BLOG AIDE
S'inscrire ou Se connecter

Startups : lancement d'un fonds d'investissement de 10 milliards d'euros

Actualités juridiques
Captain Contrat
LE
4min

Emmanuel Macron l’avait promis pendant les campagnes électorales et il l’a réaffirmé le 15 juin au Salon Viva Tech. Le fonds dédié aux startups sera donc bel et bien lancé.

Une nouvelle qui devrait ravir les entrepreneurs qui pourront profiter d’un appui du gouvernement dans la concrétisation de leurs différents projets.

« faciliter le réinvestissement dans les startups et dans l’innovation», tel sera l'objectif de cette décision.

Du 15 au 17 juin dernier, se tenait à Paris la deuxième édition de Viva Technology. Il s’agit d’un salon qui rassemble de grands groupes et entreprises innovantes opérant dans le domaine du numérique.

C’est un salon faisant écho en quelque sorte au CES — Consumer Electronic Show — de Las Vegas.

Le président français y a fait le déplacement le 15 juin dernier. Accompagné de Maurice Levy, ex-PDG de Publicis et géniteur de l’évènement, de Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur et du secrétaire d’État au numérique, Mounir Mahjoubi, il a parcouru pendant plus de trois heures les allées de ce salon.

Il a notamment visité de nombreux stands et s’est entretenu avec des créateurs d’entreprises, principalement sur des questions de financement.

Le président Macron a déclaré qu’il était urgent «de faciliter le réinvestissement dans les startups et dans l’innovation». «Il faut renforcer l’écosystème d’innovation et de croissance, décloisonner les relations avec les laboratoires et les grands groupes» a-t-il aussi souligné.

Emmanuel Macron a cloturé sa visite par un discours des plus ambitieux, promettant de faire de la France le pays «leader de l’hyperinnovation». Et pour cela, il a déjà tout prévu.

Startups et Vivathech : lancement de fonds d'investissement

Le fonds pour l’innovation créé

Devant un parterre de startups et d’investisseurs enthousiastes, Emmanuel Macron a affirmé qu’«un fonds pour l’innovation sera doté de 10 milliards d’euros pour investir aux étapes clés de la croissance».

Il s’agit donc là d’une promesse de campagne qui devient réalité pour le bonheur des startups.

A noter que ce fonds faisait déjà partie de son programme prévoyant «des actions d’entreprises possédées de manière minoritaire par l’État» destinées à l’alimenter.

La gestion de ce fonds devrait être confiée à Bpifrance qui a d’ailleurs réalisé en 2016, près de 1,7 milliard d’euros de cessions dans des grands groupes et entreprises de tailles intermédiaires.

À travers ce fond, le chef de l’État vise trois axes stratégiques : «L’investissement dans des initiatives locales visant à accompagner les transitions industrielles ou à réindustrialiser des territoires déjà touchés par la désindustrialisation», «la démultiplication de la dynamique de l’industrie du futur», et «le développement de solutions innovantes contribuant à relever les défis clés de la transformation énergétique, environnementale, numérique et démographique de notre société».

Emmanuel Macron promet également l’inscription dans le droit français du «droit à l’erreur» pour les entreprises.

Le «French Tech Visa» lancé au profit des étrangers

«Il se passe actuellement quelque chose en France» a déclaré le Chef de l’État qui a précisé sa pensée en affirmant que «partout, dans le pays, il y a des hommes et des femmes qui veulent faire, innover».

Voilà donc une des raisons qui lui font croire que la France pourrait devenir une «nation start-up».

Mais Emmanuel Macron semble bien conscient que pour y arriver il faudra également compter sur les investisseurs étrangers.

Voilà pourquoi il a décidé de mettre en place le «French Tech Visa». Il s’agit d’un visa qui va permettre aux investisseurs, créateurs et employés de startup et leurs familles, de s’installer en France pour une durée de quatre ans.

Un site a été créé à cet effet, pour permettre aux entrepreneurs étrangers de s’inscrire. Ce programme leur facilitera les procédures administratives.

Il s’agit d’un dispositif qui fait suite à celui du «Passeport Talents» en gestation depuis plusieurs mois.

Emmanuel Macron a également lancé un appel aux Français installés à l’étranger, les invitant à revenir entreprendre dans leur pays. «C’est ici désormais que les choses vont se passer», a-t-il lancé.

M. Macron arrivera t-il à faire de la France un pays "licorne" ?

Donnez votre avis
    ARTICLES SIMILAIRES

    Actualités

    RSE : un label désormais accessible pour les TPE et PME

    Actualités

    Brexit : quelles sont les conséquences à venir pour les entreprises françaises ?

    salons_entrepreneurs_fin_2017.jpg

    Actualités

    Entrepreneurs : vos rendez-vous incontournables en fin d'année

    Actualités

    CGU/CGV : quels changements suite aux deux nouveaux décrets ?

    Actualités

    Complémentaire santé : êtes-vous bien à jour avec la nouvelle réforme ?

    Pierre Gallon
    A propos de Pierre Gallon

    Diplômé d'un double Master droit des Affaires et des entreprises et Droit de la propriété industrielle, Pierre accompagne au plus près tous les entrepreneurs dans leur réussite juridique et s'occupe de toutes leurs formalités administratives

    Voir tous les auteurs du blog Actualités Juridiques
    COMMENTAIRES