1. Gestion
  2. Cas client
  3. Louis Dussarps, cofondateur de Webcapsule

Louis Dussarps, cofondateur de Webcapsule

par Amélie Gautier
5 min
Écouter l'Ă©pisode
Écouter l'Ă©pisode

Bonjour Louis, ravie de t’accueillir dans un nouvel Ă©pisode de notre sĂ©rie “Histoires d’entrepreneurs” et merci d’avoir acceptĂ© de partager avec nous ton expĂ©rience en tant que cofondateur de Webcapsule

louis dussarps

 

Captain Contrat : Est-ce que tu peux te prĂ©senter, nous dire quelques mots sur ton parcours ? 

 

Louis Dussarps : Je m’appelle Louis Dussarps et avec mes 3 associĂ©s, nous avons dĂ©marrĂ© l’aventure Webcapsule il y a 6 mois environ. 

1524667196706

J’ai un parcours assez classique. J’ai suivi une prĂ©pa avant d’intĂ©grer une Ă©cole d’ingĂ©nieur puis je me suis orientĂ© vers l’informatique pour ĂȘtre plus autonome dans mes projets. J’ai travaillĂ© dans une petite entreprise puis Ă  la SNCF avant de me lancer dans l’aventure entrepreneuriale. 

 

 

Comment est nĂ©e l’idĂ©e Webcapsule ? 

 

La genĂšse dĂ©marre avec 3 anciens collĂšgues et amis. On aspirait Ă  se lancer dans l’entrepreneuriat et crĂ©er une entreprise ensemble.  

Nous ne sommes pas allĂ©s chercher l’idĂ©e trĂšs loin. On est partis d’un domaine qu'on connaĂźt bien Ă  savoir, dans la partie technique, l’hĂ©bergement d’applications web.

Le projet a concrĂštement dĂ©marrĂ© il y a 6 mois - et officiellement il y a un mois avec la crĂ©ation de notre sociĂ©tĂ© - mais en rĂ©alitĂ© il est nĂ© il y a plus d’un an, un vendredi soir Ă  Paris. Il faut savoir que, de temps en temps, lorsque l’on est dĂ©veloppeur, on ne passe pas les vendredis soir derriĂšre un bar mais plutĂŽt derriĂšre un ordinateur Ă  essayer de rĂ©soudre des bugs de mise en production. C’est sur ce crĂ©neau qu’on a voulu se lancer. 

De mon cĂŽtĂ©, c’était le bon moment puisque je terminais ma mission Ă  la SNCF. J’ai donc pu m’y consacrer Ă  plein temps durant ces 6 mois. Mes associĂ©s ont encore leurs emplois en parallĂšle, mais vont progressivement rejoindre le projet Ă  temps plein. 

 

Alors concrĂštement, Webcapsule c’est quoi ? 

 

La Webcapsule, c’est de l’hĂ©bergement d’application web dans le but de simplifier le travail des dĂ©veloppeurs. C’est une plateforme web Ă  l’usage des Ă©quipes techniques et des dĂ©veloppeurs qui consiste Ă  permettre Ă  ces Ă©quipes de dĂ©ployer leurs codes sources. 

Il faut savoir qu’en temps normal, cela prend a minima un jour aux dĂ©veloppeurs de mettre en place des environnements de production. Avec la Webcapsule, c’est toute une batterie d’automatisations qui est proposĂ©e, si bien qu’une fois leurs codes source connectĂ©s, les dĂ©veloppeurs n’ont qu’à renseigner quelques informations pour obtenir le code en production, le tout en une dizaine de minutes. Par ailleurs, cela permet de gagner en confort au niveau de la maintenance de l’application, du monitoring et des metrics que l’on peut avoir.

Nous ciblons les petites et moyennes entreprises françaises avec des équipes de 1 à 10 développeurs.

 

Est-ce que tu peux nous en dire plus sur les Ă©tapes de crĂ©ation de sociĂ©tĂ© 

 

Nous Ă©tions en vacances avec mes amis lorsque l’idĂ©e de monter une entreprise a Ă©mergĂ© il y a un peu plus d’un an. Nous Ă©voquions plusieurs idĂ©es et au fil des discussions l’une d’elle est sortie du lot. Six mois aprĂšs, la motivation Ă©tait toujours lĂ , donc on a dĂ©cidĂ© de se lancer.

CĂŽtĂ© financements, nous n’avons pas rencontrĂ© de grosses difficultĂ©s. Les associĂ©s Ă©taient eux-mĂȘme associĂ©s d’une autre entreprise, et ont donc apportĂ© les fonds. 

Quant au besoin de crĂ©er une structure juridique, cela s’est avĂ©rĂ© nĂ©cessaire dĂšs lors que nous avions la volontĂ© dĂšs le dĂ©but de l’activitĂ© d’engager des stagiaires. Il nous fallait donc un cadre juridique et c’est en juillet 2021 que nous prenons la dĂ©cision de crĂ©er notre sociĂ©tĂ©. Finalement, cela a pris beaucoup plus de temps que prĂ©vu (plus de 6 mois) avec l’apparition de quelques alĂ©as

Les raisons sont multiples : nous n’avons pas trouvĂ© de stagiaires dans l’immĂ©diat et les premiers utilisateurs avaient le statut de testeurs et ne payaient donc pas l’utilisation du produit. A ce stade, nous n’avions donc in fine pas besoin de crĂ©er tout suite une structure juridique. On nous a d’ailleurs conseillĂ© de retarder le plus possible pour Ă©viter les coĂ»ts (comptables, frais bancaires) et Ă©viter de devoir accĂ©lĂ©rer sur les demandes de subventions. 

On a donc pris le parti de retarder la crĂ©ation. Et c’est en novembre 2021, lorsque nous Ă©tions prĂȘts Ă  dĂ©poser les statuts, qu’il nous a fallu trouver les bons acteurs pour nous accompagner (comptables, outils
). 

La comptable que nous avions choisie nous a conseillĂ© d’attendre janvier 2022 pour crĂ©er notre sociĂ©tĂ©, dans un souci d’optimisation comptable, pour faire un exercice plus long. On a suivi le conseil, ce qui a reportĂ© encore de 2 mois le projet. 

En janvier, la Chambre de Commerce et de l’Industrie (CCI) nous a indiquĂ© que la crĂ©ation pouvait aller trĂšs vite. Nous avions comptĂ© 10 jours pour ĂȘtre large, mais finalement cela a durĂ© un mois Ă  cause notamment de quelques allers-retours avec notre banque en ligne. Une fois le compte en banque ouvert mi-janvier, il a fallu rĂ©diger et dĂ©poser les statuts, Ă©tape qui a Ă©galement nĂ©cessitĂ© quelques Ă©changes. Finalement notre sociĂ©tĂ© a Ă©tĂ© officiellement crĂ©Ă©e en fĂ©vrier.  

 

Avec du recul, quels ont Ă©tĂ© les plus gros challenges au lancement de la sociĂ©tĂ© ? 

 

D’un point de vue administratif, l’un des premiers challenges a Ă©tĂ© le temps de crĂ©ation. En fonction du projet et de son Ă©tat d’avancement, des alĂ©as non prĂ©vus, cela peut prendre du temps. Il faut avoir cet Ă©lĂ©ment en tĂȘte et savoir ĂȘtre patient. Mais ce n’était pas un challenge bloquant. 

Les grands enjeux pour nous ont Ă©tĂ© de fĂ©dĂ©rer autour du projet. Il faut trouver la bonne maniĂšre de s’entourer. Sur ce point, le gros challenge pour nous a Ă©tĂ© de trouver un incubateur Ă  Paris (que l’on a trouvĂ© aujourd’hui la PĂ©piniĂšre 27), pour rejoindre un Ă©cosystĂšme dynamique, stimulant. Il y avait un vĂ©ritable enjeu pour nous lĂ  dessus. 

 

Comment as-tu connu Captain Contrat ? 

 

C’est dans le cadre de notre accompagnement avec la CCI. Captain Contrat cherchait Ă  interroger des dirigeants au stade du lancement de leur sociĂ©tĂ©. Je suis donc venu dans vos locaux pour un entretien d’une heure, Ă©changer sur les besoins et les problĂ©matiques qu’un entrepreneur peut rencontrer au stade du lancement. Et c’est dans ce contexte que j’ai pu tester Captain Contrat. Je me suis rendu compte que cette solution rĂ©pondait Ă  nos besoins d’accompagnement et nous a permis de ne pas oublier des points essentiels, comme l’importance de dĂ©pĂŽt de marque auquel nous n’avions pas du tout pensĂ©. On ne l’aurait pas fait si on ne nous l’avait pas dit. 

Nous avons Ă©galement optĂ© pour le service d’accompagnement juridique de Captain Contrat sous forme d’abonnement. Ce service nous a notamment permis de poser toutes nos questions Ă  un juriste qui a su rĂ©pondre Ă  toutes nos interrogations durant la crĂ©ation de la sociĂ©tĂ©. 

 

Justement, tu parlais de l’accompagnement juridique Captain Contrat.

 

Quelle est la plus-value de ce service au quotidien pour vous ?

 

C’est essentiel aujourd’hui pour nous permettre de penser Ă  toutes les dĂ©marches, obligations auxquelles nous n’aurions pas pensĂ© seuls, comme la rĂ©daction d’un pacte d’associĂ©s, le dĂ©pĂŽt de marque, etc. 

L’autre aspect trĂšs pratique de l’abonnement, c’est la possibilitĂ© de pouvoir solliciter rapidement un juriste pour obtenir des rĂ©ponses. Nous en avions pas mal au moment de la rĂ©daction des statuts et nous avons eu des retours trĂšs rapides sur toutes nos interrogations.  

 

Aujourd’hui, si tu devais nous partager ta plus grande fiertĂ© ? 

 

Au-delĂ  d’une fiertĂ©, c’est surtout l’impression que le projet se consolide, se concrĂ©tise notamment avec l’intĂ©gration  d’un incubateur... 

Et plus globalement s’il devait y avoir une satisfaction, ce serait le fait de poursuivre une aventure collective, d'ĂȘtre ensemble autour de la construction d’un projet commun, dans un Ă©lan qu’on arrive Ă  maintenir dans le temps. 

 

Quels sont les enjeux de demain pour Webcapsule ? 

 

Sur la partie technique, il y a des dĂ©fis, mais au fond, on en maĂźtrise les tenants et les aboutissants. C’est davantage sur la partie business que l’on connaĂźt moins, que se concentrent nos enjeux de demain. Le challenge c’est de se structurer sur la partie commerciale pour trouver des clients et avoir une proposition de valeur bien marketĂ©e pour parler Ă  un plus large public. 

On a aujourd’hui de premiers utilisateurs en beta test, donc l’enjeu est de trouver nos premiers clients et faire grossir l’entreprise. 

 

Quel conseil donnerais-tu Ă  un futur entrepreneur qui envisage de se lancer ?   

 

Se lancer dans l’entrepreneuriat est une expĂ©rience trĂšs enrichissante. C’est l’occasion de faire des choses diffĂ©rentes et d’avoir la main sur tout. 

Mon conseil, c’est d’ĂȘtre prĂȘt Ă  galĂ©rer un peu. Il faut avoir conscience que les choses se mettent en place parfois plus lentement que prĂ©vu. Il faut avoir du temps devant soi Ă  consacrer Ă  ce projet et ĂȘtre patient. 

 

Si tu devais recommander Captain Contrat, que dirais-tu ?  

 

La plus-value pour moi c’est vraiment ce cĂŽtĂ© accompagnement. Nous ne connaissons rien au juridique et l’avantage c’est de pouvoir bĂ©nĂ©ficier de cette initiative proactive de Captain Contrat pour nous indiquer les choses Ă  faire auxquelles nous n’aurions pas pensĂ© seuls. Nous sommes certains d’ĂȘtre dans les clous, en respect avec les rĂšgles, sans avoir Ă  penser nous mĂȘme Ă  tous ces Ă©lĂ©ments. C’est une libertĂ© d’esprit et une charge mentale en moins qui nous permet de nous concentrer sur d’autres aspects du dĂ©veloppement de notre entreprise. 

Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

DiplÎmée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

đŸŽ™ïž Podcast - DĂ©couvrez notre Ă©change avec Louis Dussarps
Écouter l'Ă©pisode

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Cas client
Témoignage - Laurent Noel, microentrepreneur et abonné Captain Contrat

Aujourd’hui, nous accueillons Laurent Noel qui vient d’ouvrir sa micro entreprise chez Captain ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Cas client
Nelly Pitt, cofondatrice de BeautyMix : le robot dédié à la cosmétique maison

Bonjour Nelly, ravie de t’accueillir dans un nouvel Ă©pisode de notre sĂ©rie “Histoires ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Cas client
TĂ©moignage - Jean-Michel Zanet, dirigeant de P2I ENGINEERING

Aujourd’hui, nous accueillons Jean-Michel Zanet, dirigeant de P2I ENGINEERING, une sociĂ©tĂ© ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous
 Vous pouvez le reprendre dÚs maintenant !

Reprendre votre dossier