BLOG AIDE
    S'inscrire ou Se connecter

    Client mauvais payeur : comment lui faire face ?

    Gestion d'entreprise
    Captain Contrat
    LE
    4min

    Quand on est freelance, on doit gérer simultanément les multiples aspects d’une activité d’indépendant. Ainsi, on est souvent confronté à un manque de temps. Lorsqu’on doit faire face à un client mauvais payeur, on peut facilement se retrouver démuni, à défaut de savoir quoi faire.

    Voici des conseils pour bien gérer la situation et éviter qu’elle ne se reproduise.

    Comment faire face à un mauvais payeur ?

    Prendre des mesures de précaution

    Lorsqu'on se rend compte qu'un client ne paie pas, il est potentiellement déjà trop tard, et il existe un risque important de ne jamais voir la somme en question. C'est pourquoi il est conseillé de prendre certaines précautions.

    Par exemple, n’hésitez pas à demander un acompte au client, se situant entre 30 et 45% de la totalité du montant. De cette façon, si le client ne donne pas l'acompte, vous pouvez légitimement penser qu’il ne paiera pas la prestation et rompre le contrat avec lui tant qu’il est encore temps, ou tout accord qui a été mis en place pour le travail.

    Par ailleurs, si vous ne connaissez pas encore le client avec lequel vous allez travailler, il est parfois opportun de se renseigner un minimum à son sujet avant d’accepter la mission. Par exemple, s'il dirige une entreprise, comment se portent ses finances ? Réalise-t-elle des bénéfices ? Du personnel a-t-il été licencié récemment ?

    Il est potentiellement préférable pour vous de consacrer un peu de temps pour cerner le profil de votre futur client, plutôt que de réaliser à l’aveugle une prestation qui ne sera pas payée.

    Exercer sa mission de freelance en portage salarial

    Exercer sous le régime du portage salarial est une solution permettant de vous protéger dans une situation telle que celle-ci. En effet, la société de portage qui “porte” votre activité s’assure du paiement de la prestation du consultant.

    Pour cela, la société de portage va tout d'abord contacter le client qui ne paie pas par téléphone afin de trouver avec celui-ci une solution. Si ces appels se révèlent infructueux, alors la société envoie un courrier recommandé intimant au client de rembourser la somme due. Si ce courrier n'obtient aucune réponse, deux autres recommandés seront envoyés. A ce stade, si le client persiste à ne pas payer ce qu'il doit, un consultant spécialisé dans le recouvrement non judiciaire met en place cette procédure, à condition que le dossier le permette.

    Ces différentes démarches suffisent pour convaincre 75% des clients de finir par régler la totalité de la somme.

    Toutefois, pour les cas dans lesquels ces opérations ne suffisent toujours pas, il est alors possible pour la société de portage (comme l'entreprise leader du secteur : ITG) d'envoyer le dossier à un avocat pour que celui-ci lance une action judiciaire. Pour cela, il faut que le dossier soit complet, que la somme due en vaille la peine, et que le client soit solvable.

     

    Donnez votre avis
      ARTICLES SIMILAIRES
      Charly Cruz
      A propos de Charly Cruz

      Convaincu de la fonction pratique du Droit et titulaire d'un M2 en Droit International Economique, Charly s'enthousiasme chaque jour de pouvoir mettre à disposition des entrepreneurs des informations qui leur permet de développer leur activité en toute sécurité

      COMMENTAIRES