Business plan : quelles sont les 5 erreurs à éviter ?

par
5
Je crée mon entreprise

Sommaire

Le Business Plan est souvent la première pierre dans la création d’une entreprise. Son élaboration permet de voir si les idées qu’on a peuvent se transformer en entreprise réelle.

Par ailleurs, c’est grâce à un Business Plan qu’on peut convaincre des partenaires (non seulement financiers mais autres) de collaborer, d’investir de faire confiance à une jeune entreprise qui n’a pas encore prouvé sa viabilité ou qui ambitionne de franchir un palier important.

Quelles sont les pires erreurs qu’un entrepreneur puisse commettre dans son business plan ?

Rédaction du business plan : Ne pas maitriser la structure, la langue et la forme

Avant toute chose il faut commencer par la base indispensable de tout document ayant vocation à être lu : sa structure, sa langue et sa forme.

  • Relisez votre document et faites le relire par vos proches. Une personne n’ayant aucune maitrise de votre projet doit pouvoir le comprendre. Ce document sert notamment à assurer votre crédibilité auprès de vos investisseurs. Sachez que ces derniers ne seront pas forcément dans votre secteur d’activité donc n’employez pas de termes trop techniques. Si un collègue ou ami ne comprend pas votre projet il faudra revoir votre copie et la simplifier. Prenez note de ses conseils et recommandations et faites en sorte que le Business Plan parle en premier aux autres et pas à vous.
  • Autre sujet fâcheux pour vos investisseurs ou clients : l’orthographe et la cohérence. Un document avec des fautes d’orthographes ne sera pas pris au sérieux. Si vous n’êtes pas capable de prendre le temps de vous relire, sachez que vos investisseurs ou clients ne perdront pas non plus le leur ! Cela est aussi valable pour la structure et l’articulation logique de votre présentation. Chaque page doit par exemple avoir la même disposition (police de caractère, logo, titre, couleurs etc.). Il n’y a rien de plus désagréable qu’un document partant dans tous les sens. N’oubliez pas que ce document sera un reflet de votre personnalité. Un document sans cohérence donnera l’impression à votre interlocuteur d’un travail bâclé et ne retiendra que peu d’attention.
  • Enfin, adaptez la forme du Business Plan aux gens qui vont le lire. Un investisseur financier n’a pas les mêmes centres d’intérêt qu’un industriel ou n’a pas la même grille de lecture qu’un banquier classique.

Ne négligez pas la forme d’un Business Plan car souvent elle oblige à se poser des questions de fond qu’on peut vouloir consciemment ou inconsciemment éluder.

Ne pas avoir pris assez de temps pour faire son Business Plan

Il ne s’agit pas de se réveiller la veille d’un rendez-vous avec un investisseur pour faire son business plan. Certaines étapes doivent être remplies avant d'entamer la rédaction d'un Business Plan.

Ce document est un projet qui se murit au grès de vos discussions et rencontres avec collègues, amis, clients ou investisseurs potentiels en amont d’un rendez-vous. Assurez-vous d’avoir des hypothèses solides avec des justifications concrètes.

Un Business Plan doit « transpirer » le terrain et ne pas être juste un document fait à partir de rumeurs, « on dit » et éléments récupérés sur Internet sans analyse et vérifications.

Le Business Plan est certes une vitrine de votre projet mais il doit aussi montrer qu’il y a du fond derrière. Il ne suffit pas d’avoir l’idée d’une affaire ou d’un projet, tout le monde en a.

Ce qui fait la valeur d’un bon entrepreneur est de transformer l’idée en projet cohérent et concret et cela doit se voir dans votre Business Plan.

Citez vos références, faites des enquêtes auprès de vos clients potentiels, documentez-vous au maximum afin de convaincre les lecteurs de votre Business Plan.

Plus les éléments du Business Plan seront clairs et accompagnés d’arguments factuels solides plus les lecteurs pourront se projeter et adhérer. Une hypothèse non fondée ne s’appuyant pas sur des données concrètes et votre projet sera discrédité !

Les 5 erreurs à ne pas commettre avec son business plan

Business plan : Ne pas correctement évaluer ses dépenses

Il est parfois tentant de survoler la partie financière du Business Plan et d’y mettre des montants sans vraiment avoir pris le temps d’en vérifier la réalité.

C’est une grave erreur car tôt ou tard, les chiffres comptent et sont le meilleur moyen d’appréhender la réalité et de vérifier qu’on ne va pas dans le mur ! N’ayez pas peur de détailler là aussi vos hypothèses financières.

Par précaution, sous-estimez vos ventes et entrées financières et augmentez vos coûts et dépenses.

N’oubliez pas non plus les délais de paiement dans les 2 cas. Très souvent les retards de paiement des clients et la nécessité de payer les fournisseurs ou l’administration causent des problèmes concrets dans le développement d’une société (Problèmes de BFR).

Montrer des projections financières trop optimistes ou régulières

Les entrepreneurs qui surestiment la valeur de leur société ou les chiffres d’affaires futurs perdront très facilement leur crédibilité.

Pour toute projection financière, assurez-vous d’être réaliste et de bien justifier vos chiffres et le marché. Vous devez être capable d’expliquer toutes vos hypothèses sans hésitation. Des sauts trop importants d’une année sur l’autre avec peu d’explication ou des progressions trop linéaires ne sont pas crédibles.

Mal évaluer sa concurrence et sa clientèle

Même si vous pensez que votre idée est unique et qu’il n’existe personne d’autre sur le marché il est peu probable que vous n’ayez pas de concurrents. S’il y a un besoin, il y a bien quelque chose qui compense ce besoin aujourd’hui et si personne ne s’est encore lancé, c’est qu’il y a une raison.

Un business sans concurrent est irréaliste et votre interlocuteur n’hésitera pas à vous en faire la remarque. Soyez prêt à répondre à toutes les questions et n’hésitez pas à présenter des concurrents indirects s’il y a lieu.

A contrario, dans un business plan, trop de concurrence peut faire peur et peut envoyer un message négatif à vos investisseurs potentiels. Concentrez-vous sur l’élément qui vous différencie sur votre marché et présentez l’offre telle qu’elle est maintenant et telle que vous la voyez dans le futur avec sa clientèle.

Êtes-vous en mesure de bien définir votre clientèle. Qui va consommer ou utiliser vos produits ou services ? Avez-vous testé votre projet ? A quel besoin répondez-vous et pourquoi et comment pourriez-vous arriver à vendre ?

Autant de questions qui vous seront posées à la suite de la présentation ou lecture de votre Business Plan. Vous devrez pouvoir répondre à ces questions en toute confiance afin de convaincre de la pérennité et de la valeur ajoutée de votre projet.

Enfin, bien que votre business plan soit un élément obligatoire lors de votre rencontre auprès d’investisseurs ou clients ne sous-estimez pas votre propre importance. Votre personnalité, votre charisme lors de vos rencontres auront une valeur importante. Si votre business plan est solide mais que votre performance est médiocre, vous ne réussirez pas à lever des fonds ou convaincre vos clients, notamment s’il s’agit d’une création d’entreprise car tout lancement dépend beaucoup de l’énergie du ou des fondateur(s). Assurez-vous de répéter votre présentation à plusieurs reprises avant vos rendez-vous car un Business Plan est comme un CV ou un examen d’entrée.

Pour aller plus loin : "Les étapes indispensables pour créer son business"

 

Prêt à vous lancer ? Les équipes de Captain Contrat sont à vos côtés pour vous accompagner dans cette aventure entrepreneuriale. 

 

 

Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

10 conseils pour réussir son business plan

Le business plan est un document de travail qui a pour ambition de poser les bases de votre projet ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Entreprendre en France, une démarche de plus en plus fréquente

Les Français rêvent d'entreprendre et ce n'est pas nouveau. Mais le nombre d'entrepreneurs qui ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Qu’est-ce que l’économie sociale et solidaire ?

Depuis 2014, il est possible d’allier affaires et utilité publique. En effet, si vous êtes à la ...

Maxime

Maxime

Un modèle simplifié de business plan pour vous aider à vous lancer

Le business plan est une étape importante dans la création de votre entreprise, particulièrement si ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comprendre le fonctionnement de la société coopérative

Crées par la loi du 19 juillet 1978, les sociétés coopératives sont répandues, mais mal comprises. ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Les 6 choses à faire avant de débuter la rédaction du business plan

Vous avez un projet d’entreprise et vous avez décidé de vous lancer dans la rédaction d’un business ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Les 5 business qui seront les plus porteurs pour 2020

En début de semaine, l’IFP a rendu public les résultats d’une étude menée en 2017 dans pas moins de ...

Maxime

Maxime

Lundi de Pentecôte : jour férié ou journée de la solidarité ?

Fixée initialement le lundi de Pentecôte, la journée de solidarité a vu ses modalités ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

L'ESS : un nouveau mode de consommation et de management en 2018

En 2018 à Paris, les entrepreneurs de l'ESS représenteraient entre 15 et 20% des créateurs ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier