Comment devenir coiffeuse à domicile ? Le guide

par
5
Devenir coiffeuse

Sommaire

Vous ne rêvez pas d'ouvrir votre salon de coiffure mais de vous lancer en tant que coiffeuse à domicile. Vous êtes attirée par les perspectives de ce secteur en croissance et la simplicité de gestion (pas de local à entretenir, etc.). Mais beaucoup de questions restent en suspens avec de sauter le pas. Pas de panique, vous n'êtes pas la seule dans cette situation. Voici les questions que l'on nous pose le plus souvent : avez-vous besoin d’un diplôme et d’une autorisation pour exercer ce métier ? Quelle forme juridique choisir et en fonction, quelles sont les formalités à accomplir ? Une fois sur le marché, comment vous faire connaître ? Cet article fait le point sur les étapes pour devenir coiffeuse à domicile.


Devenir coiffeuse à domicile : l’obtention d’un diplôme

Pour devenir coiffeuse à domicile, vous devrez soit justifier d’une expérience de 3 ans en tant que dirigeant d’entreprise, travailleur indépendant ou salarié dans le domaine de la coiffure en France ou en Europe, soit être titulaire d’un :

  • Brevet professionnel de coiffure ;
  • Ou d’un brevet de maîtrise de coiffure ;
  • Ou d’un diplôme inscrit au répertoire national de certification dans un domaine directement lié à celui de la coiffure.

Seule exception, vous n'aurez pas à justifier d'un diplôme si vous exercez votre activité de manière accessoire dans une commune de moins de 2 000 habitants et que vous coiffez seulement des hommes.

Bonne nouvelle, depuis le 23 mai 2019 et la Loi Pacte, vous n’êtes plus obligée de suivre un stage préalable à l’installation (SPI) avant de devenir coiffeuse à domicile. Cependant, vous pouvez y avoir intérêt, pour en apprendre plus sur votre futur métier d’entrepreneur.

Ai-je besoin d’une autorisation pour être coiffeuse à domicile ?

En devenant coiffeuse à domicile, vous vous rendrez chez vos clients, sur leurs lieux de travail ou de vacances, dans des maisons médicales ou de retraite… Aucun matériel de coiffure n’y sera installé, vous devrez donc vous déplacer avec le vôtre. Et pour y être autorisée, vous devez au préalable demander une carte d’artisan ambulant. Vous pouvez en être dispensée uniquement si vous exercez votre activité dans la commune où est installé le siège de votre entreprise.

Vous devrez obtenir cette carte d’artisan ambulant auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, qui vous la délivrera en moyenne dans un délai d’un mois. Vous ne souhaitez pas attendre ? Vous pouvez demander un certificat provisoire pour vous lancer sans tarder.

Votre carte de marchand ambulant vous coûtera 15 € et vous devrez la renouveler tous les 4 ans.

Quelle structure juridique choisir ?

Pour devenir coiffeuse à domicile, deux options s’offrent à vous : l’autoentreprise ou une société commerciale (SASU, EURL). La première présente l’avantage d’être simple à créer, la seconde d’être plus sécurisante.

 

L’autoentreprise

Nombreuses sont les entrepreneurs qui lancent leur activité de coiffeuse en autoentreprise, séduites par la souplesse du régime. Une simple déclaration d'autoentreprise suffit et par la suite, vous profiterez d’une gestion simplifiée. La comptabilité est allégée (il vous faut seulement tenir un registre chronologique de recettes et de dépenses), vous payez des charges sociales en fonction du chiffre d’affaires que vous réalisez, vous pouvez opter pour le prélèvement libératoire et ainsi payer dans le même temps votre impôt sur le revenu. A noter que vous ne facturez pas de TVA, c'est ce que l'on appelle la franchise de TVA.

Très souple, ce régime comporte néanmoins un inconvénient majeur : les seuils de chiffre d’affaires et de TVA. En effet, vous ne devrez pas dépasser 70 000 € par an de chiffre d'affaires (CA), sous peine de basculer vers le régime de l’entreprise individuelle, et au-delà de 35 200 € de CA, vous serez redevable de la TVA. Toutefois, la microentreprise peut être un bon choix si vous vous lancez en tant qu'activité secondaire, pour un complément de revenu par exemple.  

Vous n’aurez pas non plus la possibilité de déduire vos charges, qui peuvent être importantes (achat des produits, frais de déplacement…).

Enfin, vous serez responsable sur votre patrimoine personnel des dettes que vous contracterez dans le cadre de votre profession. Vous pouvez toutefois rédiger une déclaration d'insaisissabilité pour protéger une partie de vos biens. Depuis la loi Macron de 2016, votre résidence principale est insaisissable de droit. 

