Comment devenir dessinateur ?

par
5
Je crée mon entreprise

Sommaire

Vous êtes passionné par la conception industrielle et vous souhaitez devenir dessinateur indépendant ? Avant de vous lancer, vous devez vous assurer de posséder certaines compétences, et choisir un statut juridique adapté. Après avoir accompli quelques formalités, vous pourrez ensuite démarcher vos premiers clients. Tout savoir pour devenir dessinateur. 

En quoi consiste le métier de dessinateur ? 

 

Devenir dessinateur ou dessinateur projeteur indépendant, c’est s’inscrire sur le secteur industriel et du bâtiment. L’une de ses missions principales est de concevoir des plans et dessins d’objets ou d’immeubles en 2D et 3D, souvent en utilisant des logiciels DAO (dessin assisté par ordinateur) ou CAO (création assistée par ordinateur). Le dessinateur doit définir les cotes des objets en respectant les prescriptions de ses clients, souvent des ingénieurs et architectes. Il doit s’efforcer de reproduire le plus fidèlement possible les données contenues dans le cahier des charges. La modélisation, les matériaux et leurs contraintes n’ont ainsi aucun secret pour lui !

 

Quelles compétences à avoir pour devenir dessinateur ?

 

Pour devenir dessinateur, il vous faudra :

 

  • être minutieux pour éviter la moindre erreur de calcul ou de cote sur un dessin ;
  • faire preuve de précision, pour répondre parfaitement aux demandes du cahier des charges ;
  • maîtriser des logiciels de conception ainsi que les normes en vigueur relatives à votre domaine de compétence ;
  • avoir le sens du relationnel, le métier de dessinateur impliquant souvent de collaborer avec un groupe ;
  • être créatif, pour vous démarquer de vos concurrents.

 

Quels diplômes pour devenir dessinateur ?

 

Si la profession n’est pas réglementée, elle impose tout de même de posséder de nombreuses compétences théoriques et techniques. Suivre une formation de dessinateur est ainsi indispensable pour la réussite de votre activité !

 

Plusieurs cursus diplômant peuvent vous permettre d’acquérir les connaissances nécessaires, comme :

  • le Bac pro EDPI, étude et définition de produits industriels ;
  • le BTS CPRP, conception des processus de réalisation de produits ;
  • le DNA, diplôme national d'arts option design.

 

Pour vous lancer à votre compte, vous avez tout intérêt à poursuivre votre formation avec des diplômes supérieurs, avec :

  • une licence pro métiers de l'industrie conception de produits industriel ;
  • un DSAA, diplôme national des arts appliqués option produit.

 

Comment exercer l’activité de dessinateur ?

 

Deux options s’offrent à vous pour devenir dessinateur :

  • vous faire embaucher dans une entreprise en tant que dessinateur salarié. Toutefois, la concurrence est rude, et le salaire mensuel brut d’un débutant s'élève environ à 1 430 € ;
  • devenir dessinateur à votre compte : il vous appartiendra de prospecter pour dénicher vos propres clients, mais vous apprécierez pouvoir choisir vos missions, imposer votre rémunération, et travailler aux horaires et depuis le lieu géographique qui vous conviennent.

 

Quelle forme juridique choisir pour devenir dessinateur ?

 

Pour devenir dessinateur freelance, vous avez le choix entre l’entreprise individuelle et les sociétés commerciales à associé unique.

 

Devenir dessinateur en entreprise individuelle

Avec une entreprise individuelle classique (EI), vous ne pouvez pas protéger votre patrimoine personnel contre les créanciers : c’est la responsabilité illimitée de l’entrepreneur individuel. Pour séparer votre patrimoine personnel de votre patrimoine professionnel, il vous faut créer une entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL).

En EI / EIRL, les bénéfices que vous dégagez de votre activité de dessinateur sont imposés entre vos mains, à l’impôt sur le revenu (IR).

S’agissant du régime social, vous relevez de la Sécurité sociale des indépendants, sous le statut de travailleur non-salarié (TNS).

 

Devenir dessinateur auto-entrepreneur

L’auto-entreprise ou micro-entreprise n’est pas un statut juridique à part entière. Il s’agit en fait d’une entreprise individuelle avec un régime fiscal spécifique : le régime micro-fiscal. Celui-ci prévoit une déclaration mensuelle ou trimestrielle du chiffre d’affaires réalisé, sur lequel le micro-entrepreneur paiera de l’IR, après application d’un abattement. Il devra aussi verser des cotisations sociales représentant un pourcentage de son CA et qui lui permettront de bénéficier d’une couverture sociale en tant que TNS.

Si le régime micro-entrepreneur est facile à créer et à gérer, il présente plusieurs inconvénients : le plafonnement du chiffre d’affaires, l’impossibilité de déduire ses charges et la responsabilité illimitée.

