BLOG AIDE
    S'inscrire ou Se connecter

    Comment ouvrir une bijouterie en ligne ?

    Création d'entreprise
    Captain Contrat
    LE
    4min

    Depuis toujours, vous adorez les bijoux. Boucles d'oreilles, bracelets, colliers, bagues... Vous avez tout ! Il vous arrive même d'en confectionner pendant votre temps libre. Et si cette passion devenait votre future activité professionnelle ? En effet, vous pourriez envisager d'ouvrir une bijouterie en ligne. Voici quelques éléments à connaître pour mener à bien votre projet professionnel.

    Au sommaire :

    1. Bijoutier en ligne : artisan ou commerçant ?
    2. Quels sont les pré-requis pour lancer votre bijouterie en ligne ?
    3. Comment bien préparer votre projet de bijouterie en ligne ?
    4. Focus sur le choix de la forme juridique de votre entreprise
    5. Quelles sont les démarches ultimes à accomplir avant de débuter votre activité de bijoutier ?

    Bijoutier en ligne : artisan ou commerçant ?

    Avant toute chose, sachez que devenir bijoutier en ligne recouvre deux réalités distinctes :

    • Vous revendez des bijoux que vous achetez à des fournisseurs. Vous êtes un intermédiaire entre le fabricant et le client. Vous avez le statut de commerçant. Vous dépendez du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) de la Chambre de Commerce et de l'Industrie (CCI) et serez immatriculé au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS).
    • Vous fabriquez des bijoux que vous vendez sur votre site Internet et n'avez pas plus de 10 salariés. Vous avez le statut d'artisan. Votre CFE est la Chambre des Métiers et de l'Artisanat (CMA) et vous êtes inscrit au RCS et au Répertoire des Métiers (RM). En tant qu'artisan, et sous réserve de respecter les conditions de diplôme ou d'expérience professionnelle, vous pourrez obtenir le titre d'Artisan d'Art, reconnaissance professionnelle qui vous permet de vous distinguer de vos concurrents.

    Quels sont les pré-requis pour lancer votre bijouterie en ligne ?

    Aucun diplôme professionnel n'est imposé pour devenir bijoutier. Pour autant, certaines qualités et compétences sont nécessaires pour mener à bien votre projet, comme :

    • S'intéresser à la bijouterie, la joaillerie et la gemmologie ;
    • Connaître les différents matériaux utilisés (métaux précieux, pierres synthétiques, précieuses ou semi-précieuses) et leurs caractéristiques. Pour cela, il peut être nécessaire de suivre une formation en bijouterie-joaillerie (par exemple, CAP Art et Techniques de la bijouterie-joaillerie ou Brevet des Métiers d'Art du bijou) ;
    • Suivre les modes et tendances du marché ;
    • Être créatif et trouver votre propre style pour vous démarquer ;
    • Avoir des connaissances en informatique pour pouvoir créer et développer votre site Internet seul, ou au moins être capable de le mettre à jour pour y intégrer régulièrement vos nouveaux produits et vos offres promotionnelles ;
    • Savoir gérer votre entreprise, notamment tout ce qui concerne la facturation, la comptabilité, la fiscalité, la négociation des tarifs, les techniques de fidélisation de vos clients, la publicité, etc. En tant que chef d'entreprise, vous devez être multitâches. 
    Bon à savoir : Pour apprendre les bases de gestion en entreprise, il peut être intéresser de suivre les formations proposées par les CCI et les CMA ou bien le Stage de Préparation à l'Installation (SPI).

    Comment bien préparer votre projet de bijouterie en ligne ?

    Choisir les bijoux à vendre

    Le domaine de la bijouterie et de la joaillerie est extrêmement vaste. En fonction du type de bijou que vous proposez, votre bijouterie, vos tarifs et votre clientèle seront différents. Vous pouvez ainsi créer :

    • une bijouterie de luxe vendant des bijoux constitués de pierres précieuses (diamant, émeraude, saphir, rubis, etc) ;
    • une bijouterie fantaisie proposant des bracelets tendances à base de cordelettes ou de tissus colorés ;
    • une bijouterie généraliste vendant des bagues, colliers, boucles d'oreilles, bracelets, montres, etc ;
    • une bijouterie spécialisée dans certaines catégories de bijoux comme les alliances ou les bijoux de naissance.

    Faire une étude du marché

    La réalisation d'une étude de marché vous aide à déterminer le type de bijoux qu'il convient de vendre en fonction notamment :

    • des dernières tendances de bijoux ;
    • des concurrents directs (sur Internet) et indirects (magasins, grandes surfaces, etc) déjà présents sur le marché ;
    • des produits déjà proposés sur le marché ;
    • des tarifs généralement pratiqués ;
    • de la clientèle visée et de ses caractéristiques (âge, pouvoir d'achat, habitudes d'achat, revenus moyens, etc).

    Etablir un business plan

    Le business plan est un document essentiel car il permet à vos futurs investisseurs de vérifier la solidité et la viabilité de votre projet de commerce. Il conditionne le financement de votre activité. Bien qu'il n'y ait pas de modèle type, votre business plan doit généralement présenter les éléments suivants :

    • votre équipe : il faut démontrer que celle-ci est qualifiée et expérimentée et que les profils sont complémentaires ;
    • les bijoux que vous proposez : il faut préciser en quoi ils sont innovants par rapport aux produits déjà présents sur le marché ;
    • le marché : il faut identifier la clientèle et la zone géographique ciblées ;
    • le modèle économique sur lequel repose votre projet de bijouterie en ligne : le but est de montrer que votre commerce générera un chiffre d'affaires important et sera rentable ;
    • la concurrence : il faut identifier les acteurs déjà installés sur le marché, que ce soit des bijouteries en ligne ou des boutiques physiques ;
    • votre entreprise et ses associés
    etapes_bijouterie_en_ligne_ouverture

    Focus sur le choix de la forme juridique de votre entreprise

    Une fois votre projet bien avancé, il est important de prendre le temps de s'interroger sur la forme juridique la plus adaptée pour votre e-bijouterie. Le choix de celle-ci dépendra notamment de l'activité envisagée (fabrication et/ou vente), des investissements nécessaires et de votre situation (si vous souhaitez vous lancer seul ou avec des associés). 

    À ce stade, il ne faut pas hésiter à se faire assister par des professionnels. En effet, le choix de la forme juridique de votre entreprise va avoir des conséquences importantes sur votre régime fiscal (impôt sur les sociétés ou sur le revenu), votre statut social (dirigeant assimilé salarié ou travailleur non-salarié), le montant de votre capital social (capital social minimum ou pas),  la protection de votre patrimoine personnel, etc.

    Il faut distinguer selon que vous vous lancez seul ou à plusieurs dans cette aventure entrepreneuriale.

    Si vous vous lancez seul

    Si vous décidez d'être le seul maître à bord, vous pouvez choisir parmi plusieurs formes sociales.

    La micro-entreprise

    Rapide et facile à créer, le régime de la micro-entreprise permet de bénéficier d'un régime micro-fiscal et micro-social simplifié.

    Concrètement, vous payez vos cotisations sociales en fonction du chiffre d'affaires que vous réalisez et après application d'un abattement fiscal forfaitaire. Vous devez seulement tenir à jour un livre de vos dépenses et de vos recettes.

    Le statut de micro-entrepreneur n'est cependant possible que si votre chiffre d'affaires annuel est inférieur à certains plafonds (176.200 € pour la vente de bijoux). 

    L'entreprise individuelle

    Vous pouvez choisir de créer une Entreprise Individuelle (EI) ou une Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL).

    Comme la micro-entreprise, ces deux formes sociales sont simples et rapides à créer. Par exemple, la création ne nécessite pas de capital social minimum et vous n'avez pas à rédiger de statuts. 

    Ceci étant, votre responsabilité envers vos créanciers (fournisseurs, banquiers, etc) est totale et indéfinie. Cela veut dire que ceux-ci peuvent se payer sur votre patrimoine personnel en cas de dettes. Vous pouvez toutefois échapper à cet inconvénient en optant pour l'EIRL. Cette structure vous permet de protéger vos biens personnels, en affectant une partie de votre patrimoine à votre activité professionnelle.

    Une société unipersonnelle

    Vous avez également la possibilité de créer une société unipersonnelle comme une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) ou une Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU).

    L'avantage est que votre patrimoine personnel est clairement distinct de celui de votre entreprise. Votre responsabilité est limitée au montant de votre apport dans le capital social. Concrètement, en cas de dettes, vous risquez de perdre uniquement votre mise de départ.

    Ceci étant, le formalisme de création est plus complexe et plus coûteux. Ainsi, vous êtes tenu de rédiger des statuts, de remplir un formulaire cerfa de création, de publier une annonce légale dans un journal habilité et de déposer votre dossier de demande d'immatriculation auprès du greffe compétent. 

    S'agissant du régime social, il faut distinguer selon la situation :

    • si vous êtes à la fois gérant et associé unique en EURL, vous relevez du régime des TNS ;
    • si vous êtes associé unique en EURL sans être gérant, vous êtes affilié au régime assimilé salarié ;
    • si vous êtes président associé unique ou non de SASU, vous dépendez du régime assimilé salarié. 

    Une société pluripersonnelle

    Si vous décidez de vous associer à une ou plusieurs autres personnes, vous vous orienterez vers une structure pluripersonnelle comme la Société A Responsabilité Limitée (SARL) ou la Société par Actions Simplifiée (SAS). Les règles applicables sont les mêmes que celles évoquées précédemment dans le cadre de l'EURL et de la SASU. 

    Quelles sont les démarches ultimes à accomplir avant de débuter votre activité de bijoutier ?

    Il ne vous reste plus que quelques démarches à accomplir avant de pouvoir vous lancer. Vous devez notamment :

    • Choisir le nom de votre marque de bijoux et le nom de domaine de votre site Internet après avoir vérifié leur disponibilité auprès de l'Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) ;
    • Rédiger les statuts de votre société si nécessaire ;
    • Adresser votre dossier de création au CFE compétent ;
    • Faire immatriculer votre société au RCS et/ou au RM ;
    • Déposer une déclaration d'existence au bureau de garantie : celle-ci est indispensable pour le commerce et la détention de métaux précieux ;
    • Créer votre site Internet en veillant à respecter la réglementation en vigueur en matière de e-commerce (mentions légales e-commerce, conditions générales de vente e-commerce, etc), les dispositions légales obligatoires en droit de la consommation, la réglementation en matière de protection des données personnelles, etc ;
    • Faire de la publicité pour obtenir vos premiers clients en communiquant sur les réseaux sociaux et/ou en faisant de la publicité ciblée.

     

    Vous savez maintenant tout sur les étapes à suivre pour créer votre bijouterie en ligne. Pour accomplir toutes les démarches juridiques nécessaires au lancement de votre projet, Captain Contrat vous propose un accompagnement complet et personnalisé.

    Créez votre bijouterie en ligne en quelques clics Je crée ma bijouterie en ligne

    Donnez votre avis
      ARTICLES SIMILAIRES
      ouvrir-business-en-ligne

      e-commerce

      5 erreurs à ne pas commettre avant de lancer son business en ligne

      Amélie Gautier
      A propos de Amélie Gautier

      Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

      COMMENTAIRES