Ouvrir un camping : zoom sur les étapes à remplir

par
5
Ouvrir un camping
Ouvrir un camping

Sommaire

Du classique emplacement pour tente au mobil-home, en passant par l'hébergement dans des yourtes, des bulles ou des cabanes, les campings ont su se renouveler et attirer une clientèle de plus en plus large.

Destination touristique très appréciée et disposant du premier parc de camping d'Europe, la France est un endroit idéal pour ouvrir un camping.

Pour que votre projet de création d'entreprise aboutisse, une bonne préparation ainsi qu'une analyse du marché et des réglementations sont nécessaires.

 

Comment préparer l'ouverture d'un camping ?

 

Choisir le type de camping

Le choix du camping vous permet de déterminer les formalités et la réglementation qui seront applicables. Vous pouvez ainsi ouvrir :

  • Un camping déclaré : l'accueil y est limité à 20 campeurs et il ne peut posséder que 6 hébergements maximum. Le plus souvent, il s'agit de camping à la ferme ou chez l'habitant.
  • Un camping aménagé : il a plus de 6 emplacements et reçoit plus de 20 campeurs.

Vous pouvez choisir d'ouvrir votre camping toute l'année, pour une clientèle de passage ou plus résidentielle.

Au contraire, si vous optez pour un camping saisonnier, vous pourrez notamment ouvrir un terrain de camping classé « aire naturelle ». Il peut accueillir des campeurs pendant 6 mois et s'étend sur maximum 1 hectare. Il peut proposer jusqu'à 25 emplacements pour des tentes, des caravanes ou des autocaravanes. L'aire naturelle doit respecter certains critères liés au développement durable, comme le tri des déchets ou des mesures de réduction de la consommation d'énergie.

  • Un parc résidentiel de loisirs (PRL) : lorsqu'il est exploité sous le régime hôtelier, il ne peut être développé que si, une personne physique ou morale seule peut en assurer l'exploitation, et si elle a la propriété ou la jouissance du terrain.

Il permet d'installer des résidences mobiles de loisirs (mobil-home), et des habitations légères de loisirs (chalet, yourte, etc.), sans limitation. En contrepartie, il doit respecter un cahier des charges important, avec notamment une superficie minimale par emplacement de 200 m². La clientèle ne doit pas y élire domicile, à la différence des parcs à cession de parcelles qui sont organisés comme une copropriété.

Je passe à l'action

Captain Contrat vous accompagne dans les démarches de lancement de votre camping : du choix de la forme juridique à l'obtention de votre Kbis
Ouvrir un camping

Déterminer l'emplacement de votre camping

 

L'emplacement de votre terrain de camping va dépendre de plusieurs considérations :

  • Le respect de la réglementation de l'urbanisme qui interdit les campings dans certaines zones, comme les bords de mer ou les sites protégés.

Pour éviter toute déconvenue, interrogez la mairie pour connaître les éventuelles restrictions.

  • Le type de camping que vous souhaitez développer va également avoir un impact sur le choix de l'emplacement. En effet, si vous ouvrez un camping pour les amoureux de la nature avec des bulles ou des cabanes en pleine forêt, vous opterez pour un emplacement silencieux avec des arbres, et éloigné des routes et des villes. Au contraire, si votre but est de faire profiter de l'air marin, vous regarderez les possibilités offertes sur les côtes maritimes. 
  • La concurrence présente autour de votre terrain doit aussi être prise en compte. En effet, si de nombreux campings sont déjà installés à proximité, il faut s'assurer qu'une clientèle suffisamment importante existe, ou que votre concept est assez différent pour vous distinguer des autres.

 

Proposer des prestations en fonction de la clientèle visée

 

Grâce à sa variété, le camping vise toutes les catégories socioprofessionnelles, tous les âges, et peut s'adresser à des vacances entre amis ou en famille.

Cependant, selon le type de camping proposé, ses services, et ses tarifs vous ne vous adresserez pas à la même clientèle. Il faut donc s'assurer d'une adéquation entre les prestations et les campeurs.

Ainsi, si vous ouvrez un camping familial, il faut réfléchir aux services et infrastructures proposés pour les enfants, comme une pataugeoire, une aire de jeux, ou un mini-club.

Si vous ouvrez un camping plus haut de gamme, vous opterez certainement pour des résidences mobiles de loisirs, ou des habitations légères de loisirs de qualité supérieure, et ajouterez des prestations comme un spa.

Pour aider la clientèle à faire un choix parmi tous les campings, un classement a été mis en place. Décidé par Atout France, il permet d'identifier les niveaux de prestations et de confort en attribuant des étoiles de 1 à 5. Vous pouvez, sans que cela ne soit une obligation, décider de faire classer votre établissement par un organisme accrédité par le Cofrac (Comité français d’accréditation).

