Ravis de vous revoir ! Votre démarche a été enregistrée 🚀 Reprendre ma démarche
Accès client
  1. Ressources
  2. Créer son entreprise
  3. SASU
  4. SASU : charges sociales, rémunération et dividendes

SASU : charges sociales, rémunération et dividendes

Sofia El Allaki
Sofia El Allaki Diplômée d'un Master II en Droit des affaires Relu par Pierre-Florian Dumez, Diplômé en droit

La société par actions simplifiée unipersonnelle est une SAS à actionnaire unique. Ce modèle possède la souplesse de la SAS, et apporte plus de libertés qu’une EURL. La SASU permet notamment à l'associé unique de se rémunérer en se versant des dividendes. 

Avant d'envisager de créer une SASU, plusieurs questions se posent pour le futur dirigeant : Quel est le coût d'une SASU ? Comment le dirigeant est-il rémunéré ? Est-il possible de verser un salaire au président ?

Dans cet article, Captain Contrat vous présente les différentes charges auxquelles la SASU est soumise. 

 

 

Quelles sont les charges sociales de la SASU ?

 

La SASU doit verser des charges sociales sur les rémunérations versées à l’ensemble de ses salariés, y compris son dirigeant.

 

Concernant les coûts correspondants aux rémunérations versées aux salariés titulaires
d’un contrat de travail, ils se composent de :

  • le salaire brut (a minima le SMIC) sauf pour les apprentis ou certains contrats relevant de la formation professionnelle
  • des charges sociales patronales calculées en grande partie sur le salaire brut. Le taux est variable en fonction du montant du salaire brut (les salaires inférieurs à 1.5 SMIC bénéficient d’un taux plus faible). En moyenne, le taux moyen se situe aux alentours de 30%

Les cotisations pour les rémunérations des salariés comprennent les charges habituelles comme l’assurance maladie, le chômage, la retraite, la formation, etc.

Le président de la SASU peut se verser une rémunération mensuelle. Celle-ci est assimilée à un salaire au sens classique (établissement d’un bulletin de paie comme pour les autres salariés de la société). Le coût pour la SASU se décompose ainsi :

  • salaire brut : il n’y a pas d’obligation de respecter le salaire minimum (SMIC)
  • des charges sociales patronales calculées en grande partie sur le salaire brut. Contrairement aux autres salariés, les charges sociales ne bénéficient pas de réduction, sauf à bénéficier du dispositif ACRE. Le dirigeant étant assimilé à un cadre, des cotisations complémentaires de prévoyance et de retraite peuvent être appelées. Par contre, la rémunération du dirigeant n’est pas soumise aux cotisations POLE EMPLOI. Le taux moyen de cotisations patronales d’un dirigeant s’élève à environ 40% du salaire brut.

Le salaire net perçu par le dirigeant est égal au salaire brut déduction faite des cotisations salariales d’un montant moyen de 22%.

LA SASU s’acquitte auprès des organismes sociaux (URSSAF, caisse de retraite et prévoyance) des cotisations patronales et des cotisations salariales, soit une dépense de :

  • Pour les salariés : 18+30=48% du salaire brut
  • Pour le dirigeant : 22+40= 62% du salaire brut

 

Tableau récapitulatif des charges sociales moyennes

 

Cotisations patronales et salariales Cotisations patronales et salariales moyennes

 

Rémunération du président

 

Cotisations à la charge de la société : 40%

 Cotisations salariales : 22%

 

Rémunération des salariés

 

Cotisations à la charge de la société : 30%

Cotisations salariales : 18%

 

Les salaires des salariés et du dirigeant sont soumis à l’impôt sur le revenu dans les conditions classiques.

 

✏️ À noter
Il est en possible de bénéficier de l'aide à la création ou à la reprise d'une entreprise (ACRE) en SASU à certaines conditions. Cette aide peut vous permettre de profiter d'une exonération, totale ou partielle, des cotisations sociales pendant 12 mois. 

 

 

Quelle est la rémunération du président de SASU ?

 

La rémunération du président d’une SASU est à différencier d’un salaire, et n’est pas obligatoire. Le président qui dirige la SASU a le droit de se verser une rémunération, à condition que les modalités de rémunération soient fixées au sein d’une convention réglementée, qui doit respecter les clauses statutaires de la SASU.

Si le président de la SASU est rémunéré, qu’il soit associé ou non (pour rappel la SASU est nécessairement créé par un associé unique), il est affilié au régime des assimilés salariés. Le dirigeant bénéficie alors du régime général de la Sécurité sociale et a donc la même protection qu’un cadre salarié d’un point de vue du droit social. Toutefois, il ne bénéficie pas de l’assurance-chômage.

Si le président n’est pas associé, il est possible de bénéficier d’un contrat de travail et donc de la protection chômage. Toutefois, des conditions strictes sont applicables à ce régime de salarié président de SASU :

  • Un lien de subordination entre l’associé et le président ;
  • Une distinction claire entre les fonctions de président et de salarié ;
  • Une rémunération des fonctions de salarié, séparément de la rémunération des fonctions de président.

La rémunération du président est soumise aux cotisations sociales, au même titre que les rémunérations des salariés.

 

Le versement de dividendes pour le président associé

 

Les dividendes correspondent à l’attribution d’une partie du bénéfice dégagé par la société. Les dividendes ne représentent pas une charge pour la société mais seulement sortie de trésorerie.

L’intérêt principal de la SASU est la rémunération au moyen de dividendes pour le président s’il est également actionnaire, sans que cela génère de cotisations sociales, mais seulement des prélèvements sociaux au taux de 17.2%. Ils ne sont donc pas générateurs de droits à retraite.

L’actionnaire unique a ainsi la liberté de se verser des dividendes de façon discrétionnaire. Cependant, les dividendes ne peuvent être versés qu'une fois par an à la clôture des comptes, et une rémunération mensuelle n’est donc pas possible. 

Notons qu’il existe néanmoins la possibilité de verser des acomptes sur dividendes en cours d’exercice, sous certaines conditions (intervention d’un commissaire aux comptes notamment).

L’actionnaire unique a ainsi la liberté de se verser des dividendes de façon discrétionnaire. Cependant, les dividendes ne peuvent être versés qu'une fois par an, après avoir déterminé le résultat de l’exercice et procédé à la validation des comptes de la société. Une rémunération mensuelle (en dividendes) n’est donc pas possible. 

Notons qu’il existe néanmoins la possibilité de verser des acomptes sur dividendes en cours d’année, sous certaines conditions.

S’agissant des prélèvements sociaux, depuis le 1er janvier 2018, les dividendes de SASU sont imposés par défaut via le prélèvement forfaitaire unique (PFU).

le PFU ou régime flat tax correspond à un taux unique de 30%, dont :

 

Impôt sur le revenu Prélèvements sociaux
12,8 % 17,2 %

 

Ces prélèvements sociaux sont composés de la CSG, CRDS et le prélèvement de solidarité.

Par exemple : la SASU décide de verser un dividende de 10 000 euros à son associé, celui-ci percevra : 10 000 – 30% de 10 000 =7 000 euros

Les dividendes sont imposés entre les mains de l’associé selon deux systèmes au choix de l’associé :

  1. Imposition au barème de l’impôt sur le revenu après abattement de 40%, dans ce cas la retenue de 12.8% (PFU) pratiquée lors du versement du dividende par la SASU à son associé viendra en déduction de l’impôt dû par l’associé
  2. Imposition à la FLAT TAX : l’impôt dû sur les dividendes a été acquitté par la société, aucun impôt supplémentaire ne sera appelé.

 

💡 Bon à savoir : Par principe, la SASU est redevable de l’impôt sur les sociétés. Cependant, vous pouvez sous certaines conditions demander l’application de l’impôt sur le revenu pour une durée de cinq ans maximum.

 

Quelles sont les modalités de la taxe PUMa ?

 

Si le président de la SASU ne perçoit pas de rémunération (autre que le versement de dividendes), aucune cotisation sociale n’est à payer

En conséquence, le président non rémunéré ne bénéficie pas de la couverture sociale du régime général de la sécurité sociale. 

La couverture maladie dont il bénéficie en tant que résident sur le territoire français ne comprend pas de couverture maladie complémentaire ou forfaitaire, et ne comprend pas non plus les remboursements d’indemnités journalières pour maladie.

En revanche, s’il a des revenus issus du capital, le dirigeant devra s’acquitter de la taxe sur la protection universelle maladie (PUMa). 

Le montant de la taxe est fixé à 6,5 % de l’assiette de cotisation. Un abattement de l’assiette est prévu, sur les revenus du capital quand les revenus d’activité sont compris entre 5 et 10 % du PASS.

Le Code de la sécurité sociale précise les personnes soumises au paiement de cette taxe.

 

Affiliation au régime français de la sécurité sociale Perception de revenus du capital
Résidence habituelle et permanente en France Revenus d’activité inférieurs à 10% du plafond de la Sécurité sociale (PASS)
Lieu de séjour principal en France : séjour de plus de 6 mois au cours de l’année civile Revenus d’activité du conjoint (mariage, Pacs), inférieurs à 10% du PASS
Revenus du capital supérieurs à 25% du PASS 
Pas de revenu de remplacement (retraite, rente, chômage, etc.) 

 

La taxe n’étant pas plafonnée, elle peut être très importante si les revenus du capital sont élevés. Il peut donc être plus avantageux de verser une rémunération au président, si ce dernier a des revenus du capital élevés et est soumis à la taxe PUMa.

Dans ce cas, les revenus d’activité devront dépasser les 10 % du plafond de la Sécurité sociale pour éviter cette taxe.

 

Quelles sont les différences entre SASU et EURL ?

 

Les différences sociales

 

La SASU peut s’avérer plus avantageuse qu’une EURL, car en l’absence de rémunération versée par la société, aucune charge sociale n’est à payer. La société devra simplement s’acquitter des charges fiscales.

En revanche, en cas de rémunération du dirigeant, les charges de la SASU sur le salaire du dirigeant seront plus importantes que pour l'EURL. En contrepartie, le président de SASU relève du régime des assimilés-salariés et bénéficie ainsi d’une protection sociale meilleure notamment en cas d’arrêt de travail pour maladie de longue durée. 

Le gérant en EURL est, quant à lui, travailleur non salarié et relève de la sécurité sociale des indépendants (SSI).

 

TNS vs assimilé

 

Les différences fiscales

 

les charges et dépenses se distinguent en fonction de la forme juridique choisie. 

 

  EURL  SASU 
Impôt  IR par défaut et option possible à l'IS  IS avec option possible à l'IR pour 5 exercices maximum
Régime de TVA  Régime de la franchise, réel simplifié ou réel normal  Régime de la franchise, réel simplifié ou réel normal 
Taxes sur les dividendes Cotisations sociales sur une part des dividendes Pas de cotisations sociales
Approbation et dépôt des comptes annuels Obligatoire  Obligatoire 

 

Nos experts juridiques peuvent vous accompagner lors de la création de votre SASU et déterminer pour vous le meilleur mode de rémunération du président. 

Laissez-vous guider dans la création de votre SASU en ligne en toute sécurité !

En résumé
  • La SASU fait peser des charges lourdes sur le président rémunéré, contrairement à l'EURL. En contrepartie, le président bénéficie d’une protection sociale plus avantageuse.
  • La rémunération du président est soumise aux cotisations sociales, au même titre que la rémunération des salariés.
  • Les dividendes versés à l’actionnaire de la SASU présentent l’avantage de ne pas être soumis aux cotisations sociales.

FAQ


  • Si vous souhaitez calculer le bénéfice brut  de votre SASU, réalisez le calcul suivant : recettes - coût de revient.

    Pour déterminer le bénéfice net, le calcul est le suivant : bénéfice brut - dépenses totales (dont amortissement de l'actif et provisions)- impôts.


  • Le président d'une SASU relève du régime des assimilés-salariés. Il est rattaché au régime général de la Sécurité sociale. Les cotisations sociales liées au président et versées par la société sont identiques à celles d'un salarié. Ainsi, il cotise pour la retraite de base et la retraite complémentaire.
Sources :

Entreprendre.service-public.fr, Guide sur les cotisations sociales d'une SASU

Entreprendre.service-public.fr, Guide sur la fiscalité d'une SASU

Cet article vous a-t-il été utile ?

Une question ? Laissez votre commentaire

Vos coordonnées sont obligatoires afin que l’on puisse vous répondre

Prêt à démarrer votre activité ?
Créer ma SASU
Sofia El Allaki
Ecrit par Sofia El Allaki

Diplômée d'un Master II en Droit des affaires de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Sofia a travaillé en cabinet d'avocats et en Maison d'édition juridique. Après avoir développé sa plume et ses compétences en édito, elle rejoint une agence de production de contenus parisienne en tant que Content manager senior, puis Account manager director. Aujourd'hui, elle est responsable contenu.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Simulateur SASU : calculez vos charges (2024)
5 min
Simulateur SASU : calculez vos charges (2024)
Rémunération de président de SASU : tout comprendre [2024]
4 min
Rémunération de président de SASU : tout comprendre [2024]
SASU : quels avantages et inconvénients ? (guide 2024 )
5 min
SASU : quels avantages et inconvénients ? (guide 2024 )
Président de la SASU : ce qu'il faut savoir
3 min
Président de la SASU : ce qu'il faut savoir
Optimiser sa rémunération de dirigeant de SAS grâce aux dividendes
4 min
Optimiser sa rémunération de dirigeant de SAS grâce aux dividendes
SASU : Pourquoi choisir ce statut ? le guide complet (2024)
19 min
SASU : Pourquoi choisir ce statut ? le guide complet (2024)
Distribution des dividendes en SASU : ce qu'il faut savoir
5 min
Distribution des dividendes en SASU : ce qu'il faut savoir
Comment créer une SASU en 2024 ?
6 min
Comment créer une SASU en 2024 ?
Quel est le régime social du président de la SASU ?
5 min
Quel est le régime social du président de la SASU ?
Le rôle et les pouvoirs du dirigeant d’une SASU
5 min
Le rôle et les pouvoirs du dirigeant d’une SASU