, l’important est de savoir poser les bonnes bases.

Créez votre marque de vêtements

Se positionner

Sportswear, chic, luxe, casual… quel type de vêtement voulez-vous créer ? A qui aller vous les proposer ? Qui sera votre clientèle ? Avant de dessiner les modèles qui feront fureur, il convient de dessiner les lignes du projet, et de bien en distinguer les contours.

Un positionnement bien défini est essentiel pour créer ses premières collections, et surtout pour construire l’identité de la marque. Votre positionnement vous situe sur le marché, vous permet d’identifier vos concurrents.


Construire l’identité de sa marque : qu’est-ce qu’une marque ?

Les concurrents sont nombreux, comment s’en distinguer ? Une fois le positionnement bien défini, il est judicieux de se pencher sur la concurrence : fonctionnement, gammes proposées, stratégie de communication… et vous, qu’allez-vous raconter ?

L’identité de la marque est ce qu’elle évoque pour le client. Un nom accrocheur, un logo inoubliable, une charte graphique qui raconte tout un univers… Une fois déterminé, la marque doit être déposée au plus vite auprès de l’INPI, pour être protégée.

Pour l’INPI, la marque est un « signe » : elle peut être un logo, un nom, un mot, des chiffres, des lettres, un slogan... attention, tous les signes ne peuvent être protégés. De plus, il n’est pas possible de choisir une marque si celle-ci existe déjà : en choisissant un nom, pensez à vérifier qu’il n’a pas déjà été déposé.


Faire une étude de marché

Le projet prend tournure, vous savez vers où le mener, vous avez tracé la route à suivre. Lancez alors une étude de marché, pour vérifier la validité de votre idée dans « la vraie vie ».

Observez la concurrence, les habitudes d’achat et les goûts de votre cible en terme vestimentaires, échangez avec des créateurs, multipliez les rencontres... attention, restez muet sur votre propre marque. Il s’agit d’être curieux et très observateur, de multipliez les recherches documentaires et les études de terrain, en s’orientant autour des points suivants :

  • Le marché : taille, croissance, cycle, rentabilité…
  • La concurrence : directe ou indirecte, part de marché, croissance et chiffres annuels…
  • Les fournisseurs et la distribution : qui sont-ils ? comment fonctionnent-ils ?
  • La règlementation applicable au produit commercialisé.

L’étude de marché a l’intérêt de faire tomber tous les préjugés et les croyances, pour révèlera si le projet vaut vraiment la peine d’être lancé : alors, le monde n’attend-il plus que vous ?

 

étapes de création


Le business plan et les financements

Votre idée a bien sa place, et la marque est plus que prometteuse : il est temps de se lancer, en commençant par le nerf de la guerre : la question financière. Le business plan ou « plan de financement » est le premier acte « officiel » de la création de votre marque. Il doit démontrer que le projet est viable sur le long terme.

Tous les éléments établis précédemment vont servir à la construction du business plan. Celui-ci pose les choses au clair et de manière chiffrée. Il présente les personnes impliquées dans l’aventure et leur rôle, les vêtements de la marche, le marché, la concurrence…

Le modèle économique doit prouver la capacité de la marque à créer de la valeur, et sa rentabilité. Il faut prendre en compte les sources de revenus, et les points de dépenses, ainsi que tous les acteurs de la chaine, de la conception du vêtement à sa mise en vente en passant par sa fabrication. C’est le moment d’envisager les salaires, et la politique de prix de la marque.

Le plan de financement a une forte valeur prédictive : on doit pouvoir s’appuyer dessus par la suite pour vérifier la santé financière de sa marque. Il prévoit les revenus qui seront générés, au bout de combien de temps, il estime les charges, le point mort, les besoins en fonds de roulement, les investissements de base… On estime qu’un prévisionnel doit pouvoir donner ses chiffres sur 3 à 5 ans.

Le projet est désormais chiffré, il est temps de trouver les financements. Misez d’abord sur vos économies, en ne voyant pas trop gros sur le lancement des premières collections. Outre que personnels, levez des fonds auprès d’investisseurs, de banques, ou trouvez des subventions auprès d’organismes dédiés : là, le business plan devra parler de lui-même et prouver le sérieux de votre marque, soit sa rentabilité et ses perspectives d’évolution, sur la durée.