 

La réglementation et les formalités pour ouvrir un camping

 

La réglementation en matière d'ouverture de camping

En tant qu'exploitant d'un terrain de camping accueillant du public, certaines règles doivent être respectées, notamment :

  • informer votre clientèle des tarifs,
  • préciser les consignes de sécurité,
  • respecter les règles sanitaires parmi lesquelles la collecte des déchets ou la gestion des eaux usées,
  • percevoir et reverser la taxe de séjour, si celle-ci est prévue dans votre commune,
  • se conformer aux éventuelles décisions du préfet imposant des dates d'ouverture, notamment dans des zones touchées par des inondations.

 

Les formalités afin d'ouvrir un camping

Elles diffèrent selon le type de camping que vous ouvrez :

  • Pour un camping déclaré, il suffit de faire une déclaration auprès de la mairie du lieu de l'emplacement. Pour cela, vous complétez le formulaire Cerfa n°13404*06. La mairie a 1 mois pour répondre. Si elle ne s'est pas manifestée dans ce délai, la déclaration est considérée comme étant acceptée.
  • Pour les campings recevant plus de 20 campeurs et 6 hébergements, l'exploitant doit demander un permis d'aménager grâce au formulaire Cerfa n°13409*06. La mairie a 3 mois pour prendre sa décision.

Malgré ce permis, l'exploitation de votre camping ne peut commencer qu'après avoir adressé à la mairie une déclaration attestant l'achèvement et la conformité des travaux via le formulaire Cerfa n°13408*04.

 

Quelle forme juridique choisir pour votre camping ?

 

Le choix de la forme juridique de votre camping dépend de votre projet et en particulier des investissements, de la présence d'associés et/ou de salariés.

Dans tous les cas, vous devrez immatriculer votre société au RCS (registre du commerce et des sociétés), sauf si votre camping est rattaché à une activité agricole.

Pour vous aider sur la structure juridique, vous pouvez analysez les différentes offres selon plusieurs critères fondamentaux et choisir le partenaire juridique qui vous convient pour l'ouverture de votre camping.

 

Créer ou reprendre un camping ?

 

Selon votre projet, vos envies, mais également les opportunités qui s'offrent à vous, l'ouverture d'un camping peut prendre la forme d'une création pure, ou d'une reprise.

La reprise d'un camping, comme pour toute entreprise, permet de commencer rapidement son activité grâce aux infrastructures déjà présentes, au personnel, et à l'existence d'une clientèle. Vous pouvez ainsi envisager des rentrées d'argent plus rapides et différer les travaux d'amélioration selon les revenus générés par l'activité.

En contrepartie, les aménagements effectués par les anciens propriétaires vous sont imposés, et l'achat d'un établissement existant nécessite un investissement financier de départ supérieur à celui d'une création.

Pour ceux qui préfèrent créer un projet sur-mesure, mieux vaut opter pour la création complète du camping. Il faut alors être attentif dans votre prévisionnel financier aux délais des travaux durant lesquels le camping ne générera aucun revenu.

Quel que soit votre projet, une ouverture de camping est une véritable aventure dans laquelle nos professionnels vous accompagnent.

Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Comment ouvrir un gîte : les 9 questions les plus posées

Le secteur du meublé de tourisme est en plein essor. Vous désirez en profiter pour ouvrir un gîte ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir un restaurant : les démarches à effectuer

Ouvrir votre restaurant est certes un beau projet, il n'en demeure pas moins que la liste des ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Convention collective restauration : quelles sont les règles spécifiques ?

Dans une entreprise, les rapports entre employeurs et salariés sont régis par le code de travail. ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir un snack ?

La restauration hors domicile est très en vogue, à notre époque où les français consacrent de moins ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Ouvrir un bar à chicha : comment faire ?

Les bars à chicha se sont bien développés en France. Vous souhaitez ouvrir un bar à chicha mais ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir un hôtel ? Les 5 étapes à suivre

Lâcher son train-train quotidien pour ouvrir un hôtel sur une plage dorée, ça fait rêver… Vous ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Ouvrir un bar à chat : les démarches à suivre

Vous voulez ouvrir un bar à chat. Comment ouvrir un bar à chat ? Comment faire un business ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Ouvrir une pizzeria : le guide pour se lancer 

Félicitations, vous avez enfin décidé de vous lancer et d’ouvrir votre propre restaurant ! Plus ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Auto entrepreneur dans la restauration

Ouvrir un restaurant peut sembler compliqué aux vues du nombre d'autorisations à obtenir. Des ...

Philippe

Philippe

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier