Ouvrir un barbershop : Notre guide complet

par
5
Ouvrir un barbershop

Sommaire

La barbe et la moustache sont les nouveaux atouts séduction des hommes et ces derniers entendent bien en prendre soin. Pour satisfaire ces messieurs, de plus en plus de barbershop fleurissent dans les centres-villes. 

Vous souhaitez vous aussi profiter de cette nouvelle mode et ouvrir votre barbershop. Mais vous ne savez pas comment faire, s’il vous faut un diplôme, quelles sont les formalités, etc.

Pour faciliter vos démarches, Captain Contrat répond à toutes vos questions. 

Commençons d'abord par la question de la formation.

 

Dois-je avoir un diplôme ?

   

La première chose à savoir avant d’ouvrir votre barbershop c’est qu’il vous faut un diplôme de coiffure

En effet, l’activité de barbier est assimilée à l’activité de coiffeur qui fait l’objet d’une réglementation particulière. Un barbier est un professionnel de la coiffure spécialisé dans la taille de la barbe, le rasage et les soins assimilés. Mais il doit être également capable de couper les cheveux, afin d’harmoniser l’apparence du visage de ses clients. 

Un CAP coiffure n’est pas suffisant pour ouvrir votre salon ! Conformément aux dispositions légales, chaque salon de coiffure doit être placé sous le contrôle effectif et permanent d’une personne titulaire de l’un de ces trois diplômes : 

  • Un BP ou brevet professionnel de coiffure qui permet également d’acquérir des compétences en gestion nécessaire pour ouvrir son propre salon 
  • Un BM ou brevet de maîtrise de coiffure, de niveau supérieur, qui permet d’être apte à manager plusieurs salons de coiffure
  • Un des diplômes ou titres équivalent ou supérieur homologué au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)

 

Bon à savoir : Si vous n’avez pas de diplôme mais vous justifiez d’une expérience professionnelle conséquente dans ce domaine, vous pouvez demander une attestation de qualification professionnelle auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.

 

Que choisir : intégrer un réseau de franchise ou créer mon salon ? 

 

Chaque type d’exercice a des avantages et des inconvénients. Il est donc essentiel de vous poser la question et de faire votre choix en connaissance de cause. 

Les réseaux de franchise se sont développés dans l’univers des barbiers. Parmi les plus connus, vous trouverez notamment Hairgum, franchiseur et fournisseur de produits dédiés à la coiffure et la barbe et qui propose également une offre de formation pour apprendre le métier de barbier.

La franchise a certains avantages non négligeables : aide à l’installation, concept préétabli, clientèle, fournisseurs et prix fixés par exemple. Mais la franchise a également un coût à prendre en compte, notamment des droits d’entrée et des redevances régulières.

Si vous avez envie de vous lancer, vous serez maître de la décoration, de vos prix et libre de choisir les produits de soin pour la barbe que vous souhaiterez utiliser et commercialiser.

 

Où installer mon barbershop ?

 

Dans un premier temps, il vous faudra trouver un local d’exploitation où vous pourrez ouvrir votre barbershop. 

L’emplacement de votre futur salon est très important car il sera déterminant dans votre succès. Si les hommes connaissent l’existence des barbershop, ils ne savent pas nécessairement où en trouver un ou qu’un salon existe à proximité de leur domicile ou lieu de travail. 

Il est donc essentiel de choisir un local d’exploitation dans une rue commerçante ou en centre- ville et de vous renseigner sur l’existence d’un éventuel concurrent dans le quartier.

Si un concurrent est effectivement présent, cela risque d’être assez compliqué de vous faire une clientèle. En effet, le barbier établie un véritable lien de confiance avec ses clients qui reviennent toujours vers lui pour prendre soin de leur visage. 

Il vous sera donc utile de réaliser une étude de marché.

 

Quel budget dois-je prévoir ?

 

Votre budget dépendra de votre besoin de financement qui est composé : 

  • Des dépenses d’installation que vous devrez effectuer : matériel de rasage et de coiffure, fauteuils, décoration, poteau de barbier, etc.
  • Des dépenses de fonctionnement : loyer du local, fournisseurs de produits spécialisés par exemple. 

A partir de votre besoin de financement, il conviendra de déterminer votre seuil de rentabilité, c’est-à-dire le chiffre d’affaires minimum que vous devez réaliser pour que votre barbershop soit rentable au regard de vos coûts de fonctionnement. 

La réalisation d’un business plan vous aidera à déterminer ces éléments. Concernant votre besoin de financement, n’oubliez pas que vous pouvez bénéficier de nombreuses aides à la création d’entreprise

Bon à savoir : Le symbole commercial tricolore caractéristique des barbiers qui apparaissent à l’extérieur de la devanture est un poteau de barbier, particulièrement connu aux Etats-Unis. C’est une enseigne visuelle et rotative qui trouve son origine au Moyen-Age lorsque les barbiers s’occupaient des petits actes chirurgicaux et de l’arrachage des dents.

 

Quelles sont les formalités juridiques à effectuer ? 

 

L’inscription au répertoire des métiers 

Le métier de barbier est une activité artisanale qui suppose une inscription au répertoire des métiers à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat dont vous dépendez. Pour cela, vous devez avoir suivi un stage préalable à l’installation (SPI) afin de vous former à la gestion d’entreprise, que ce soit sur les aspects comptable, juridique, fiscale et sociale.  

L’immatriculation de votre structure d’exercice

Créer votre entreprise nécessite de choisir la forme juridique de celle-ci. 

Pour cela, nous vous conseillons de créer une société, selon la forme sociale qui vous convient le plus. La raison est simple : la création d’une société va permettre de créer une personne morale dotée d’un patrimoine qui lui est propre. Votre patrimoine personnel sera donc protégé en cas de difficultés. 

Vous avez le choix entre : 

  • La SAS ou SASU vous permettra de rédiger vos statuts assez librement. 
  • La SARL ou l’EURL vous permettra de limiter votre responsabilité aux apports que vous aurez effectués.   

Quelle que soit la forme sociale choisie, vous devrez rédiger les statuts et immatriculer votre société auprès du registre du commerce et des sociétés. Vos démarches peuvent être réalisées auprès d’un centre de formalités des entreprises (CFE). 

Y-a-t-il des réglementations spécifiques que je dois connaître ?  

 

  • Normes de sécurité pour l’accueil du public

Votre barbershop devra être conforme aux obligations en matière de sécurité et de lutte contre l’incendie (détecteur de fumer, extincteur, etc.) mais également être accessible aux personnes à mobilité réduite (rampe, sanitaire).  

  • Affichage obligatoire 

Les prix d’une dizaine de prestations proposées doivent être affichés de manière lisible en vitrine et à l’intérieur du salon à proximité du lieu de paiement. 

  • Diffusion musicale

Si vous souhaitez diffuser des musiques dans votre barbershop, vous devez en demander l’autorisation à la Sacem et payer des redevances afin de respecter les droits d’auteur des artistes.

 

Prêt à vous lancer ? 

 

Vous avez désormais toutes les informations indispensables pour vous aider à ouvrir votre barbershop. 

N’oubliez pas de fidéliser vos clients : une barbe s’entretient régulièrement et si tout se passe bien, les clients reviendront vite ! 

Il ne reste plus qu’à concrétiser votre envie et à vous lancer. Pour cela, Captain Contrat peut vous aider et vous conseiller pour la création de votre structure juridique et vos démarches administratives !  

Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Ouvrir un salon de massage de bien être : les démarches

Le marché de la relaxation, du bien-être, ne cesse de se développer. Vous voulez ouvrir un salon de ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir un institut de beauté ?

Ouvrir son institut de beauté est une bonne opportunité, si l’on s’y prend de la bonne manière. Il ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir un spa : les étapes à suivre ?

Le spa est très tendance ces dernières années. On en compte plus de 3 000 en France aujourd’hui. De ...

Philippe

Philippe

Comment ouvrir une salle de sport : les étapes pour se lancer ?

Passionné de fitness, de bien-être, de sport, vous aimez que ça bouge ! Vous rêvez d'ouvrir une ...

Maxime

Maxime

Comment devenir diététicien du sport ?

Vous souhaitez devenir diététicien du sport ? Sachez que cette profession est réglementée et ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Céder sa patientèle : toutes les étapes à suivre

Quand on possède un cabinet médical, on peut légitimement se demander quelle est sa valeur et ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Le marché du bien-être en vogue chez les entrepreneurs

Le Bien être est depuis quelques années un secteur en plein essor. Il connait une croissance ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Devenir taxi ambulancier : comment faire ?

Être taxi ambulancier vous intéresse ? Comment faire pour devenir taxi ambulancier ? Quels diplômes ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment devenir sexologue ou sexothérapeute ?

Près de 500 000 personnes consultent un sexologue chaque année. De plus en plus sollicité, le ...

Maxime

Maxime

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier