BLOG AIDE
    S'inscrire ou Se connecter
    CATÉGORIE CRÉER ENTREPRISE > FICHE CREATION-ENTREPRISE > Ouvrir un bar musical : comment faire ?

    Ouvrir un bar musical : les étapes

    Création d'entreprise
    Captain Contrat
    LE
    4min

    Vous voulez vous lancer dans l’entrepreneuriat et ouvrir un bar musical. Comment ouvrir un bar musical ? Quelle réglementation respecter ? Comment faire un business plan ? Quelle forme juridique choisir pour ouvrir un bar musical ? Quelle est la procédure pour créer une structure juridique ? Captain Contrat répond à toutes ces questions. 

    Au sommaire de cet article :

    1. Comment ouvrir un bar musical ?
    2. Quelle réglementation respecter pour ouvrir un bar musical ?
    3. Quelle structure juridique choisir ?

    Comment ouvrir un bar musical ?

    Ouvrir un bar musical est votre rêve depuis plusieurs temps. Si l’idée est bonne il ne faut pas se lancer tête baissée. Vous devez dans un premier temps réaliser un business plan afin de vérifier si votre projet est viable et si vous pouvez obtenir le financement nécessaire.

    Pour faire ce business plan vous allez réaliser une étude de marché qui consiste à étudier la concurrence, le secteur et la clientèle. Puis vous devez choisir votre emplacement. L’emplacement est déterminant pour que votre bar fonctionne bien. Un bar doit se situer dans un lieu fréquenté où il y a beaucoup de passages. Comme il s’agit d’un bar musical, vous devez faire attention cependant à l’entourage. Il ne faut pas que les voisins soient trop gênés par la musique.

    Après avoir trouvé votre emplacement, vous allez dresser un plan de financement. Pour cela il faut faire un compte de résultat prévisionnel, un budget prévisionnel et un bilan prévisionnel. Ce plan de financement est destiné à être présenté à des investisseurs. Vous aurez en effet certainement besoin d’un emprunt afin de pouvoir créer et ouvrir votre bar. Le plan de financement doit vous permettre de démontrer la viabilité financière de votre projet. 

    Lorsque vous avez convaincu un établissement bancaire, votre business plan est réalisé. Il faut maintenant trouver un nom pour votre bar et déposer votre marque à l’INPI. En outre, vous devez assurer votre bar pour le protéger d’éventuels sinistres.

    bar musical

    Quelle réglementation respecter pour ouvrir un bar musical ?

    Ouvrir un bar nécessite de respecter une réglementation stricte. Comme votre bar est musical, vous devez à la fois respecter les règles propres aux débits de boissons et à la restauration, si vous souhaitez proposer de quoi se restaurer, et les règles permettant de diffuser de la musique.

    Ainsi, vous devez avoir un permis d’exploitation pour pouvoir exploiter un bar. Ce permis s’obtient en suivant une formation d’exploitation sur la règlementation applicable aux débits de boissons, à la santé publique et à l’ordre public. La formation initiale nécessaire est d’au moins 20 heures pour les personnes ayant moins de 10 ans d’expérience.

    Cette formation est faite pour sensibiliser les professionnels du secteur restauration, bars et hôtellerie sur leurs droits et leurs obligations. Elle vise aussi à prévenir et lutter contre les addictions et autres dangers liés à la consommation d’alcool. La durée de validité de ce document est de 10 ans. Au-delà des 10 ans, il faut renouveler le permis en suivant une formation de 6 heures.

    Il faut également obtenir une licence de débit de boissons. La licence IV est la plus appropriée car elle permet de vendre tous les types de boissons.

    Une déclaration d’activité doit être effectuée auprès du CFE de la Chambre de Commerce et d’Industrie concernée. Vous devez aussi publier dans un journal d’annonces légales la création de votre entreprise et immatriculer votre entreprise afin d’avoir un K-Bis.

    Enfin, vous devez déclarer l’ouverture de votre bar auprès de la mairie de la commune où se situera le bar ou de la préfecture de police à Paris. Cette déclaration doit contenir :

    • les prénoms, nom, lieu de naissance, profession et domicile de l’exploitant (vous) ;
    • la situation du débit ;
    • à quel titre vous devez gérer le débit et les noms, prénoms, profession et domicile du propriétaire s’il y a lieu ;
    • la catégorie du débit ;
    • le permis d’exploitation attestant sa participation à la formation.

    Comme votre bar a vocation à diffuser de la musique, vous allez devoir payer une redevance annuelle à la SACEM et à la SPRE.

    Le montant de cette redevance dépend :

    • du prix de la consommation la plus vendue dans l’établissement ;
    • du nombre de places ;
    • de la durée des diffusions musicales.

    Quelle structure juridique choisir ? 

    Avant de pouvoir commencer votre activité vous devez également choisir la forme juridique qui convient le mieux à votre projet. Il existe plusieurs formes d’entreprises. Voici leurs avantages et leurs inconvénients

    La micro-entreprise

    Ce régime juridique de la microentreprise peut être choisi lorsque vous ouvrez votre bar musical. Il est, en effet, facile et rapide de vous inscrire en tant qu’auto-entrepreneur. Tout peut se faire par internet. L’avantage de ce régime est donc sa simplicité. La seule limite au choix de l’auto-entreprise est que votre chiffre d’affaires ne doit pas dépasser 176 200 € par an pour les prestations de service et 72 500 € pour l’activité d’achat revente.

    En revanche, si vos revenus sont inférieurs à 85 800 € pour une activité commerciale ou une activité d’hébergement ou s’ils sont inférieurs à 34 400 € pour une activité de prestations de services ou une activité libérale, vous êtes affranchis de la TVA (franchise de TVA). L’inconvénient de cette entreprise est que votre responsabilité est illimitée. De même, face aux investisseurs financiers vous êtes peu crédibles puisque votre chiffre d’affaires est limité.

     

    L’EURL

    L’EURL ou entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée est une forme de société unipersonnelle. Vous êtes seul gérant de votre société. Vous pouvez toucher une rémunération. Mais votre patrimoine personnel est dissocié du patrimoine professionnel ce qui est un avantage en cas de difficultés financières. En outre, vous avec le choix d’opter soit au régime de l’impôt sur le revenu (IR) soit à l’impôt sur les sociétés (IS). Enfin tant que gérant d’EURL vous pouvez cotiser également à la sécurité sociale. En revanche, les formalités pour créer l’EURL sont moins simples que celles de la micro-entreprise. Vos cotisations sociales seront également élevées.

    La SASU

    Dans le cadre d’une société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) vous êtes président associé unique. Le montant minimum du capital social est de 1 €. La création de cette société est donc assez simple. Vous êtes affilié au régime général de la sécurité sociale. Mais les cotisations que vous devrez payer seront plus importantes.

    La SARL ou SAS

    Ces formes de sociétés vous permettent de vous lancer à plusieurs. Mais les formalités pour créer ces sociétés sont plus lourdes que celles des entreprises individuelles. La rédaction des statuts est plus formelle dans le cadre de la SARL. La SAS a, en effet, un mode de fonctionnement plus souple. De nouveaux associés peuvent faire partie de la SAS avec plus de facilité.

    En revanche, la SARL convient bien à des projets familiaux car votre conjoint peut entrer dans l’entreprise comme conjoint collaborateur. Les charges sociales seront moins élevées dans le cadre d’une SARL.

    Captain Contrat vous a résumé les différentes étapes à respecter pour ouvrir un bar musical et vous accompagne dans vos démarches. 

    Créer votre entreprise en ligne en quelques clics Je crée mon entreprise

     

     

    Donnez votre avis
      ARTICLES SIMILAIRES
      devenir barbier

      fiche creation-entreprise

      Comment devenir barbier et ouvrir votre propre salon ?

      ouvrir un garage automobile

      fiche creation-entreprise

      Ouvrir un garage automobile : les étapes

      devenir maquilleuse

      fiche creation-entreprise

      Devenir maquilleuse/maquilleur : comment faire ?

      ouvrir un bar à tapas

      fiche creation-entreprise

      Ouvrir un bar à tapas : comment faire ?

      ouvrir un salon de beauté

      fiche creation-entreprise

      Ouvrir un salon de beauté : les démarches

      Nicolas Raymondeau
      A propos de Nicolas Raymondeau

      Diplômé d'un Master de Droit social, Nicolas a notamment forgé son expérience professionnelle au sein de deux cabinets d'avocats

      COMMENTAIRES