 

Devenir dessinateur en société

Vous avez le choix entre l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) et la société par actions unipersonnelle (SASU).

Elles présentent plusieurs avantages :

  • vous n’avez pas besoin d’un capital social minimum ;
  • votre responsabilité est limitée à vos apports dans le capital ;
  • de plein droit, l’EURL est assujetti à l’IR, la SASU à l’impôt sur les sociétés. Toutefois, vous pouvez changer de régime fiscal et créer une SASU à l’IR et une EURL à l’IS, pour les 5 premiers exercices sociaux ;
  • le gérant d’EURL et le président de SASU bénéficient d’une protection sociale, au titre de TNS pour le premier, d’assimilé salarié pour le second.

 

Et des inconvénients :

  • il vous faut tenir une comptabilité rigoureuse ;
  • le formalisme de constitution des sociétés commerciales et lourd et coûteux.

 

Quelles sont les démarches à réaliser pour obtenir son Kbis de dessinateur indépendant ?

 

L’étendue des formalités dépend de la structure juridique choisie.

 

Les démarches pour créer une entreprise individuelle

Vous devez remplir le formulaire Cerfa P0 de commencement d’activité et la déclaration d’affectation du patrimoine si vous créez une EIRL.

 

Les démarches pour créer une société

Elles sont bien plus nombreuses, car il vous faut :

  • rédiger les statuts de la société (il est conseillé de confier cette tâche à un professionnel pour bien délimiter les clauses) ;
  • publier un avis de constitution de société dans un journal d’annonces légales ;
  • nommer le dirigeant d’entreprise ;
  • déposer une fraction du capital social sur un compte bancaire bloqué ;
  • demander l’immatriculation de la société au centre de formalités des entreprises (CFE).

 

Que prévoir au démarrage de l’activité de dessinateur ?

 

En tant que dessinateur indépendant, il est important de bien fixer votre taux journalier moyen (TJM) et votre rémunération. Ce taux doit être suffisant pour vous verser un salaire, mettre de l’argent de côté en cas de coup dur et pour vos congés payés, ainsi que pour régler vos charges.

En outre, vous allez facturer vos prestations. Peu importe la forme juridique que vous choisissez pour devenir dessinateur, vous devrez inclure dans vos factures un certain nombre de mentions obligatoires comme le prix unitaire ou votre numéro SIREN, sous peine de sanctions.

Enfin, vos dessins sont susceptibles de faire l’objet d’une application industrielle. Pour vous prémunir contre tout défaut ou dommage, vous avez intérêt à souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro).

 

Philippe

Écrit par

Philippe

Diplômé d'HEC et bras droit d'un célèbre entrepreneur, Philippe a aidé plusieurs startups dans leur développement. Il accorde une grande importance à conseiller les entrepreneurs dans leurs problématiques juridiques pour les aider à faire les meilleurs choix.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Comment créer une entreprise de froid et climatisation ?

Seuls 22 % des foyers français sont équipés de la climatisation en France, contre 90 % aux ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir son entreprise dans le BTP ?

Vous êtes un professionnel du bâtiment et souhaitez ouvrir votre entreprise dans le BTP ? ...

Sabrina Ait El Hadi

Sabrina Ait El Hadi

L’EARL (Exploitation Agricole à Responsabilité Limitée) : création et fonctionnement !

L’EARL est une société civile à objet agricole, créée par la loi du 11 juillet 1985. Elle a pour ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Ouvrir son cabinet d’architecte rapidement en 5 étapes

La profession d’architecte est règlementée, et ouvrir son cabinet d'architecte requière quelques ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Auto-entrepreneur dans le bâtiment : les démarches à suivre

Vous souhaitez devenir auto-entrepreneur ? Vous êtes maçon, plaquiste, plombier et vous souhaitez ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Auto-entrepreneur électricien : démarches, formations, début d'activité

Le statut d’auto-entrepreneur est un statut particulièrement prisé par les artisans débutant dans ...

Sabrina Ait El Hadi

Sabrina Ait El Hadi

Ouvrir sa biscuiterie artisanale : les 9 étapes à respecter

Vous êtes enfin prêt à ouvrir votre biscuiterie artisanale. Comme tout projet entrepreneurial, ...

Maxime

Maxime

Les étapes à suivre pour créer son entreprise de menuiserie

Les Français sont nombreux à vouloir se faire construire une maison en bois ou des meubles de ...

Sabrina Ait El Hadi

Sabrina Ait El Hadi

Micro-entreprise agricole : définition et fonctionnement

Le régime micro-bénéfice agricole (BA) a remplacé le forfait agricole. Il est l’équivalent de la ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier