BLOG AIDE
    S'inscrire ou Se connecter

    Comment se lancer dans les nouveaux métiers du web ?

    Création d'entreprise
    Captain Contrat
    LE
    4min

    Ces dernières années, de nouveaux métiers du web sont apparus : blogueur, influenceur, webdesigner... Pour réussir, encore faut-il suivre une formation adéquate. Vous devrez choisir et déposer un nom de marque et de domaine, avant de créer votre site web. Vous devrez ensuite vous interroger sur la structure juridique la plus pertinente en fonction de votre projet, et le lieu d’exercice que vous préférez. Tout savoir pour se lancer dans les nouveaux métiers du web !

    Au sommaire :

    1. Opter pour une formation adéquate
    2. Créer un site Internet
    3. Choisir sa structure juridique
    4. Travailler de chez soi, en coworking space ou être nomade

    Opter pour une formation adéquate

    A ce stade de vos recherches, vous le savez sans doute déjà : se lancer dans les nouveaux métiers du web ne s’improvise pas ! Pour attirer des prospects et lecteurs sur votre site Internet ou vendre des prestations à des entreprises, encore faut-il posséder un certain nombre de compétences techniques.

    Les blogueurs, par exemple, doivent avoir une belle plume et une orthographe irréprochable, mais également de solides connaissances dans le référencement naturel et payant.

    Pour devenir influenceur, il faut également être capable de réaliser des vidéos impactantes, savoir sur quels canaux les diffuser ou encore établir des partenariats avec des entreprises, ce qui suppose d’être un bon vendeur.

    Enfin, web designer est un métier qui conjugue technicité du web et talents artistiques.

    Si le diplôme reste une voie incontournable en France, vous avez de multiples options pour vous former :

    • Internet regorge de ressources pour se lancer dans les nouveaux métiers du web, vous pouvez déjà acquérir vos premières connaissances sur ce canal ;
    • Nombre de web designers, blogueurs et influenceurs proposent leur propre formation, à un budget plus ou moins élevé. Prenez le temps de parcourir les commentaires et retours d’expérience, pour avoir un avis sur ce que la formation peut réellement vous apporter ;
    • Les cursus courts en universités et écoles ;
    • Les formations diplômantes.

    Si vous envisagez une formation technique, anticipez les tendances de demain ! Les technologies évoluent à toute vitesse sur le web et si hier, les compétences Java étaient très prisées, aujourd’hui, c’est sur React.js qu’il faut compter !

    Créer un site Internet

    Se lancer dans les nouveaux métiers du web suppose bien évidemment la création d’un site Internet. Selon l’activité envisagée, il vous servira de vitrine, de CV, de support pour monétiser votre audience…

    Dans un premier temps, il est recommandé de déposer un nom de domaine et sa marque. Deux options s’offrent à vous : choisir votre nom et prénom ou créer un nom de toutes pièces, qui doit refléter vos centres d’intérêts et être suffisamment court et percutant pour se retenir facilement.

    Pour les noms de domaine et de marque, la règle est simple : premier arrivé, premier servi ! Le nom de domaine doit être enregistré avec ses extensions (.fr, .com, .net, etc.) pour éviter que la concurrence ne puisse se les approprier.

    De la même manière, pensez à déposer votre marque auprès de l’INPI pour qu’elle bénéficie d’une protection légale contre la concurrence déloyale.

    Dans un second temps, il vous faudra réaliser en bonne et due forme votre site Internet. Si vous vous lancer en tant que web designer, vous devriez arriver à boucler facilement cette étape. Si en revanche, vous envisagez de devenir blogueur ou influenceur, vous pouvez confier cette tâche à un prestataire. 

    creation_entreprise_metier_web

    Choisir sa structure juridique

    Si vous désirez vous lancer dans les nouveaux métiers du web, vous allez devoir le faire dans les règles. Il vous faudra exercer votre activité dans un cadre légal. Alors, comment choisir parmi les nombreux statuts juridiques disponibles ?

