BLOG AIDE
    S'inscrire ou Se connecter
    CATÉGORIE CRÉER ENTREPRISE > FICHE CREATION-ENTREPRISE > Comment ouvrir un bar à ongles ?

    Les étapes pour ouvrir un bar à ongles

    Création d'entreprise
    Captain Contrat
    LE
    4min

    Ouvrir un bar à ongle peut paraître simple mais il faut cependant respecter toute une procédure et des réglementations spécifiques. Comment ouvrir un bar à ongles ? Quelles réglementations spécifiques encadrent cette activité ? Quelle forme juridique choisir pour ouvrir un bar à ongles ? Comment faire ? Captain Contrat vous guide dans les différentes étapes.

    Au sommaire de cet article :

    1. Comment ouvrir un bar à ongles ?
    2. Quelle formation avoir pour exercer dans un bar à ongles ?
    3. Quelle forme juridique choisir ?

    Comment ouvrir un bar à ongles ? 

    Vous voulez ouvrir un bar à ongles, vous devez tout d’abord faire une étude de marché avant de vous lancer.

    Pour cela vous allez étudier les tendances du moment. Il faut déterminer quels produits sont en vogue, quels vernis font fureur. Vous devez également cibler la clientèle : quels sont les profils, les habitudes des consommateurs, leurs attentes, leurs budgets. Ces indications vont vous permettre de savoir quels services vous allez proposer dans votre bar à ongles.

    Il faut que vous étudiez aussi la concurrence, que proposent vos concurrents et comment vous démarquer d’eux, si cela est possible,.

    Ensuite, vous devez trouver un local. L’emplacement de votre bar à ongles est déterminant. Tout va dépendre de la clientèle que vous voulez cibler. Vous pouvez en effet souhaiter ouvrir un bar à ongles chic avec des prestations élevées. Dans ce cas il faut privilégier un emplacement dans un beau quartier. Si vous préférez au contraire faire un nombre plus important de prestations dans la journée et moins chères, il faudra trouver un local dans un lieu géographique fréquenté.

    Quand le local est trouvé vous allez pouvoir faire un business plan. Cette étape est très importante. Le business plan vous permet en effet de concevoir la viabilité de votre projet. Vous devez faire un budget prévisionnel. Pour cela il faut chiffrer les besoins humains et matériels pour ouvrir un bar à ongles. En matériel, il faut prévoir, outre les outils indispensables pour un commerce (tel qu’un ordinateur, un terminal de paiement, etc), celui spécifique à une onglerie : les fauteuils, les tables, le comptoir, une lampe à UV pour sécher le vernis, les stocks de vernis, de dissolvants, de crèmes pour les mains etc.

    Il faut que vous décidiez également si vous souhaitez embaucher des salariés et combien. Vous devrez faire attention aux qualités professionnelles requises pour exercer. 

    Il faut aussi que vous réalisiez un plan de financement. Ce plan sera présenté aux banques afin d’obtenir des emprunts pour ouvrir votre nail bar. Plus votre plan de financement sera réaliste, plus facilement vous obtiendrez la confiance d’établissements financiers.

    Il faut aussi présenter un bilan et un compte de résultat prévisionnels.

    bar a ongle

    Quelle formation avoir pour exercer dans un bar à ongles ? 

    Pour exercer dans un bar à ongles il n’y a pas de niveau d’études ni de diplôme obligatoires. Les personnes qui veulent faire des manucures, comprenant le limage, la repousse des cuticules, etc, doivent avoir un CAP esthétique. Il n’y a pas de centre de formation propre à ce métier. La plupart des personnes ont un BEP ou un CAP ou se forment dans des écoles privées. 

    En revanche si vous voulez évoluer dans la profession il est préférable d’avoir une formation de prothésiste ongulaire. Cette formation se fait dans le cadre d’un CAP en soins esthétiques et corporels ou d’un diplôme équivalent enregistré au RNCP.

    La formation dure deux ans. En cas de succès vous êtes titulaire d’un diplôme reconnu par l’État.

    À noter : avant de vous lancer il est recommandé d’effectuer des stages dans des bars à ongles.

    Quelle forme juridique choisir ?

    Vous allez devoir choisir la forme juridique de votre entreprise. Il faut que vous décidiez si vous souhaitez vous lancer seul ou à plusieurs.

    Le régime de la micro-entreprise a certains avantages pour ouvrir seul un bar à ongles. L’avantage principal de cette micro-entreprise est que sa création est simple. Il est facile de déclarer cette entreprise sur internet. Ce qui vous fait gagner du temps. Vous n’avez pas de statuts à rédiger, ni de capital social à déposer. La gestion de l’entreprise est facilitée. Il suffit de déclarer vos revenus trimestriellement. Votre comptabilité est simplifiée. Commencer avec une micro-entreprise permet de tester votre projet, voir s’il est viable.

