1. Exercer un métier
  2. Métiers du bien-être et de la santé
  3. Ouvrir un centre de massage : les démarches

Ouvrir un centre de massage : les démarches

Ouvrir un salon de massage
Ouvrir un salon de massage
Amélie Gautier
Écrit par Amélie Gautier
Diplômée d'un Master II en droit des affaires de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en Yvelines, Amélie est responsable du contenu juridique de Captain Contrat depuis 2017.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

Le marché de la relaxation, du bien-être, ne cesse de se développer. Vous voulez ouvrir un salon de massage.  Comment faire pour ouvrir un salon de massage ? Quel diplôme faut-il avoir ? Quelle réglementation suivre ? Quelle structure juridique choisir pour créer un salon de massage ? Captain Contrat répond à ces questions.

 

 

Comment ouvrir un salon de massage ?

 

Vous souhaitez ouvrir un salon de massage. Ce secteur est toujours en pleine expansion face à l’engouement de chacun de se faire chouchouter. Pour cela vous allez devoir réaliser une étude de marché. Il faut dans un premier temps déterminer l’endroit où vous souhaitez installer votre salon de massage.

Puis vous allez étudier le marché, les concurrents.

Il faut ainsi vérifier :

  • où sont situés les autres salons de massage de votre ville ;
  • quels services et produits proposent vos concurrents. A savoir, est-ce qu'il faut ajouter un salon de thé, un salon de maquillage, ou alors créer un institut de beauté avec plusieurs services ;
  • quels types de massages sont pratiqués ;
  • quels sont leurs tarifs ;
  • quelle est la clientèle et que recherche-t-elle ? 

 

Cette étude est importante avant de créer votre entreprise. Elle vous permet de savoir quelle est la demande et comment se porte ce secteur. Une fois l’étude de marché réalisée, vous allez définir un business plan. Celui-ci doit comporter un plan de financement. En effet, vous devez pouvoir déterminer vos besoins financiers avant d’ouvrir votre salon de massage. Il faut définir un budget prévisionnel et un compte de résultat prévisionnel.

Vous devez également évaluer vos besoins en matériel et en personnel. Il faut prévoir toute l’installation nécessaire pour pratiquer les massages. Il faudra :

  • des tables de massage, des fauteuils, des chaises ;
  • des huiles de massage et autres crèmes ;
  • des kits de pierre chaude ;
  • des serviettes, des peignoirs, etc.

 

Il ne faut pas oublier tout l’équipement informatique nécessaire pour votre salon de massage. Il vous faut notamment un ordinateur, un terminal de paiement.

C’est avec ce plan de financement que vous allez pouvoir demander des aides aux établissements financiers. Il faut que votre business plan soit le plus réaliste possible.

Vous devez également trouver un nom pour votre salon de massage et déposer ce nom auprès de l’INPI. Enfin, il faut souscrire une assurance afin de protéger votre local contre d’éventuels dégâts.

 

 

Quelle formation avoir pour tenir un salon de massage ?

 

Aucun diplôme n’est requis pour ouvrir un salon de massage bien-être. En revanche, certains salons proposent des soins kinésithérapeutes. Dans ce cas, il faut avoir le diplôme de kinésiste. De même, certains salons effectuent des modelages. Pour cela il faut avoir un diplôme d’esthétique.

En revanche le métier de masseur est régi par deux fédérations :

  • la FFMBE (Fédération française de massage bien-être) ;
  • la FFMTR (Fédération française des massages traditionnels de relaxation).

 

Ces fédérations ont pour objectif de mieux encadrer la profession de masseur bien-être. Faire partie de ces fédérations est un gage de qualité des prestations effectuées par leurs membres. En outre, ces fédérations répertorient les formations permettant de reconnaître les compétences d’un masseur bien-être.

En parallèle, un bon masseur doit développer certaines qualités :

  • de la sensibilité, patience, écoute et empathie ;
  • de la discrétion ;
  • une capacité à mettre en confiance ;
  • de la rigueur et technicité ;
  • la connaissance du corps ;
  • une approche holistique et spirituelle. 

 

Il est important également de faire connaître votre salon et vos prestations en créant un site web et en étant présent sur les réseaux sociaux, tels que facebook et instagram.

À noter : si vous n’êtes pas adepte de ces réseaux sociaux des community manager peuvent les animer.

 

Quelle structure juridique choisir pour mon salon de massage ?

 

Vous pouvez opter pour la micro-entreprise pour ouvrir seul votre salon de massage ou une entreprise individuelle (EI) ou l'EIRL. L’avantage de la micro-entreprise est que sa création est simple et peu coûteuse. Elle peut se faire sur internet. Il n’y a pas de statut à rédiger.

En revanche, il existe des plafonds de chiffres d’affaires. Celui-ci ne doit pas dépasser 176 200 € par an pour les prestations de service et de 72 500 € pour l’activité d’achat revente.

Mais, vous pouvez être affranchis de la TVA lorsque :

  • vos revenus sont inférieurs à 85 800 € pour une activité commerciale ou une activité d’hébergement
  • vos revenus sont inférieurs à 34 400 € pour une activité de prestations de services ou une activité libérale.

 

Vous avez aussi une responsabilité illimitée.

Mais vous pouvez également opter pour la création d'une société unipersonnelle (SASU ou EURL) ou pluripersonnelle (SAS ou SARL).  

Si vous souhaitez toujours exercer en individuel l’EURL est une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée. Vous êtes seul gérant de votre salon de massage. Cette forme d’entreprise unipersonnelle présente certains avantages :

  • votre rémunération est libre ;
  • votre patrimoine personnel est dissocié du patrimoine de l’entreprise ;
  • vous avez le choix du régime de l’impôt : IR ou IS ;
  • vous dépendez de la sécurité sociale depuis janvier 2020 ;
  • votre responsabilité est limitée à vos apports.

 

En revanche, vous aurez des cotisations sociales élevées. En outre, créer une EURL demande de respecter un certain formalisme. Il faut rédiger des statuts, déposer un capital social.

La SASU, société par actions simplifiées unipersonnelle, est souvent choisie par les startups. Elle est en effet souple dans la rédaction de ses statuts. Vous pouvez vous verser des dividendes et il n’y aura pas de cotisations sociales à payer sur ceux-ci.

Les sommes versées supportent tout de même les prélèvements sociaux ainsi que l’acompte forfaitaire non libératoire de l’impôt sur le revenu. En revanche, les cotisations sur la rémunération du président de la SASU seront plus importantes que celles du gérant d’une EURL. Vous êtes aussi affilié au régime général de la sécurité sociale.  

Si vous préférez vous lancer à plusieurs, vous pouvez opter pour la SARL ou la SAS. Leurs formalités de création sont plus lourdes que celles des entreprises individuelles.

Les modes de gestion et de fonctionnement de la SAS sont moins rigides que ceux de la SARL. La rédaction des statuts, par exemple, est plus libre que dans le cadre d’une SARL. En outre, il est plus facile de faire entrer de nouveaux associés dans une SAS. Mais les charges sociales sont généralement élevées.

Le fonctionnement de la SARL reste très encadré par la loi. En revanche, il est possible de faire entrer son conjoint dans l’entreprise en tant que conjoint collaborateur. La SARL convient ainsi aux projets familiaux.

Ouvrir un salon de massage nécessite de bien étudier son projet et des respecter toutes les étapes décrites. Captain contrat vous accompagne dans vos démarches. 

Retrouvez notre nouveau guide pour ouvrir un salon de coiffure

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

5 min
Ouverture d'un institut de beauté : ce qu'il y a à savoir

Tout ce qu'il faut savoir pour l'ouverture d'un institut de beauté, de la conception du projet au choix de la forme juridique de votre société.

4 min
Comment ouvrir un spa ?

Vous souhaitez ouvrir un spa ou un hammam public ? Découvrez les formations à suivre et les démarches à effectuer pour créer votre entreprise.

5 min
Comment ouvrir une salle de sport ?

Découvrez comment ouvrir une salle de sport : de la préparation du projet au choix de la forme juridique. Tous les conseils pour se lancer !

4 min
Céder sa patientèle : toutes les étapes à suivre

La patientèle représente la richesse principale d'un cabinet médical. Quelle est sa valeur, et comment la céder ? Voici toutes les étapes à suivre.

3 min
Le marché du bien-être en vogue chez les entrepreneurs

Le marché du bien-être est en plein essor. Découvrez pourquoi, les secteurs dans lesquel se lancer et comment créer une société sur ce marché.

2 min
Comment devenir médium ?

Devenir médium demande la création d'une structure juridique. Découvrez comment créer votre entreprise, la forme juridique à choisir et les démarches à réaliser.

3 min
Devenir taxi ambulancier : comment faire ?

Découvrez comment devenir taxi ambulancier à son compte, les formalités à remplir et la forme juridique à choisir pour créer votre entreprise.

4 min
Comment ouvrir un salon d'onglerie ?

Découvrez comment ouvrir un salon d'onglerie : étude de marché, business plan, choix de forme juridique, et formalité de création de votre entreprise.

3 min
Comment devenir sexologue ou sexothérapeute ?

Vous souhaitez devenir sexologue ? Choix du local, de formation, du statut juridique... Découvrez toutes les étapes pour créer votre société.

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier