BLOG AIDE
    S'inscrire ou Se connecter
    HOME > > APPROBATION COMPTES > Vous n’avez pas publié vos comptes, quelles conséquences ?

    Quelles sont les conséquences si vous oubliez de publier vos comptes ?

    Gestion d'entreprise
    Captain Contrat
    LE
    4min

    En tant que dirigeant d’entreprise, vous avez une responsabilité non seulement envers vos équipes, mais aussi des obligations envers l’administration française. Votre activité doit être financièrement transparente.
    L’approbation annuelle des comptes et leurs dépôts auprès du greffe du tribunal de commerce sont obligatoires.

    Qui approuve les comptes ?

    Les comptes sont approuvés par les dirigeants et associés de la société. Si l'entrepris dispose de plusieurs associés, une réunion en Assemblée Générale annuelle doit être organiser chaque année.  Il s'agit de l'unique moment permettant de réunir dirigeants et associés, permettant ainsi de prendre les décisions relatives à la gestion futures de l'entreprise, l'attribution des bénéfices ou des pertes, etc. 

    Approuver les comptes signifie que les comptes présentés par l’organe exécutif (appelé communément la « direction ») sont validés par les dirigeants et associés. En conséquence, à l'issue de cette assemblée, un procès-verbal de publication des comptes est établi. Il est nécessaire de bien respecter la procédure de dépôt et publication annuel de vos comptes afin d'éviter des erreurs qui pourraient vous coûter cher.

    En revanche, dans le cas d'une entreprise unipersonnelle, dont le gérant est aussi l'associé unique (par exemple pour l'EURL dans certains cas), alors un simple dépôt des comptes est à faire, et cela sans assemblée générale. En revanche, si le gérant de l'EURL est un tiers, un procès verbal devra être établi après soumission des comptes du gérant tiers auprès de l'associé unique. 

    New call-to-action

    Réussir son approbation des comptes

    Une assemblée générale annuelle est un événement exceptionnel pour une entreprise. Plus l’entreprise dispose de décisionnaires, plus il est difficile de réunir les bonnes personnes au bon moment.

    En tant que dirigeant de société, vous devez être capable de préparer ce rendez-vous afin qu’elle soit productive et qu’il en résulte un procès verbal d’approbation des comptes. Parmi les documents dont il faut disposer pour les présenter durant l’assemblée, nous vous conseillons d’avoir avec vous :

    • Un projet des comptes,
    • Le calendrier des actes pour l’approbation des comptes, soient les démarches à réaliser et leurs dates butoirs,
    • Les documents dont chaque dirigeant est en droit de consulter (état des stocks, rapport de gestion, etc.),
    • Modèles de procès-verbal d’approbation des comptes.

    Le document d’approbation des comptes est lui-même extrêmement encadré. 

    Publication du procès verbal de publication des comptes

    L’organe exécutif est responsable du dépôt des comptes. En ce sens, il doit pouvoir justifier de l’organisation de l’approbation des comptes puis du dépôt.

    Concernant les délais de la procédure, l'approbation des comptes en Assemblée Générale doit se faire dans les 6 mois suivants la clôture de l'exercice social (généralement le 31 décembre pour la majorité des entreprises).

    Prenons un exemple : Une société dont l'exercice social se clôture le 31 décembre 2018, devra tenir son assemblée générale et approuver ses comptes avant fin juin 2019. Elle dispose ensuite d'un mois suite à l'approbation pour déposer ses comptes aux greffes, soit au plus tard fin juillet 2019. Si le dépôt s'effectue par voie électronique, le gérant dispose d'un mois supplémentaire pour effectuer son dépôt; nous arrivons donc à la date limite d'août 2019.

    Il est déposé auprès du greffe du tribunal de commerce sous la forme de documents comptables, rapports de gestions, rapports sur les résultats.

    Il s’agit d’une démarche qui peut être réalisée par les dirigeants de l’entreprise eux-mêmes, mais il est d’usage de faire réaliser les comptes par des experts en comptabilité afin de garantir une comptabilité propre et représentative déclarée auprès de l’administration.

    Les points à retenir

    • Le rôle du commissaire aux comptes est d’intérêt général. Son intervention est indépendante et éthique, elle contrôle la transparence financière et la qualité des comptes réalisés par les entreprises.
    • C’est l’organisme exécutif / mandataire social qui est responsable du dépôt des comptes. S’il ne peut pas prouver le dépôt des comptes, il est passible de 6 mois d’emprisonnement et 9 000 euros d’amende.
    • Dans la mesure où les comptes peuvent être refusés par les dirigeants, un rapport de la délibération qui eut lieu durant l’assemblée générale doit être déposé dans le même délai concerné par le dépôt des comptes.
    • Le dépôt des comptes auprès du greffe du tribunal de commerce est une formalité payante. Le prix varie selon le mode de transmission : par correspondance, sur place ou en ligne. 
    • Il est possible sous conditions de rendre ses comptes confidentiels, plus particulièrement de garder ses comptes de résultats secrets, c’est-à-dire qu’il ne sera pas possible pour un tiers d’en connaître le chiffre d’affaires. Cette condition est soumise à la taille de l'entreprise.  

    Les risques en cas de non-publication des comptes

    Le non-dépôt des comptes auprès du greffe du tribunal de commerce est une infraction. Le gérant d’une entreprise reçoit d’une part des pénalités lorsque l’assemblée générale annuelle d’approbation des comptes n’a pas lieu dans les temps légaux. L'entreprise risque une amende de 1500 €. .

    Bien qu’il s’agisse d’une démarche plus ou moins complexe selon la taille de l’entreprise, c’est une obligation légale qui risque de faire encourir des sanctions légales. Ne faites pas cette procédure de manière précipitée sans vérifier la réelle conformité de vos comptes. Par ailleurs, les bénéfices déclarés auront un impact direct sur l’imposition des dirigeants. Ne risquez pas la fraude fiscale pour une approbation des comptes bâclée !

    Vous avez néanmoins une alternative dans la mesure où vous estimez que vous n’êtes pas capables de respecter les délais légaux dès la clôture de votre exercice social. Afin de vous conformer à la loi tout en vous permettant un sursis, demandez une prorogation du délai d’approbation. Cela vous permet concrètement d’allonger le délai initialement de 6 mois pour la remise du procès verbal. Pour ce faire, il vous faut adresser une requête après du Président du Tribunal de commerce. Elle doit contenir la demande en deux exemplaires, avec une copie du bilan et des comptes de l’année précédente. Bien entendu, le projet des comptes en cours de finalisation peut être joint au dossier. Nous vous recommandons d’adresser votre demande avant l’expiration du délai légal. Le Président du Tribunal de commerce a la liberté d’accepter ou de refuser votre demande selon votre situation.

    L’approbation des comptes est le marronnier de votre vie de chef d’entreprise. Elle est indispensable non seulement pour la publication du procès verbal d’approbation et le dépôt des résultats auprès de l’administration, mais aussi pour une parfaite transparence envers vos collaborateurs. Il s’agit de votre rôle et si l’approbation n’est pas faite correctement alors vous serez pénalisé pour votre défaillance en tant que dirigeant. Lorsque la démarche n’est pas exécutée correctement, c’est vous qui en êtes le responsable et qui serez sanctionné. 

    Téléchargez gratuitement votre guide pour tout savoir sur l'approbation des  comptes Je télécharge mon guide

    Approuvez les comptes de votre société en quelques clics Je dépose mes comptes 

    Donnez votre avis
      ARTICLES SIMILAIRES

      obligation annuelle

      Dépôt des comptes dans une SASU : quelle procédure ?

      rawpixel-626044-unsplash-min

      obligation annuelle

      Infographie : comment approuver et déposer ses comptes annuels ?

      Dépot_Approbation_Comptes_Etapes

      obligation annuelle

      Approbation des comptes : quelle procédure à suivre ?

      obligation annuelle

      Approbation des comptes dans une EURL : quelle procédure ?

      obligation annuelle

      Qu’est-ce qu’un dividende fictif : qualification et sanction ?

      Benjamin
      A propos de Benjamin

      Passionné d'entrepreneuriat, Benjamin maîtrise tous les mécanismes liés à la création et au développement d'entreprise. Persuadé que la complexité juridique est un frein à l'entrepreneuriat en France, il accompagne les entrepreneurs dans leurs prises de décisions.

      COMMENTAIRES