Ravis de vous revoir ! Votre démarche a été enregistrée 🚀 Reprendre ma démarche
Accès client
  1. Ressources
  2. Contrats commerciaux
  3. CGV/CGU/CGA
  4. Les conditions générales de vente d'un auto-entrepreneur

Les conditions générales de vente d'un auto-entrepreneur

Pierre-Florian Dumez
Pierre-Florian Dumez Juriste de formation. Diplômé d’un Master II en droit économique Relu par Sofia El Allaki, Diplômée en droit

Les conditions générales de vente (CGV) sont des dispositions contractuelles entre un professionnel et son client. Elles prévoient les modalités dans lesquelles une vente de biens ou une prestation de services va se dérouler. Ce document définit par exemple le délai de livraison, le prix, le taux de TVA applicable, les conditions de rétractation, les éventuelles pénalités en cas de retard. Les CGV sont obligatoires pour les micro-entreprises (anciennement auto-entrepreneurs). Dans cet article, Captain Contrat vous guide dans la rédaction de vos CGV

 

Les CGV d'un auto-entrepreneur : qu'est-ce que c'est ?

 

Les dispositions des conditions générales servent à informer vos clients sur le fonctionnement de votre activité et également à protéger les intérêts de votre auto-entreprise en définissant et limitant votre responsabilité en cas de litiges. 

Les conditions générales de vente ou les conditions générales de prestations de service s'appliquent à tous les clients de l'auto-entrepreneur. Le contrat, qui lui est personnalisé pour chaque client, vient compléter le cadre contractuel de la relation commerciale.  

📩 Point de vigilance :
Il ne faut pas confondre les CGV avec les CGU (conditions générales d’utilisation). Alors que les CGV encadrent la relation commerciale et contractuelle entre une entreprise et son client, les CGU précisent les modalités d’utilisation d’un site web ou d’une application mobile.  

 

Un auto-entrepreneur a-t-il l’obligation de rédiger des CGV ?

 

Le droit français considère qu'un auto-entrepreneur est un professionnel comme un autre. L'auto-entrepreneur a donc l'obligation de rédiger des CGV. Cependant, les règles diffèrent selon si les clients de l'auto-entrepreneur sont des consommateurs ou des professionnels.

 

Le service ou la vente est destiné à un particulier (B to C)

 

Si la prestation de services ou la vente est destinée à un particulier, c'est-à-dire une personne non professionnelle qui contracte à des fins personnelles, la rédaction et la communication de CGV à votre client est obligatoire avant la signature de tout contrat.

Cette obligation issue de la loi Hamon du 17 mars 2014 visant à renforcer l’obligation d’information pré-contractuelle est prévue à l’article L. 111-1 du Code de la consommation.

En cas de non-respect de cette obligation de communication, vous vous exposez à une amende. De plus, en cas de litige avec votre client, c’est à vous de rapporter la preuve que vos CGV lui ont été communiquées.

 

Le service ou la vente est destiné à un professionnel (B to C)

 

Dans les relations entre deux professionnels, la communication des CGV avant la conclusion du contrat n'est pas obligatoire. En revanche, l'auto-entrepreneur a l'obligation de communiquer ses CGV à son client si ce dernier en fait la demande. 

En effet, c'est l’article L. 441-1 du Code du Commerce qui s’applique aux relations B to B (Business to Business : entre deux professionnels). 

 

📩 Point de vigilance :
Si vous ne communiquez pas vos CGV à un client consommateur ou à un client professionnel qui en fait la demande, vous vous exposez à une amende de 15 000 euros.

 

Quelles sont les clauses à insérer dans les CGV ?

 

Tout d’abord, tout auto-entrepreneur doit mentionner dans tous ses documents contractuels sa dénomination sociale désormais précédée ou suivie du terme “EI”, et ce depuis le décret n° 2022-725 du 28 avril 2022


Les conditions de calcul du prix des biens ou prestations de votre entreprise ainsi que les conditions de règlement doivent obligatoirement figurer dans vos CGV. Ainsi, vous devez présenter le barème des prix unitaires et les éventuelles réductions que vous souhaitez mettre en place. La méthode de calcul de vos prix doit être suffisamment explicite et claire. Vous devez également définir dans votre document la politique appliquée en cas de retard de paiement en précisant le taux d’intérêt et les pénalités de retard pouvant être appliqués.

 

Les clauses supplémentaires à insérer si votre client est un consommateur

 

Lorsque votre client est un particulier, des clauses obligatoires supplémentaires doivent figurer dans vos CGV. Ces clauses sont prévues par l'article L. 211-2 du Code de la consommation. Vous devez notamment préciser :

  • L'existence des garanties légales (garantie de conformité et garantie relative aux vices cachés) et les modalités de mise en œuvre de ces garanties. Ces garanties sont obligatoires, elles protègent le consommateur si le produit n'est pas conforme à sa description ou s'il a un défaut.
  • L'existence d'une garantie commerciale et d'un service après-vente

 

Les clauses obligatoires si la vente est conclue à distance

 

Si le contrat est conclu à distance, dans le cadre de CGV e-commerce par exemple, d’autres mentions doivent obligatoirement être insérées : 

  • Le ou les modes de paiement possibles pour vos clients (par carte bancaire ou autre plateforme de paiement en ligne, paiement en plusieurs fois possible ou non, etc.)
  • Les modalités de livraison avec le détail des modes de livraison proposés et leur coût ;
  • La clause relative au droit de rétractation précisant les conditions d’application du délai et le déroulé de la procédure ;
  • Les modalités de retour du produit.

 

Les autres clauses à insérer dans les CGV d'un auto-entrepreneur

 

Les CGV doivent être rédigées de façon minutieuse. Au-delà des obligations légales, il est important d'adapter vos conditions générales aux spécificités de votre activité. 

✅ Exemple :
Vous pouvez insérer dans vos CGV une clause de réserve de propriété pour vous permettre de rester propriétaire des produits que vous vendez jusqu'au paiement intégral du prix de vente.

 

De même, si vous êtes dessinateur ou graphiste, vous avez tout intérêt à ajouter dans vos CGV auto-entrepreneur une clause relative à la propriété intellectuelle de vos créations. Cette clause vous permettra de déterminer l'étendue des droits de vos clients sur vos créations. 

 

Comment un micro-entrepreneur doit-il communiquer ses CGV ?

 

Pour communiquer vos CGV, vous devez les rédiger sur un support durable, physique ou numérique.

✅ Exemple :
Vous pouvez les joindre au dossier contractuel (devis, bons de commande, etc). Vous pouvez aussi les afficher sur un écriteau, sur une page de site internet, sur une affiche visible dans un magasin.

 

Si vous avez une boutique e-commerce, vous avez l’obligation de créer sur votre site internet une page dédiée à vos CGV que vos clients pourront enregistrer et imprimer

Pour vous assurer que vos clients ont bien pris connaissance de vos CGV avant la conclusion de la vente, vous pouvez mettre en place un formulaire avec une case à cocher portant la mention “Je reconnais avoir lu et accepté les conditions générales de vente”.

En résumé :
  • Le micro-entrepreneur est un professionnel comme un autre, il a donc l'obligation de rédiger des CGV.
  • Si les clients du micro-entrepreneur sont des consommateurs, il doit leur communiquer les CGV avant la conclusion du contrat. 
  • Le micro-entrepreneur qui ne communique pas ses CGV lorsqu'il en a l'obligation s'expose à une amende de 15 000 euros. 

 

FAQ


  • L'utilisation d'un modèle pour rédiger ses CGV présente un risque. En effet, il est impératif de disposer de CGV adaptées aux spécificités de son activité. Par ailleurs, vous risquez d'utiliser un modèle qui n'est pas à jour et qui comporte des clauses abusives.

  • Non, copier les CGV d'un concurrent est une pratique illégale qui peut être sanctionnée sur le fondement du parasitisme économique. Par ailleurs, vous risquez de copier des clauses qui ne sont pas adaptées à votre situation et qui peuvent vous porter préjudice. 
Cet article vous a-t-il été utile ?

Une question ? Laissez votre commentaire

Vos coordonnées sont obligatoires afin que l’on puisse vous répondre

Faites rédiger vos CGV par un avocat
Obtenir mes CGV
Juriste de formation, Pierre-Florian est diplômé d’un Master II en droit économique de l'Université d'Aix-Marseille. À la fin de ses études, il crée une start-up spécialisée dans la mise en conformité des entreprises au règlement général sur la protection des données (RGPD). Aujourd'hui, il est responsable contenu.
Relu par Sofia El Allaki

Ces articles pourraient également vous intéresser

Conditions Générales de Vente (CGV) : le guide
6 min
Conditions Générales de Vente (CGV) : le guide
Comment rédiger les CGV pour un site e-commerce ?
3 min
Comment rédiger les CGV pour un site e-commerce ?
Rédiger des conditions générales de vente : comment faire ?
5 min
Rédiger des conditions générales de vente : comment faire ?
La communication des conditions générales de vente (CGV)
3 min
La communication des conditions générales de vente (CGV)
Les conditions générales de vente pour un artisan
5 min
Les conditions générales de vente pour un artisan
CGV : comment les communiquer et les faire accepter ? 
3 min
CGV : comment les communiquer et les faire accepter ? 
La rédaction des CGV est-elle obligatoire ?
5 min
La rédaction des CGV est-elle obligatoire ?
Conditions générales de vente entre professionnels (CGV B2B) : quelles obligations ?
3 min
Conditions générales de vente entre professionnels (CGV B2B) : quelles obligations ?
CGV pour de la vente en ligne (e-commerce) : comment bien les rédiger ?
5 min
CGV pour de la vente en ligne (e-commerce) : comment bien les rédiger ?
Les conditions générales de vente entre professionnels et particuliers
3 min
Les conditions générales de vente entre professionnels et particuliers