BLOG AIDE
    S'inscrire ou Se connecter

    Acheter une franchise : les étapes pour mener à bien votre projet

    Création d'entreprise
    Captain Contrat
    LE
    4min

    Acheter une franchise consiste à reprendre une enseigne franchisée déjà existante. C’est une alternative intéressante pour le créateur d’entreprise qui souhaite réduire les risques liés à son projet d’entrepreneuriat : il investit dans un concept clé en main, qui marche déjà. Pour s’assurer de son succès, néanmoins, le repreneur doit veiller à bien vérifier les conditions de la cession.

    1. Pourquoi acheter une franchise ?
    2. Les étapes d’acquisition d’une franchise.

    Pourquoi acheter une franchise ?

    Vous avez une âme d’entrepreneur ? Vous avez plusieurs solutions pour concrétiser votre projet d’entreprise :

    Créer une entreprise : vous définissez le concept, vous trouvez l’emplacement de votre point de vente le cas échéant, vous créez votre propre marque et vous utilisez vos compétences et votre savoir-faire pour développer l’activité.

    Ouvrir une nouvelle franchise : vous choisissez le secteur d’activité ou la marque que vous souhaitez exploiter, vous vous rapprochez d’un franchiseur et vous signez un contrat de franchise. Vous trouvez l’emplacement du point de vente le cas échéant, et vous vous appuyez sur le savoir-faire et les ressources du réseau du franchiseur pour développer votre commerce.

    Acheter une franchise existante : vous cherchez une franchise à vendre. Vous sollicitez l’agrément du franchiseur pour exploiter sa marque et son savoir-faire et vous achetez le fonds de commerce existant au précédent franchisé. Vous poursuivez l’activité existante.

    Les avantages de l’achat de franchise existante

    Acheter une franchise présente plusieurs avantages :

    • Simplicité : vous n’avez pas besoin de chercher l’emplacement de votre point de vente, vous n’avez pas à embaucher et former le personnel.
    • Risque limité : la clientèle existe déjà, et la franchise jouit d’une certaine notoriété. Vous avez en outre de la visibilité sur les chiffres réalisés par le franchisé qui vous vend la franchise – vous pouvez évaluer sa rentabilité sur la base d’éléments solides, et envisager toutes mesures utiles à développer l’activité.
    • Appui : vous êtes accompagné par le réseau du franchiseur pour la gestion de la franchise.

    En contrepartie, acheter une franchise nécessite des fonds importants.

    Les coûts de reprise d’une franchise

    Acheter une franchise consiste à reprendre un concept clé en main. Fonds de commerce, marque, savoir-faire, personnel, clientèle : vous payez pour l’ensemble de ces éléments. Et le prix, logiquement, est d’autant plus élevé que le concept marche déjà bien.

    Concrètement, prévoyez de payer :

    • Le prix de vente du fonds de commerce – inclus le mobilier et les stocks – au franchisé vendeur.
    • Les droits d’entrée – fixes – au franchiseur avec qui vous signez un nouveau contrat de franchise. Conformément au modèle économique des franchises, vous paierez également chaque année au franchiseur des droits proportionnels – pourcentage du chiffre d’affaires.

    A noter : le contrat de franchise est intuitu personae, c’est-à-dire qu’il est conclu en considération de l’identité du co-contractant. Dans ces conditions, le franchisé ne peut pas céder librement le contrat à un tiers. La plupart des contrats incluent d’ailleurs une clause de préemption qui autorise le franchiseur à reprendre lui-même la franchise, ou a minima une clause d’agrément qui oblige le vendeur à obtenir l’accord du franchiseur pour la cession au nouveau franchisé.

    En règle générale, acheter une franchise existante coûte plus cher que de créer une entreprise ou une franchise. En pratique, le prix est évalué eu égard aux bilans passés du franchisé vendeur.

    Pourquoi et comment acheter une franchise ?

    Les étapes d’acquisition d’une franchise

    Acheter une franchise implique 3 acteurs – le vendeur, l’acheteur et le franchiseur. L’acheteur doit vérifier d’une part les conditions de la cession du fonds de commerce par le vendeur, d’autre part les conditions du contrat de franchise conclu avec le franchiseur. En tout état de cause, il est important de procéder par étapes.

    1ère étape : identifier une enseigne franchisée en vente sur la localité de votre choix.

    Des sites internet regroupent des annonces de ventes de franchises. Le bouche-à-oreille permet également d’obtenir des informations en exclusivité.

    Il existe plusieurs types de franchise :

    • La franchise de services ;
    • La franchise de production qui vous confère le droit de production et de commercialisation du produit ;
    • La franchise de distribution qui supprime l’étape de la production et limite l’activité à la distribution de produits fabriqués par le franchiseur.

    De même, vous devriez choisir le secteur d’activité dans lequel vous souhaitez développer votre franchise et il faut dire qu’il y a du choix :

    Cibler le secteur d’activité vous permet de réduire la liste des franchiseurs à contacter. Là encore, le choix du franchiseur déterminera la faisabilité et de la fiabilité de votre projet.

    2ème étape : se renseigner sur les raisons qui incitent le franchisé à vendre.

    Avant d’acheter une franchise, il est important de savoir pourquoi le franchisé vend. Certains motifs peuvent en effet être source d’inquiétude pour l’acheteur, et/ou de nature à négocier le prix à la baisse. Notamment :

    • Raisons tenant au fonds de commerce : mauvais emplacement, rentabilité insuffisante…
    • Raisons tenant à la franchise : absence de soutien du réseau du franchiseur, savoir-faire désuet, image de marque dégradée…

    3ème étape : vérifier l’existence d’une clause de non-concurrence suffisante.

    Pendant toute la période d’exploitation de sa franchise, le franchisé qui vend a acquis une expérience et une notoriété. Il peut représenter une concurrence directe à l’encontre de l’acheteur. C’est pourquoi il est primordial de vérifier le contrat de franchise et/ou le contrat de cession du fonds de commerce : veillez à ce que le vendeur s’interdise, via une clause de non-concurrence, de créer une activité concurrente pendant une durée suffisante et sur un territoire suffisamment étendu.

    4ème étape : négocier le contrat de franchise.

    En amont de la signature, l’acheteur doit consulter le document d’information préalable (DIP) fourni par le franchiseur.

    Le contrat de franchise est ensuite conclu entre l’acheteur et le franchiseur. Il est important de vérifier les clauses suivantes :

    • Durée du contrat, modalités du préavis et conditions de cession.
    • Licence de marque.
    • Modalités de transmission du savoir-faire par le franchiseur.
    • Service d’assistance fourni au franchisé.
    • Exclusivité territoriale.
    • Obligations du franchisé.
    • Acheter une franchise implique de payer un prix élevé. L’acheteur doit donc bien vérifier en amont la rentabilité du projet.

    Une fois ces étapes formelles effectuées, l’acquéreur signe les contrats et entre dans les lieux pour poursuivre l’exploitation de la franchise existante.

    Rédigez facilement votre contrat de franchise en seulement quelques clics Je  rédige mon contrat

    Donnez votre avis
      ARTICLES SIMILAIRES

      contrat de franchise

      Contrat de franchise : définition et clauses essentielles

      contrat de franchise

      Franchise coiffure : comment ouvrir un salon de coiffure franchisé ?

      contrat de franchise

      Franchise automobile : comment ouvrir son centre auto franchisé ?

      definition-franchise.jpg

      contrat de franchise

      Franchise Boulangerie : comment intégrer une franchise ?

      Philippe
      A propos de Philippe

      Diplômé d'HEC et bras droit d'un célèbre entrepreneur, Philippe a aidé plusieurs startups dans leur développement. Il accorde une grande importance à conseiller les entrepreneurs dans leurs problématiques juridiques pour les aider à faire les meilleurs choix.

      COMMENTAIRES