1. Exercer un métier
  2. Métiers du commerce
  3. Comment ouvrir une friperie ?

Comment ouvrir une friperie ?

Je crée mon entreprise
Je crée mon entreprise
Philippe Wagner
Écrit par Philippe Wagner
Cofondateur de Captain Contrat, Philippe a fait ses armes au sein du cabinet de Gilles Babinet, figure de proue de l'entrepreneuriat français. Il est diplômé d'HEC Paris.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

Slow fashion, recyclage des vêtements, seconde main : la mode se consomme autrement et notamment dans les friperies. Comment faire pour ouvrir une friperie et ainsi, créer son entreprise ? Quelles sont les démarches à suivre ?

 


Qu’est-ce qu’une friperie ?


Trop petits, trop grands ou passés de mode : une friperie est une boutique de vêtements d’occasion où les clients peuvent déposer les habits qu’ils ne portent plus. Si les raisons de dépôt sont diverses, les vêtements doivent toujours être en bon état. Les friperies appartiennent à la catégorie du commerce de détail. Plusieurs boutiques se sont spécialisées en tant que friperies de luxe ou friperies de marque, d’autres sont généralistes, ou mettent l’accent sur les habits vintage.


Avant d’ouvrir sa boutique de vêtements d’occasion, il est nécessaire de faire une étude de marché pour valider la faisabilité de votre idée. Vous pourrez alors :

  • Connaître les tendances du marché de la friperie et savoir quel concept fonctionne le mieux ;
  • Dresser un portrait-robot du client de friperie (son âge, sa catégorie socioprofessionnelle, son lieu de résidence, son budget, ses motivations…) ;
  • Analyser la concurrence locale. S’il existe déjà des enseignes de friperie, connaître
    leurs spécificités, leurs avantages, leurs points faibles peut vous aider ;
  • Cerner la concurrence indirecte, comme les friperies en ligne (Vinted, Vestiaire collective...), mais aussi les magasins de vêtements discount.


Vous pourrez alors préciser le concept de votre friperie : la clientèle visée, la thématique, la localisation. Vous devrez savoir également où se fournira votre friperie : dons de vêtements par les particuliers, ou rachat, reprise d’invendus auprès des marques ?


Une fois votre idée validée, vous devrez établir un business plan présentant votre projet. Ce document sert notamment à trouver des financements et des partenaires pour ouvrir votre friperie. Vous pouvez vous aider de logiciels de business plan pour guider la rédaction de ce dossier.

 

Quel mode d’exploitation choisir pour ouvrir sa friperie ?


Il y a trois façons de vendre du vêtement d’occasion :

  • ouvrir un dépôt-vente de vêtements physique dans un local fixe ;
  • ouvrir une friperie ambulante ;
  • créer une friperie en ligne.


Les réglementations relatives au commerce et à l’hygiène s’appliquent pour ces modes d’exploitation. Vous devrez respecter le Code de la consommation et le droit de la concurrence. Un registre de police ou de brocante devra également lister les articles mis à la vente, leur provenance, leur prix d’achat, le nom des vendeurs, etc. Vous aurez par ailleurs à vous inscrire sur le registre des revendeurs d’objets mobiliers auprès de la préfecture.


Si vous avez un local, celui-ci devra répondre aux normes d’accessibilité et respecter les règles de sécurité relatives aux établissements recevant du public (ERP). Vous devez en outre négocier un bail commercial et souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle, ainsi qu’une assurance pour le local.


En fonction du concept de votre friperie, il pourra être intéressant d’intégrer une franchise. Vous bénéficierez de la notoriété de la marque et serez accompagné pour le lancement de votre boutique de vêtements d’occasion. En échange, vous aurez une redevance annuelle à acquitter et serez soumis aux procédures et opérations marketing du réseau.


Quel cadre juridique pour ouvrir sa boutique de vêtements ?


Il est impératif de créer une société ou une entreprise pour donner une existence juridique à votre boutique. Le choix du statut est important, car il influencera directement le régime fiscal et social du dirigeant.

 

Ouvrir une friperie sous forme d’entreprise individuelle


Si vous voulez ouvrir une friperie ambulante ou en ligne, le statut d’entreprise individuelle est le plus adapté. Sa forme allégée est la microentreprise : elle est simple à créer et permet de tester son idée. L’inconvénient est que le chiffre d’affaires est plafonné à 176 200 € pour les activités de commerce. Si vous envisagez de le dépasser, mieux vaut créer une entreprise individuelle classique (qui ne protège pas le patrimoine du dirigeant) ou une EIRL (à responsabilité limitée, c’est-à-dire que votre patrimoine est protégé). C’est aussi une solution recommandée si vous souhaitez déduire vos charges réelles du chiffre d’affaires (cela n’est pas possible en microentreprise) : par exemple, le coût d’achat ou de location du camion ou du local, celui du stock et du matériel de présentation…


Dans tous les cas, les bénéfices sont soumis à l’impôt sur le revenu et vous dépendez de la protection sociale des indépendants, en tant que travailleur salarié.


Ouvrir sa friperie sous forme de société


C’est la forme juridique la plus conseillée si vous envisagez à terme de vous associer et si vous ouvrez une friperie physique. La SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle) et l’EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) sont les déclinaisons à associé unique des SARL et des SAS. Elles ont l’avantage commun de protéger le patrimoine du dirigeant, puisque la responsabilité est limitée aux apports dans le capital social. Aucun montant minimum n’est exigé pour ce dernier.

Les bénéfices de la SASU sont soumis à l’impôt sur les sociétés et ceux de l’EURL à l’impôt sur le revenu. Il est néanmoins possible de changer de mode d’imposition pendant les 5 premiers exercices. Les charges et investissements sont également déductibles du chiffre d’affaires pour réduire le montant de l’imposition.

Le statut du dirigeant est aussi différent : en EURL, il est gérant et travailleur non salarié, donc affilié à la sécurité sociale des indépendants, alors qu’en SASU, il est président et relève du régime général, car il est assimilé salarié. La SASU est par conséquent plus intéressante à ce niveau-là.

L’inconvénient des sociétés est la complexité des démarches de création. Il faut en effet :

  • Rédiger des statuts (document très formalisé pour l’EURL, rédaction libre pour la SASU) ;
  • Déposer le capital social ;
  • Nommer un dirigeant ;
  • Publier un avis de constitution dans un journal d’annonces légales ;
  • Immatriculer la société auprès de la chambre de commerce et d’industrie ainsi que du registre du commerce et des sociétés.


Si vous souhaitez ouvrir votre magasin de vêtements d’occasion avec d’autres personnes, vous devrez vous orienter vers les formes juridiques pluripersonnelles : SARL ou SAS.

Captain Contrat peut vous accompagner dans toutes ces démarches, mais aussi vous conseiller sur le meilleur statut en fonction de votre situation personnelle.

 

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

4 min
Comment ouvrir une boutique avec succès ?

Découvrez comment ouvrir une boutique : on vous explique comment créer votre entreprise et ouvrir votre magasin (physique ou en ligne) facilement.

5 min
Contrat de vente : ce qu'il faut savoir

Découvrez le contrat de vente immobilier ou de biens. On vous explique comment il se forme et sa différence avec un contrat de prestation de service ou des CGV.

3 min
Devenir loueur de box : comment faire ?

Vous souhaitez devenir loueur de box ? On vous explique tout : création d'entreprise, acquisition des box, apport de garantie, rédaction de CGV...

4 min
Comment ouvrir un magasin d’optique ?

Vous souhaitez créer votre magasin d'optique ? Cet article vous indique toutes les étapes à suivre pour vous lancer sereinement.

5 min
Ouvrir sa bijouterie en ligne : mode d'emploi

Vous souhaitez ouvrir votre bijouterie en ligne ? Découvrez comment créer votre entreprise pour lancer votre marque de bijoux avec Captain Contrat.

2 min
Comment ouvrir une laverie automatique ?

Découvrez comment ouvrir une laverie automatique : choix du local, équipement à acquérir, règlementation et création de votre entreprise.

7 min
Toutes les étapes pour une ouverture de commerce réussie

Découvrez comment vous lancer dans l'ouverture d'un commerce et bénéficiez de notre accompagnement personnalisé pour créer votre entreprise.

4 min
Auto entrepreneur en achat revente : comment se lancer ?

Découvrez comment devenir auto entrepreneur en créer une entreprise d'achat revente ? On vous explique comment créer votre micro entreprise !

3 min
Devenir marchand de biens : mode d'emploi

Vous souhaitez devenir marchand de biens ? Découvrez les conditions pour exercer ce métier et comment créer votre société.

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier