BLOG AIDE
    S'inscrire ou Se connecter

    Devenir diététicien du sport : quelles sont les étapes à suivre ?

    Création d'entreprise
    Captain Contrat
    LE
    4min

    Vous souhaitez devenir diététicien du sport ? Sachez que cette profession est réglementée et qu'elle peut être exercée aussi bien au sein d’un établissement de santé que sous le statut de travailleur indépendant. Mais comment vous lancer ? Il vous faut d'abord choisir parmi les différentes formes juridiques existantes celle qui sera la plus adaptée à votre activité. Pour vous aider à choisir, cet article vous dévoile les avantages et les inconvénients de chacune d'elles. Ensuite, en fonction de la structure retenue, il vous faudra réaliser certaines formalités. Enfin, pensez à budgétiser votre projet. 

    Au sommaire de cet article :

    1. Diététicien du sport, une profession réglementée
    2. Où exercer votre activité de diététicien du sport ?
    3. Quelle forme juridique choisir pour devenir diététicien du sport ?
    4. Devenir diététicien du sport, combien ça coûte ?

    Diététicien du sport, une profession réglementée

    Avant toute chose, bien que vous le sachiez sans doute déjà, il existe une différence entre le diététicien et le nutritionniste. Le premier est un professionnel de santé spécialisé dans le rééquilibrage alimentaire. Le second est un médecin qui peut diagnostiquer et prendre en charge les troubles alimentaires et maladies associées.

    Par ailleurs, en tant que diététicien sportif, vos missions sont un peu différentes. Vous êtes amené à travailler avec des athlètes et votre rôle consiste à adapter leur régime alimentaire en fonction des objectifs qu’ils se sont fixés. Il peut s’agir d’atteindre un poids de forme, de maintenir une bonne hygiène de vie, de se mettre en condition avant un évènement sportif, etc. Pour ce faire, vous intervenez aussi bien au stade de l'entraînement et de la compétition qu'au stade de la récupération. Le plus souvent, il vous faudra collaborer avec les médecins et entraîneurs de vos patients.

    Pour devenir diététicien du sport, vous devez être titulaire d'un diplôme spécialisé dans la nutrition sportive (BTS en diététique, DUT génie biologique option diététique, etc). A la fin de votre cursus, vous devez avoir d'excellentes connaissances biologiques et physiologiques relatives au corps humain et à l’alimentation.

    En outre, pour mettre toutes les chances de votre côté, il vous faut posséder certaines qualités. Vous serez en contact constant avec des sportifs et autres professionnels de la santé, donc vous devez avoir un bon sens du relationnel, une grande capacité d’écoute et faire preuve de diplomatie lorsque vous exposez vos recommandations nutritionnelles.

    Où exercer votre activité de diététicien du sport ?

    Vous vous demandez peut-être dans quel environnement professionnel vous pouvez évoluer en tant que diététicien sportif. Sachez car de nombreuses possibilités s’offrent à vous.

    Vous pouvez ainsi exercer au sein d’un hôpital, d’une fédération sportive, dans l’industrie agroalimentaire, dans l’industrie pharmaceutique, etc.

    Vous avez également la possibilité d’ouvrir votre propre cabinet de diététicien du sport, seul ou avec des associés.

    Alors, comment faire votre choix ? Il faut vous poser les bonnes questions. Demandez-vous déjà si vous voulez être salarié ou indépendant. Ensuite, interrogez-vous sur vos goûts personnels. Préférez-vous exercer dans une structure de santé publique ou dans le privé ? Souhaitez-vous rester généraliste ou bien vous spécialiser dans une discipline sportive ? N’hésitez pas à vous rapprocher d’autres diététiciens sportifs pour échanger avec eux ou profiter d’une immersion au sein de leur structure.

    comment_devenir_dieteticien_du_sport

    Quelle forme juridique choisir pour devenir diététicien du sport ?

    Il vous faut à présent déterminer la forme juridique sous laquelle vous exercerez votre activité de diététicien sportif. Cette profession est réglementée et, en tant que professionnel paramédical, vous pouvez envisager deux grandes familles d’entreprises :

    • les sociétés commerciales classiques : que vous soyez plusieurs associés (SARL, SAS, etc) ou associé unique (EURL, SASU) ;
    • les sociétés commerciales spécifiques : les Sociétés d'Exercice Libéral (SEL). 

    Bon à savoir : si vous souhaitez ouvrir une SEL avec un de vos confrères, celui-ci doit impérativement être lui aussi diététicien du sport. En effet, la loi n’autorise pas l'exercice de plusieurs disciplines au sein d’une même SEL.

    Qu'est-ce que les SEL ?

    Avant toute chose, vous devez savoir que les SEL ne sont pas une forme juridique à part entière. Il s’agit de professions libérales qui sont exercées sous la forme de sociétés commerciales classiques, notamment la SARL et SAS.  

    Ainsi, si les SEL se déclinent en plusieurs formes, vous opterez le plus souvent entre deux structures :

    Pourquoi ? Tout simplement parce que la SELARL et la SELAS vous offrent une grande facilité de création et souplesse de fonctionnement.

    Notez en plus qu’elles ne nécessitent pas de capital social minimum pour être ouvertes. Autrement dit, vous pouvez  devenir diététicien du sport en apportant seulement quelques euros ! Ceci étant, il est préférable de prévoir un capital social d’un certain montant, ne serait-ce que pour rassurer vos futurs clients et partenaires.

    Les formalités pour ouvrir votre société

    Après avoir choisi votre structure juridique, vous devrez accomplir un certain nombre de formalités pour ouvrir votre société. Celles-ci varient bien évidemment selon la structure choisie.

    D'abord, vous devrez rédiger les statuts, c’est-à-dire le document qui a vocation à régir le fonctionnement de votre entreprise. 

    Ensuite, vous devrez nommer un gérant (EURL, SARL, SELARL) ou un président (SASU, SAS, SELAS), lequel devra impérativement exercer la profession de diététicien du sport dans votre société. Il aura pour rôle de la représenter auprès des tiers.

    Vous devrez par ailleurs remplir un formulaire cerfa de constitution de société, publier une annonce légale dans un journal compétent et remettre un dossier au greffe du tribunal de commerce pour finaliser l’immatriculation de votre entreprise.

    Rassurez-vous, vous pouvez confier toutes ces démarches à un expert Captain Contrat.

    Les avantages et les inconvénients des SEL

    Avant de choisir la forme juridique idéale pour devenir diététicien du sport, vous devez prendre en compte les avantages et les inconvénients de chacune des structures :

    • La SELARL

    Si vous optez pour la SELARL, sachez que votre responsabilité est limitée aux apports que vous réalisez dans le capital social. En clair, s’il existe des dettes à payer, les créanciers ne pourront pas vous demander plus que ce que vous avez versé au capital.

    La SELARL est ensuite soumise au régime fiscal de l’impôt sur les sociétés, c’est-à-dire que c’est elle qui supportera l’impôt sur les bénéfices.

    S'agissant du régime social, si vous devenez le gérant, vous serez soit Travailleur Non-Salarié (TNS) si vous possédez la majorité des parts sociales, soit assimilé salarié si votre participation dans le capital est minoritaire ou si vous vous associez à 50/50 avec une autre personne.

    En outre, le nombre d’associés est limité à 100 et les frais de constitution sont relativement importants. 

    • La SELARL unipersonnelle

    La SELARLU présente les mêmes caractéristiques que la SELARL, sauf que vous serez le seul associé. En outre, vous aurez le choix entre une imposition des bénéfices sur votre feuille d’impôt ou sur la société. Ceci étant, vous relèverez du régime social moins protecteur des TNS.

    • La SELAS

    A nouveau, votre responsabilité est limitée à vos apports et l’imposition se fera à l’impôt sur les sociétés. De plus, vous relèverez du régime social du dirigeant assimilé salarié. Si vous êtes seul à vous lancer, vous pouvez opter pour sa forme unipersonnelle, la SELASU.

    Le fonctionnement de la SELAS est sans doute le plus souple. Ceci étant, la création de cette structure implique un formalisme lourd et des frais importants. 

    Devenir diététicien du sport, combien ça coûte ?

    Dernière étape avant de vous lancer : déterminer un budget ! En effet, l'installation de votre cabinet a un coût. Il vous faut donc anticiper et prévoir toutes les dépenses que vous serez amené à engager comme celles relatives à :

    • l'achat ou la location d'un local professionnel : celui-ci représentera un poste de dépenses plus ou moins important selon son emplacement ;
    • la réalisation de travaux, notamment pour répondre aux normes d’accessibilité du public et de sécurité incendie ;
    • la constitution et à l’immatriculation de votre société ;
    • la création d'un site Internet pour vous assurer une plus grande visibilité, l'impression des cartes de visite, la communication sur votre ouverture, etc.

     

    Vous êtes maintenant prêt à devenir diététicien du sport ! Un expert Captain Contrat peut vous aider à créer votre société et à accomplir toutes les formalités nécessaires.

    Devenez diététicien du sport en quelques clics Je deviens diététicien du sport

    Donnez votre avis
      ARTICLES SIMILAIRES

      Étapes de création

      Devenir marchand de biens : mode d'emploi

      Étapes de création

      Nouveaux métiers du web : comment créer son entreprise ?

      Étapes de création

      Quelles sont les démarches à effectuer pour ouvrir son commerce ?

      Étapes de création

      Licence restaurant : comment obtenir sa licence de débit de boissons ?

      Étapes de création

      Entreprise de sécurité : comment la créer ?

      Priscilla Cavaillé
      A propos de Priscilla Cavaillé

      Diplômée d'un master en droit des affaires, spécialité propriété intellectuelle, Priscilla a développé son expérience au sein de cabinets d'avocats en droit des sociétés et en droit des marques.

      COMMENTAIRES