    Tout va dépendre de votre projet, mais quoiqu’il en soit, si votre activité évolue, vous aurez tout à fait la possibilité de changer en cours de route.

    Si vous envisagez de vous lancer dans les métiers du web en freelance, la micro-entreprise est tout indiquée. En effet, il vous suffit de quelques minutes et quelques clics pour déclarer votre activité. Vous bénéficierez d’un régime fiscal et social allégé. En revanche, vous ne pourrez pas déduire vos charges ou dépasser 72.500 € de plafond de chiffre d’affaires.

    A l'inverse, si vous pensez que votre activité va générer beaucoup de charges ou un chiffre d'affaires important, préférez peut-être l’entreprise individuelle pour vous lancer dans les métiers du web. Vous pouvez limiter votre responsabilité et vous sécuriser grâce à la forme EIRL

    Si vous souhaitez vous lancer dans les métiers du web, mais sans épouser le statut de freelance, les sociétés commerciales peuvent alors vous convenir. Pour choisir la vôtre, demandez-vous :

    • Si vous souhaitez exercer votre activité seul ou avec des associés : dans le premier cas, vous choisirez entre SASU et EURL, dans le second entre SAS et SARL ;
    • Auprès de quel régime de sécurité sociale vous désirez être affilié : vous bénéficierez d’une protection sociale plus ou moins étendue ;
    • Si vous préférez que les revenus de l’activité soient imposés à l’impôt sur le revenu (IR) ou à l’impôt sur les sociétés (IS) ;
    • Si vous avez assez d’argent pour procéder à ce que l’on appelle la libération du capital au moment de la création de la société. En clair, vous devez verser une certaine somme sur le compte bancaire de votre entreprise, qui est d’un cinquième du capital social pour les EURL et SARL, la moitié pour les SASU et SAS.

    En recourant à un professionnel, vous pourrez explorer toutes les pistes pour déterminer quel type de structure juridique convient le mieux à votre projet.

    Travailler de chez soi, en coworking space ou être nomade

    Se lancer dans les métiers du web suppose seulement l’équipement nécessaire et une excellente connexion Internet. Dès lors, rien ne vous empêche d’exercer votre activité depuis chez vous ou à l’autre bout du monde… Si ce n’est quelques règles à connaître :

    • Votre micro-entreprise, votre entreprise individuelle ou votre société peut être domiciliée chez vous. En revanche, votre bail d’habitation ne vous autorise peut-être pas cette possibilité, ou peut vous interdire ou soumettre à conditions la réception de la clientèle ;
    • Si vous choisissez le nomadisme, sachez que vous devez résider au moins 6 mois par an en France pour conserver le bénéfice de votre régime de sécurité sociale. Le fait de voyager ne vous empêche pas non plus de vous acquitter de vos impôts….

    Ultime possibilité si pour ceux qui souhaitent se lancer dans les métiers du web : le coworking space. Ces espaces de travail partagés sont en vogue et ils présentent un avantage : vous y rencontrerez nombre de personnes qui exercent le même genre d’activité que vous ! Un bon moyen de tisser du lien pour se faire un nom sur ce secteur qui va devenir de plus en plus concurrentiel.

     

    Vous êtes prêt à vous lancer dans les nouveaux métiers du web ? Captain Contrat vous aide à créer votre entreprise pas à pas !

    Créez votre société en ligne en quelques clics Je crée ma société

    Donnez votre avis
      ARTICLES SIMILAIRES

      création société

      Comment ouvrir son camion à pizzas ? Le guide

      création société

      Capital social fixe ou capital social variable : comment choisir ?

      création société

      Créer une entreprise sans apport : est-ce possible ?

      création société

      Devenir fleuriste : les étapes à suivre

      Priscilla Cavaillé
      A propos de Priscilla Cavaillé

      Diplômée d'un master en droit des affaires, spécialité propriété intellectuelle, Priscilla a développé son expérience au sein de cabinets d'avocats en droit des sociétés et en droit des marques.

      COMMENTAIRES