Le choix de la forme juridique

Parallèlement à l’établissement du business plan, l’une des premières étapes de la création d’une marque de vêtements est le choix de la forme juridique la plus adaptée à l’entreprise. Combien de personnes s’engagent dans le projet ? quels vont être leurs rôles ? Trouvez la structure juridique la plus adaptée au fonctionnement de votre marque et aux rôles de ses acteurs. Stylistes et dessinateurs, fabriquant et distributeurs… seront-ils associés, partenaires, salariés ?

Parmi les structures envisageables, on compte la microentreprise, l’entreprise individuelle, l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limité ou EURL, la société à responsabilité limitée ou SARL, ou encore l’entreprise individuelle à responsabilité limité – EIRL. Pour bien choisir, il est important d’évaluer les conséquences sociales et fiscales, les obligations légales imposées par la forme juridique, ainsi que tout ce qu’elle peut garantir à chacun de ses associés.

Les risques sont grands, et de nombreux éléments doivent être pris en compte : trouver conseil auprès d’un expert juridique est l’assurance de construire sa marque sur une bonne base juridique, et limite les mauvaises surprises.

Une fois déterminée, la structure juridique de votre entreprise pourra être enfin créée, en suivant la procédure habituelle : votre immatriculation sera le premier acte de naissance de votre marque !


Le dépôt de la marque

L’entreprise est créée, vous pouvez enfin donner naissance à votre marque ! Votre marque doit être déposée dans les plus brefs délais : elle sera protégée, et vous pourrez la défendre.

Enjeux : la protection de sa marque

Le dépôt d’une marque auprès de l’INPI permet de la protéger : son propriétaire est le seul à pouvoir l’exploiter, soit en fabriquer les produits, les commercialiser, et en tirer les bénéfices, sur le territoire français, et pour une période de 10 ans renouvelable. Une fois déposée, la marque distingue vos produits par rapport à tous les autres produits de mêmes types existants sur le marché.

Ainsi, en cas d’imitation, de contrefaçon, d’exploitation, vous aurez les armes légales pour vous défendre.

Procédure : déposer sa marque

Pour la déposer, il faut d’abord établir une liste claire et précise des produits et services couverts par la marque : seuls les produits et services déposés seront protégés, soyez attentifs !

Ensuite, il faut réaliser une recherche de disponibilité auprès de l’INPI. Vérifiez que la marque n’a pas déjà été déposée dans domaine d’activité identique ou similaire du votre, et pour des produits et services similaires ou identiques aux vôtres. La recherche peut s’effectuer en ligne, ou à l’aide de documentalistes, dans les bases de données, sur place. Similaire ? Identique ? Pour bien évaluer votre droit à déposer votre marque, notamment dans les cas litigieux, il peut être nécessaire de demander conseil à un professionnel de la propriété industrielle.

Enfin, vous pourrez déposer votre marque en remplissant un formulaire en ligne sur le site de l’INPI, ou par formulaire papier à renvoyer. Vous recevrez un accusé de réception, avec la date et le numéro national de dépôt, puis le dépôt sera publié au Bulletin officiel de la propriété industrielle - BOPI.

A cette étape, votre marque n’est pas encore protégée : l’INPI doit d’abord examiner votre demande. Il peut vous transmettre des objections, ou des observations. Une fois les objections levée, la marque sera finalement enregistrée, et après une publication d’enregistrement au BOPI, vous recevrez enfin le certificat d’enregistrement : félicitation, la marque est bien à vous ! Il est désormais temps de se lancer dans la première collection, et de faire parler de vous.

Création d'une entreprise en quelques clics

 

Donnez votre avis
Recherchez
ARTICLES SIMILAIRES

création société

Comment créer sa société quand on est retraité ?

création société

Comment créer son entreprise quand on est demandeur d’emploi ?

création société

Création d’une SELARLU : conseils et astuces

création société

Comment obtenir son titre de séjour pour créer une entreprise en France ?

Maxime
A propos de Maxime

Après avoir travaillé en finance à l'international puis dans la grande distribution en France, Maxime est devenu dirigeant d'entreprise. En contact avec de nombreux entrepreneurs, sa mission est de simplifier l'accès au droit grâce au numérique et favoriser le développement de l'entrepreneuriat en France.

COMMENTAIRES