    Cependant, il existe des plafonds de chiffres d’affaires. Celui-ci ne doit pas dépasser 176 200 € par an pour les prestations de service et 72 500 € pour l’activité d’achat revente.

    En revanche, vous pouvez être affranchis de la TVA lorsque :

    • vos revenus sont inférieurs à 85 800 € pour une activité commerciale ou une activité d’hébergement
    • vos revenus sont inférieurs à 34 400 € pour une activité de prestations de services ou une activité libérale.

    Dès que ces seuils sont dépassés vous devenez redevable de la TVA et ne bénéficiez plus de la franchise de TVA.

    En outre, votre responsabilité est illimitée en tant qu’auto-entrepreneur.

    Si vous souhaitez toujours exercer en individuel, vous pouvez toutefois opter pour la sécurité conférée par une société : EURL, SASU, SAS SARL.  L’EURL est une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée. Il s'agit de la forme unipersonnelle de la SARL. Vous êtes seul gérant de votre bar à ongles. Vous décidez de votre rémunération. Votre patrimoine personnel est dissocié du patrimoine professionnel ce qui est un avantage en cas de difficultés financières. Ainsi, votre responsabilité est limitée à vos apports.

    En outre, la fiscalité de l’EURL est allégée. Seul le bénéfice réel est imposé. Vous pouvez choisir entre la soumission au régime de l’impôt sur le revenu (IR) ou de de l’impôt sur les sociétés (IS). Enfin tant que gérant d’EURL vous pouvez cotiser également à la Sécurité Sociale (depuis le 1er janvier 2020). En revanche, vous aurez des cotisations sociales élevées.

    Toutefois, comme toute création de société, la création d'une EURL nécessite un formalisme particulier (rédaction des statuts, dépôt de capital social...). 

    La SASU, société par actions simplifiée unipersonnelle, vous permet aussi d‘être gérant unique mais vous êtes là considéré comme un dirigeant salarié. Le montant minimum du capital social est de 1 €. Vous pouvez choisir de percevoir des dividendes en votre qualité d’associé et vous pouvez toucher une rémunération en tant que président. Les dividendes ne supportent pas de charges sociales. Les sommes versées supportent tout de même les prélèvements sociaux ainsi que l’acompte forfaitaire non libératoire de l’impôt sur le revenu. En revanche, les cotisations sur la rémunération du président de la SASU seront plus importantes que celles du gérant d’une EURL. Vous êtes aussi affilié au régime général de la sécurité sociale. La responsabilité de l’associé unique est limitée à ses apports.

    Si vous préférez vous lancer à plusieurs, vous pouvez opter pour la SARL ou la SAS. Les formalités de création de ces sociétés sont plus lourdes que celles des entreprises individuelles.

    La SAS bénéficie d’une grande souplesse de fonctionnement. Vous devez juste nommer un président. Puis les associés, qui sont au minimum de deux, organisent librement les règles de gestion dans les statuts. Il est facile de faire entrer de nouveaux associés. Mais les charges sociales sont généralement élevées.

    En revanche, avec la SARL les charges sociales seront moins élevées. Le gérant peut faire entrer son conjoint dans l’entreprise, comme conjoint collaborateur. Ce qui convient bien aux projets familiaux. Mais le fonctionnement d’une SARL est plus rigide. La SARL est strictement encadrée par la loi. Les associés ont peu de liberté dans la gestion de la SARL.

    Une fois votre structure juridique choisie, les statuts dressés, vous devrez déposer votre marque (le nom de votre bar à jus) auprès de l’INPI afin de la protéger. 

    Captain Contrat vous accompagne dans vos démarches de création d'entreprise

    Créer votre entreprise en ligne en quelques clics Je crée mon entreprise

    Donnez votre avis
      ARTICLES SIMILAIRES
      statut juridique marketplace

      fiche creation-entreprise

      Réussir le lancement de sa marketplace : les étapes à anticiper

      comment ouvrir son magasin de jouets

      fiche creation-entreprise

      Les étapes pour ouvrir son magasin de jouets

      devenir brocanteur

      fiche creation-entreprise

      Tout savoir pour devenir brocanteur

      comment devenir medium

      fiche creation-entreprise

      La procédure pour devenir médium

      fiche creation-entreprise

      Les étapes pour devenir joueur professionnel de jeux vidéo

      Sabrina Ait El Hadi
      A propos de Sabrina Ait El Hadi

      Diplômée d'un Master 2 Juriste d'Affaires et passionnée par le milieu de l'entrepreneuriat, Sabrina a pour objectif d'accompagner au mieux les entrepreneurs dans la création et le développement de leur société.

      COMMENTAIRES