Casier judiciaire des sociétés : comment ça marche ?

Je pose mes questions à un juriste 
Je pose mes questions à un juriste 
Maxime Wagner
Écrit par Maxime Wagner
Cofondateur de Captain Contrat, Maxime a débuté en analyse de risque financier et a évolué sur des enjeux d'innovation dans la distribution. Il est diplômé de Centrale Lille et l'ESSEC.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

En tant que personnes morales, les entreprises enfreignent bien souvent les lois civiles ou pénales, parfois sans le savoir, et comme des personnes physiques elles peuvent être condamnées.  
A l’heure où la responsabilité sociétale des entreprises est très mise en avant et où l’on est poussé à vérifier avec qui l’on fait affaire (sous peine parfois d’avoir sa responsabilité mise en cause), le casier judiciaire permet justement de mesurer l’effort qu’elles font pour demeurer respectueuses des législations des pays où elles déploient leurs activités.

 

 

Casier judiciaire : une nécessité pour les personnes morales

 

L’entreprise est sujette autant que la personne physique aux lois de la République. C’est pourquoi le législateur les traite souvent comme les personnes physiques avec par exemple l’article 768-1 du Code de procédure pénale qui prévoit aussi un casier judiciaire pour les entreprises.

Là aussi, le rôle du casier judiciaire est de renseigner sur les différentes infractions commises par les personnes morales avec quelques différences par rapport au casier judiciaire des personnes physiques.

Les différents bulletins du casier judiciaire des personnes morales

 

Il existe en réalité 2 bulletins de casier judiciaire pour les personnes morales.

Le bulletin n°1

Le bulletin n°1 est délivré uniquement aux autorités judiciaires. Ce bulletin renseigne sur les différentes condamnations ainsi que les déclarations de culpabilité prononcées.

Il comporte la majorité des condamnations définitives prononcées pour les crimes ou les délits commis par les personnes morales. Ce bulletin ne renseigne pas sur les condamnations pour des infractions des quatre premières classes.
Notons qu’il est fait mention aussi des contraventions de la 4ème et de la 5ème classe suivies de mesures juridiques restrictives telles que des interdictions, des incapacités ou des déchéances.
Il renseigne aussi sur toutes les condamnations prononcées par des juges étrangers.

Le bulletin n°2

Le bulletin n°2 est remis aux autorités administratives et aux préfets pour par exemple des passations de marchés publics, des appels d’offres, des vérifications AMF ou dans le cadre des procédures judiciaires.
Il peut aussi être délivré au président du tribunal de commerce à l’occasion de  procédures judiciaires.

Le bulletin n°2 ne renseigne pas sur les infractions mineures telles que les amendes dont le montant est inférieur à trente mille euros, les simples contraventions de police et les condamnations exclues du bulletin selon l’avis du juge.
Par ailleurs, après le prononcé d’une condamnation, la défense peut plaider pour que l’on n’inscrive pas la mention de cette condamnation sur le bulletin n° 2. En cas de rejet, la personne morale dispose d’un délai de 6 mois pour formuler une requête en la matière. Cette demande aux fins de relèvement des condamnations portées au bulletin n°2 est capitale en cas d’incapacités, d’interdictions ou de déchéances prononcées par le juge.
À la faveur de la digitalisation de la justice et de la collaboration transnationale des pouvoirs judiciaires, les registres nationaux de casier judiciaire sont mis en réseau entre plusieurs États européens. Il s’agit de  la France, de l'Allemagne, de l'Espagne, de la Belgique, du Luxembourg et de la République Tchèque.

 

Le casier judiciaire des sociétés : peut-on en faire la demande ?

 

Sur ce point, il en est autrement du casier judiciaire des personnes morales que de celui des personnes physiques : contrairement aux individus avec le bulletin n°3 du casier judiciaire, les personnes actionnaires, associés ne sont pas habilitées à obtenir facilement copie du casier judiciaire de la personne morale qu’elles contrôlent où qu’elles possèdent en toute ou partie. En d’autres mots, le bulletin n°3 du casier judiciaire n’existe pas pour les sociétés.

Cependant, le représentant légal de la personne morale peut solliciter auprès du Procureur de la République que le contenu du casier judiciaire lui soit communiqué. Ce représentant ne peut pas cependant obtenir copie du casier.

Certaines conditions sont exigées avant toute lecture du casier judiciaire au demandeur. Il s’agit du justificatif de son identité et de sa qualité de représentant. Il doit fournir en outre le numéro d’immatriculation de la société commerciale ou de l’entreprise en se fondant sur le numéro de SIRET. Dès que les conditions sont remplies, il est fixé une date de lecture du bulletin 2 du casier judiciaire.

 

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

5 min
Comment réagir face à un contrôle de l’URSSAF ?

Un contrôle URSSAF peut intervenir à tout moment, plusieurs types de contrôle existent, comment réagir dans ce cas ? Quels sont vos droits et vos obligations.

5 min
Faute de gestion du dirigeant : quel impact ?

La faute de gestion: négligence ou choix contraires aux intérêts de l’entreprise a des impacts sur la société et les tiers. Quelles en sont les conséquences?

5 min
Contrôle de l'inspection du travail : quelle est la procédure ?

Dans toute entreprise, un contrôle de l'inspection du travail peut avoir lieu. Quels sont les principaux motifs d'une telle visite ? Quelle est la procédure ?

5 min
Comptabilité SCI : tout comprendre des obligations en 4 minutes

Découvrez ce qu'il faut savoir sur la comptabilité de la SCI, les différents régimes fiscaux, la TVA et les tâches comptables à effectuer.

5 min
Gestion de patrimoine : pourquoi est-elle nécessaire pour l’entreprise ?

Lors de la création d'une entreprise et au delà, il est conseillé pour un entrepreneur de se faire assister par un conseiller en gestion du patrimoine. Il saura le guider dans la gestion financière, patrimoniale, juridique et fiscale de l’entreprise, ainsi qu'établir une stratégie pour ses projets.

5 min
Les 10 principes comptables à connaître absolument

En France, il existe 10 principes fondamentaux en matière de comptabilité définis par le Code de commerce. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur ces principes

4 min
Comment déclarer les revenus d'une SCI ? Le guide sur le régime d'imposition

Quel est le régime d'imposition de votre SCI ? L'IR ou l'IS ? On vous donne la réponse ! Enfin un article clair qui vous permet de comprendre comment vos bénéfices serons imposés. Attention aux obligations déclaratives ! Elles sont toutes mentionnées pour vous éviter d'en oublier.

5 min
Dépôt des comptes annuels : quelle procédure ?

L'approbation et le dépôt des comptes annuels est une obligation pour la majorité des entreprises. Cette procédure est soumise au respect de délais précis. Le point dans cet article

5 min
Le changement de la date de clôture de l’exercice social

Quelles sont les procédures à respecter pour changer la date de clôture de l'exercice social ? Quelle stratégie adoptée en fonction de votre activité ?

Commentaires

1 commentaires
14-02-2022 14:03:12
Jonathan Doquin

Bonjour, Je vous remercie pour ce superbe article : https://www.captaincontrat.com/gestion/comptabilite/casier-judiciaire-societes Auriez-vous la référence du texte de loi qui indique que le responsable légal d'une entreprise ne peut pas recevoir une copie du casier judiciaire de son entreprise ? Vous remerciant

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier