BLOG AIDE
    S'inscrire ou Se connecter
    HOME > CATÉGORIE CRÉER ENTREPRISE > FICHE CREATION-ENTREPRISE > Comment transformer son idée en produit

    D'une idée à un produit, quel processus ?

    Création d'entreprise
    Captain Contrat
    LE
    4min

    Tout projet entrepreneurial commence par une idée. Avant de pouvoir lancer son entreprise et démarrer la commercialisation, vous devez transformer votre concept en un produit. C’est-à-dire qu’elle se décline en offres auxquelles les publics ciblés seront sensibles. C’est ainsi que vous serez en mesure de générer du chiffre d’affaires, des revenus, et développer l’activité.

    Les 4 étapes clés pour monter une entreprise

    Phase préliminaire : réaliser une veille

    À partir de votre idée, vous devez déterminer sur quel marché elle pourra se développer et toucher son public. En effet, c’est une étape d’étude essentielle. Elle est la clef du succès au sens où elle vous indiquera les données qui orienteront toute la suite de la stratégie à adopter.

    Afin de réaliser votre veille, plusieurs outils et méthodologies sont à votre disposition. En les multipliant, vous serez en mesure d’établir un constat complet. Le risque pour vous est de vous concentrer sur des idées reçues qui vous empêcheraient de prendre les bonnes décisions pour l’avenir de votre société.

    Vous pouvez par exemple :

    - procéder à une étude de marché,

    - assister à des évènements (salons, conférences, etc.) pour rencontrer des personnes proches de votre secteur d’activité,

    - faire des recherches sur les réalisations déjà effectives à l’étranger, - réaliser une enquête auprès du public.

    Chacun de ces éléments vous apportera des informations supplémentaires. Dans la mise en place de votre projet, il ne faudra pas négliger les conseils que vous pouvez recevoir de l’extérieur. Les cabinets d’étude, mais aussi les business angels, avocats, banques, et expert-comptable, sont des interlocuteurs dont les expériences respectives ne pourront qu’enrichir votre point de vue sur votre futur produit.
     
    powered by Typeform

    Choisir son positionnement : le marché cible

    Pour avoir un impact sur son secteur, il est nécessaire d’établir le cadre dans lequel votre produit va se développer. Est-ce une offre qui aura pour but d’atteindre un réseau local, national, ou international ?
    Grâce à votre étude de marché, vous serez capable de déterminer les offres tarifaires et les besoins de communication pour votre produit.
    Quelle est la population visée ? Quelle est votre positionnement en terme de gamme ? Voulez-vous figurer comme étant un acteur low-cost pour générer de grands volumes de ventes, ou bien choisissez-vous au contraire de proposer du haut de gamme ou même du luxe ?
    La phase d’étude que vous aurez opérée vous permettra par ailleurs d’établir un business plan. Il est la trame du développement de votre entreprise. Il définit les cibles, les offres, leurs évolutions, et les marchés que vous souhaitez conquérir. C’est généralement un document utilisé pour l’obtention de financement. Cependant, n’en sous-estimez pas le caractère important, car revenir vers son business plan est une manière de s’assurer que vos actions suivent la stratégie établie auparavant. Respecter ses objectifs pour son entreprise, c’est aussi éviter de se disperser.
    class="typeform-widget" style="width: 100%; height: 500px; text-align: left;" data-url="https://blogcaptaincontrat.typeform.com/to/bS1Mi3">

    Conditionnement de l’offre

    Le nom de votre offre, sa marque, et ses déclinaisons influenceront la perception qu’aura le public sur votre produit. Certaines grandes entreprises comme Decathlon ont choisi de créer différentes filiales selon les typologies d’offres proposées. Ainsi la grande enseigne française dispose de noms différents pour ses produits nautiques, football, fitness, etc. C’est un choix stratégique, mais vous n’êtes pas obligés de faire le même !

    Comment se démarquer de ses concurrents ?

    Grâce au positionnement choisi, vous pouvez déjà vous démarquer de vos concurrents. Pourvu que votre idée soit novatrice, elle pourra s’adresser à une cible de niche qui saura reconnaître votre spécificité. Pourtant, il n’est pas rare que le marché soit extrêmement concurrentiel, et que votre valeur ajoutée ne soit pas visible de prime abord. Dans le domaine de l’innovation, des solutions sont parfois déclinées par plusieurs acteurs à la fois dans un secteur d’activité. De la même manière, l’ouverture d’un commerce vous contraint à faire face à des entreprises déjà en place et qui disposent déjà d’une clientèle fidélisée.
    Votre produit doit être capable d’attirer de nouveaux clients malgré ces limites. Afin de vous distinguer de vos concurrents, nous vous conseillons à miser sur les détails qui font la différence. En effet, une fois vos premiers clients acquis, il est indispensable de leur laisser un bon souvenir de votre prestation.
    La qualité de votre service permettra de fidéliser, mais aussi d’encourager le bouche-à-oreille. La recommandation est un facteur de vente sur lequel il ne faut pas lésiner. Les mauvais avis se propagent par ailleurs beaucoup plus facilement que les bonnes expériences. Un soin particulier doit donc être apporté lors de vos premières ventes, mais également par la suite.

    PouRquoi pas la franchise ?

    Une franchise consiste à créer une marque, une offre, un produit, et la faire prospérer sur un territoire grâce à d’autres entrepreneurs. Ces derniers doivent être convaincus du potentiel de votre enseigne, car ils prennent également des risques à ouvrir une succursale en votre nom.
    C’est la raison pour laquelle votre rôle en tant que dirigeant sera d’encourager la venue de nouveaux partenaires en mettant en place un projet novateur et économiquement viable. En contrepartie, les entrepreneurs candidats vous présentent leurs profils, leurs apports, et leurs capacités à faire prospérer la marque et ses produits dans sa localité. La franchise est une solution intéressante pour permettre le développement d’une activité sur une zone géographique large. Elle autorise une présence nationale puis internationale, sans que vous soyez sur tous les fronts grâce aux liens de confiance qui se tissent entre vous et les franchisés.

    Reprendre une entreprise pour développer sa propre idée

    Dans la mesure où vous disposez de fonds suffisants, vous avez aussi l’opportunité de reprendre une entreprise en cours de cession. Il s’agit d’une option intéressante puisqu’elle vous permet d’acquérir un fonds de commerce déjà existant.
    Bien que la première phase consiste dans tous les cas à assurer la continuité de la société, vous pourrez par la suite orienter les projets et les décisions pour mettre en place votre idée. La reprise d’une entreprise est une procédure qui demande une bonne connaissance du marché et une part de négociation. Il est primordial de faire appel à des spécialistes financiers et à un avocat pour la rédaction de vos statuts et autres documents.

    Pour faire fructifier votre idée, le travail peut être long et coûteux. Les investissements de départ en terme de temps d’études doivent être réalisés avec application, car ils assurent votre réussite pour la suite des évènements. C’est en progressant, étape par étape, dans la transformation de votre concept en un produit que votre entreprise sera en mesure de prospérer. 

    Créez votre entreprise en ligne en quelques clics Je crée mon entreprise

    Donnez votre avis
      ARTICLES SIMILAIRES
      Les_etapes_devenir_livreur

      Création d'entreprise

      Les étapes clés pour devenir livreur

      coffee_shop

      Création d'entreprise

      Ouvrir un coffee shop : le guide ultime pour vous lancer 

      devenir_sophrologue

      Création d'entreprise

      Devenir sophrologue : quelles sont les démarches ?

      creation_naturopathe

      Création d'entreprise

      Devenir naturopathe : toutes les étapes du métier

      objet_social

      Création d'entreprise

      Objet social d'une société : Définition

      Philippe
      A propos de Philippe

      Diplômé d'HEC et bras droit d'un célèbre entrepreneur, Philippe a aidé plusieurs startups dans leur développement. Il accorde une grande importance à conseiller les entrepreneurs dans leurs problématiques juridiques pour les aider à faire les meilleurs choix.

      COMMENTAIRES