BLOG AIDE
    S'inscrire ou Se connecter

    Quelles sont les fonctions du directeur général (DG) de SAS ?

    Création d'entreprise
    Captain Contrat
    LE
    4min

    Vous souhaitez créer une SAS avec un ou plusieurs associés et vous vous interrogez sur la répartition des rôles de chacun dans la direction de la société ?

    La forme de la SAS vous laisse libre de nommer un ou plusieurs directeurs généraux en plus du président imposé par le code de commerce.

    À l'image de la liberté laissée aux associés pour déterminer le fonctionnement de la SAS, l'étendue de la fonction de directeur général dépend de leur décision.

    1. Qui dirige une SAS ?
    2. Quel est le rôle du directeur général d'une SAS ?
    3. Qui peut-être nommé DG ?
    4. Quel est le statut social du DG ?
    5. A quel régime fiscal sont soumis les revenus de DG ?
    6. La cession des fonctions de DG

    Qui dirige une SAS ?

    Peu encadrée par la loi, la SAS vous laisse une grande marge de manœuvre pour définir sa gouvernance.

    Un organe imposé par la loi : le Président de SAS

    Le seul organe de direction obligatoire selon le code de commerce est le Président. Il y est décrit comme le représentant de la SAS qui est « investi des pouvoirs les plus étendus pour agir en toute circonstance au nom de la société dans la limite de l'objet social » (article L227-6 du code de commerce). Il peut être une personne physique ou morale, un associé ou une personne extérieure à la SAS.

    Si son existence à la tête de la SAS est imposée par la loi, tout le reste est laissé à l'appréciation des associés. Qu'il s'agisse des modalités de désignation (unanimité des associés, majorité simple ou renforcée, présidence tournante, etc.), ou des conditions de cessation des fonctions, vous les fixez avec les autres associés dans les statuts.

    D'autres organes de direction possibles mais facultatifs : DG et DGD de SAS

    Si vous ne souhaitez pas qu'une seule personne, à savoir le président, gère l'ensemble des décisions, vous pouvez décider de nommer d'autres organes pour l'assister. Il s'agit du directeur général (DG) et/ou du directeur général délégué (DGD).

    Cette division de la direction d'une SAS entre un président, un directeur général et un directeur général délégué est rare dans les petites structures, mais rien ne l'interdit. Vous pouvez ainsi décider d'avoir un président et un directeur général dans votre SAS, alors même qu'il n'y a que 2 associés.

    Les DG et DGD empruntent leurs rôles au président qu'ils viennent remplacer dans certaines circonstances et pour certains domaines. Ils engagent donc la responsabilité de la SAS par leurs actes et décisions. Les associés décident du nombre de directeurs, des conditions d'accès aux fonctions, du mode de nomination, de la durée et de leurs causes de cessation des fonctions.

    Leur présence n'étant pas imposée par la loi, les DG et DGD ne disposent que des pouvoirs conférés par les associés et précisés dans les statuts de la SAS ou dans des pactes d'associés. Cela peut créer une certaine insécurité juridique pour les tiers qui n'ont pas nécessairement connaissance de l'étendue de leurs pouvoirs.

    Quel est le rôle du Directeur Général d'une SAS ?

    La présence d'un ou plusieurs DG pour diriger une SAS relève du choix des associés qui décident de répartir les pouvoirs de décision entre plusieurs organes. Il s'agit donc d'un choix quant à l'organisation de votre SAS afin d'éviter que le président dirige tout, tout seul.

    Le rôle du Directeur Général de SAS est donc proche de celui du président puisqu'il intervient à la place de ce dernier dans certains domaines déterminés et représente la SAS auprès des tiers. L'étendue de ses pouvoirs va dépendre de ce que vous décidez entre associés.

    Le DG de SAS a ainsi une fonction de codirigeant avec le président. À défaut de pouvoir nommer plusieurs présidents dans une SAS, vous pouvez décider d'adjoindre au président un ou plusieurs DG et DGD.

    Qui peut être nommé DG de SAS ?

    La loi n'impose rien. Les associés décident des conditions d'accès à la fonction de Directeur Général de SAS. Vous pouvez par exemple préciser la nécessité de posséder certaines qualifications ou d'avoir la qualité d'associé par exemple. Le DG peut, en outre, être une personne physique ou morale.

    S'il s'agit d'une personne morale, elle sera représentée par son représentant légal ou une personne habilitée pour la représenter.

    La seule limite dans le choix du DG est que celui-ci ne peut pas cumuler cette fonction avec celle de président de la SAS. On parle souvent de PDG en SAS (c'est à dire d'un Président Directeur Général), mais c'est un nom sens. En SAS il ne peut y avoir soit qu'un Président, soit un Président épaulé d'un DG.

    Comment est nommé le DG de SAS ?

    Là encore, comme la loi ne prévoit rien, c'est vous qui décidez de la procédure de nomination du DG. Au regard de son rôle important, il est impératif de bien réfléchir aux modalités de nomination que vous souhaitez fixer notamment concernant les personnes habilitées à le choisir (président et/ou associés) et les majorités nécessaires à la validation des votes s'il y a lieu.

    Dans quels documents sont inscrites les informations relatives au DG de SAS ?

    Si vous avez choisi de nommer un ou plusieurs DG dans votre SAS, vous vous demandez certainement où inscrire cette décision.

    L'existence d'un DG peut être précisée dans les statuts de la SAS, ou dans une clause de gouvernance d'un pacte d'associés. Ce dernier document est une convention facultative qui peut être signée entre associés afin de compléter les statuts, notamment quant aux règles de fonctionnement, de direction, et de répartition du capital de la SAS.

    L'intérêt des pactes d'associés est qu'ils sont plus confidentiels que les statuts et plus facilement modifiables. Par contre, si l'existence d'un directeur général n'est prévue que dans un pacte d'associés cela limite ses pouvoirs puisqu'il n'apparaîtra pas sur les documents officiels de la SAS comme l'extrait Kbis. Au contraire, le directeur général nommé dans les statuts y sera visible et donc connu des tiers.

    Quelles sont les fonctions du directeur général d'une SAS

    Quel est le statut social du directeur général de SAS ?

    Le DG d'une SAS relève du régime des assimilés-salariés. Il est assujetti au régime général de la sécurité sociale pour son mandat de gestion et ce, quelle que soit l'étendue des pouvoirs qui lui sont conférés. Il bénéficie donc d'une protection relative à la maladie, à la maternité, à l'invalidité, à la retraite et au décès, mais ne cotise pas pour l'assurance-chômage.

    À quel régime fiscal sont soumis les revenus de DG de SAS ?

    Le DG peut être rémunéré ou pas. S'il l'est, ses revenus sont imposés au barème progressif de l'impôt sur les revenus.

    En outre, si le DG et également un associé et possède des parts dans la SAS, il bénéficie du versement de dividendes, eux aussi soumis à l'impôt sur les revenus.

    La cessation des fonctions de Directeur Général de SAS

    La fonction de DG peut notamment cesser suite :

    Cet article vous a permis de mieux appréhender la fonction de directeur général de SAS ? Alors n'hésitez plus, lancez-vous dans la création de votre SAS avec l'aide de notre équipe.

    Créez votre SAS en ligne en quelques clics Je crée ma SAS

    Donnez votre avis
      ARTICLES SIMILAIRES

      dirigeant

      Statut TNS : quel régime social pour le dirigeant d’entreprise ?

      dirigeant

      Dirigeant étranger : quelles démarches pour créer une entreprise ?

      dirigeant

      Régime fiscal du dirigeant d'entreprise et ses conséquences

      dirigeant

      Cotisations sociales : comprendre facilement les charges sociales du gérant d’une SARL

      Loic Bourgoin
      A propos de Loic Bourgoin

      Passionné d'entrepreneuriat, Loïc se dévoue à chercher l'info juridique pour les entrepreneurs et dirigeants de demain

      COMMENTAIRES