BLOG AIDE
    S'inscrire ou Se connecter
    HOME > CATÉGORIE CRÉER ENTREPRISE > FICHE CREATION-ENTREPRISE > Comment ouvrir une maison d’hôtes ?

    Ouvrir une maison d'hôtes: découvrez toutes les étapes pour réaliser votre projet

    Création d'entreprise
    Captain Contrat
    LE
    4min

    Avoir le plaisir de recevoir des voyageurs de passage dans le coin, arrondir les fins de mois, créer un service dans une localité… De nombreuses raisons motivent l’envie d'ouvrir une maison d’hôtes. Ces astuces vous aideront à démarrer la réflexion autour de votre projet.

    Astuces pour créer sa maison d'hôtes

    Qu’est-ce qu’une maison d’hôtes ?

    Aussi appelée chambre d’hôtes, la maison d’hôtes est un logement meublé, chez l’habitant, pouvant héberger des vacanciers de passage dans une localité. A l’inverse de l’hôtel, elle offre une approche plus personnalisée : la surface est plus petite et abrite une famille ou une personne prête à en accueillir d’autres le temps de leurs vacances. Elle peut être assortie de prestations telles que les repas.

    Les formalités administratives

    Ouvrir une maison d’hôtes ne requiert pas seulement de construire ou d’aménager un logement indépendant de celui où vivent les hôtes. Il existe en effet un certain nombre de formalités administratives à accomplir, et de normes à respecter.

    Le choix de la forme sociale

    La plupart du temps, les propriétaires de maisons d’hôtes préfèrent préserver leur statut et inscrire leur affaire en tant que non-professionnels. Si le projet fonctionne, il est possible de créer une entreprise a posteriori. Par conséquent, le loueur a la possibilité de choisir entre plusieurs statuts juridiques :

    L’immatriculation de votre entreprise

    Lorsque l’activité est exercée en complément à une activité professionnelle indépendante, déjà déclarée au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS), il faudra effectuer une déclaration auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) afin de déclarer l’ouverture d’un nouvel établissement.

    Lorsque l’activité est exercée en complément d’une activité en tant que salarié, il faudra alors effectuer une déclaration de début d’activité non salariée auprès du CFE.

    Enfin, si la maison d’hôtes est opérée à titre habituel, il s’agit d’une activité commerciale. Le loueur devra donc inscrire son activité au RCS et s’immatriculer auprès du CFE de la chambre de commerce de sa localité. Ce, quelle que soit la forme juridique de l’entreprise.

    étapes de créationLes déclarations à effectuer

    La location de maison d’hôtes doit également être déclarée auprès de la mairie du lieu d’habitation. Celle-ci peut être déposer en mairie, adressée par voie électronique ou par courrier recommandé. A défaut d’avoir accompli cette formalité, le loueur s’expose à une amende de 450 euros.

    Les autorisations nécessaires

    Il n’y a pas d’autorisation à demander, sinon des déclarations à effectuer et des normes à respecter. En revanche, il est important de vérifier auprès de la mairie si aucun arrêté ne pourrait venir empêcher le projet. 

    Les normes imposées aux chambres d’hôtes

    La capacité d’accueil

    En termes de surface et de capacité d’accueil, la maison d’hôtes doit être dotée de cinq chambres maximum et pouvoir accueillir un maximum de 15 personnes simultanément. Enfin, la surface minimale de chaque chambre doit être de 9 m² et dotée d’une hauteur sous plafond de 2,2 m. Au-delà de ces chiffres, il faudra respecter d’autres réglementations, liées à l’hôtellerie et aux établissements recevant du public (ERP).

    Autre norme : chaque chambre doit donner accès, directement ou indirectement, à une salle de bains et un cabinet conformes aux réglementations relatives à l’hygiène, à la sécurité et à la salubrité.

    Par ailleurs, l’hôte doit impérativement fournir le linge de maison et le petit déjeuner. On parle de bed and breakfast, ou B&B, dans le registre anglophone. C’est aussi le ou les habitants du logement qui doivent accueillir la ou les personnes hébergées. 

    La sécurité et la salubrité

    Bien entendu, des réglementations encadrent également la sécurité et la salubrité du logement. En outre, le ménage des chambres et des sanitaires doit être effectué tous les jours et les frais doivent être inclus dans le tarif.

    Aussi, si une prestation de restauration est prévue, et si l’hôte souhaite vendre des boissons alcoolisées, il faudra demander une licence de restaurant ou de débit de boissons et suivre la formation associée à la vente d’alcool.

    Ouvrir une Maison d’hôtes : quelle fiscalité ?

    Pour ce qui est de la fiscalité, l’exploitant de la maison d’hôtes doit être affilié au régime social des travailleurs non salariés (TNS) ou auprès de la Mutualité sociale agricole (MSA) s’il s’agit d’un agriculteur. Si le revenu imposable par l’activité est supérieur à 5 100 euros annuels, l’affiliation au régime social des indépendants (RSI) est obligatoire. En cas de revenu inférieur, l’exploitant n’est pas soumis à l’obligation d’affiliation et le revenu est imposable sous les contributions sociales sur les revenus du patrimoine.

    A présent que vous êtes en possession de tous les éléments les plus importants pour démarrer votre plan, pensez à bien vous renseigner sur les formalités à accomplir et les éventuels documents à rédiger pour lancer votre maison d'hôtes. Avec l’aide d’un professionnel efficace et conscient des tenants et aboutissants d’un tel projet, vous pourriez bien placer le prochain été sous le signe de la convivialité !

    création maison d'hôtes en ligne

    Donnez votre avis
      ARTICLES SIMILAIRES
      coffee_shop

      Création d'entreprise

      Ouvrir un coffee shop : le guide ultime pour vous lancer 

      devenir_sophrologue

      Création d'entreprise

      Devenir sophrologue : quelles sont les démarches ?

      creation_naturopathe

      Création d'entreprise

      Devenir naturopathe : toutes les étapes du métier

      objet_social

      Création d'entreprise

      Objet social d'une société : Définition

      immatriculation-entreprise-individuelle-formalites

      Création d'entreprise

      Immatriculation de l’entreprise individuelle : quelles sont les étapes ?

      Camille
      A propos de Camille

      Camille est diplômée d’un Master 2 de droit processuel à Paris II, et élève-avocate. Elle s’intéresse aux mutations du monde du droit grâce aux nouvelles technologies, et a rejoint Captain Contrat pour s’occuper du contenu juridique

      COMMENTAIRES