La société commerciale

Autre option pour devenir coiffeuse, la société commerciale, notamment les sociétés unipersonnelles (vous n’avez pas besoin de la créer en compagnie d’un autre associé). Vous pouvez par exemple choisir l’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) ou la Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU).

L'un des avantages de la société est qu’elle fait écran entre votre patrimoine personnel et vos éventuels créanciers. Vos patrimoines professionnel et personnel sont séparés. Si vous contractez des dettes professionnelles, vos créanciers ne pourront pas se payer sur vos biens personnels. 

Autre atout de la société commerciale pour devenir coiffeuse, pas plafond de chiffre d’affaires. Votre activité n’est donc pas limitée. Pas de risque à avoir si vous envisagez de faire un chiffre d'affaires important. 

En revanche, vous devrez réaliser des démarches plus nombreuses que pour créer une microentreprise. Il vous faudra remplir le formulaire M0 de création d’entreprise, rédiger les statuts de cette dernière, publier une annonce légale dans un journal compétent…

 

Les démarches à réaliser pour s’installer coiffeuse à domicile

Une fois que vous aurez choisi votre structure juridique et que vous aurez accompli les différentes démarches, il vous restera tout de même à :

  • Souscrire une assurance professionnelle : elle couvrira tous les risques liés à l’exercice de votre métier de coiffeuse (brûlures…) ;
  • Souscrire une assurance automobile adaptée, qui prendra en charge les dommages pouvant survenir lors des déplacements chez vos clients.

Comment prévoir mes futures dépenses ?

Votre activité de coiffeuse à domicile va générer deux types de dépenses principales : 

  • Celles liées aux produits et matériels dont vous allez avoir besoin pour vous lancer, mais également pour revendre à vos clients, dans le but d’augmenter vos marges. Attention de bien prévoir et gérer le stock !
  • Celles liées à vos frais de déplacement : préférez une zone peu étendue, au moins au démarrage de votre activité de coiffeuse, pour éviter que vos frais liés à l’essence, aux consommables pour votre voiture et aux potentiels péages ne s’envolent !

Comment arriver à me faire connaître ?

La clé de la réussite, lorsque l’on devient coiffeuse à domicile, c’est bien entendu la notoriété. Vous actionnerez plusieurs leviers :

  • Le bouche-à-oreille : c’est une méthode ancestrale, mais elle continue à faire ses preuves, alors ne la négligez pas !
  • Créer un site Internet vitrine, qui présente vos services avec leurs tarifs et indique les moyens de vous contacter. Une présence sur les réseaux sociaux peut être suffisante ;
  • Les plateformes de référencement comme Wecasa peuvent vous aider à trouver des clients en attendant de vous faire votre propre réseau.

Que vous soyez prêt à vous lancer ou que vous hésitiez encore sur le choix de la forme juridique, Captain Contrat vous accompagne et vous guide dans toutes ces étapes. 

Créez votre entreprise en ligne en quelques clics Je crée mon entreprise

Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Ouvrir un salon de massage de bien être : les démarches

Le marché de la relaxation, du bien-être, ne cesse de se développer. Vous voulez ouvrir un salon de ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Professionnel de santé : quel statut juridique choisir ?

Vous vous installez en libéral : que vous pratiquiez seuls, en groupe, en cabinet, en maison de ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir un institut de beauté ?

Ouvrir son institut de beauté est une bonne opportunité, si l’on s’y prend de la bonne manière. Il ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir un spa : les étapes à suivre ?

Le spa est très tendance ces dernières années. On en compte plus de 3 000 en France aujourd’hui. De ...

Philippe

Philippe

Comment ouvrir une salle de sport : les étapes pour se lancer ?

Passionné de fitness, de bien-être, de sport, vous aimez que ça bouge ! Vous rêvez d'ouvrir une ...

Maxime

Maxime

Céder sa patientèle : toutes les étapes à suivre

Quand on possède un cabinet médical, on peut légitimement se demander quelle est sa valeur et ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment devenir médium ?

Vous voulez devenir medium. Qu’est-ce qu’un medium professionnel ? En quoi consiste ce métier ? ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Devenir taxi ambulancier : comment faire ?

Être taxi ambulancier vous intéresse ? Comment faire pour devenir taxi ambulancier ? Quels diplômes ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment devenir sexologue ou sexothérapeute ?

Près de 500 000 personnes consultent un sexologue chaque année. De plus en plus sollicité, le ...

Amélie Bernard

Amélie Bernard

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier