HOME > CATÉGORIE CRÉER ENTREPRISE > FICHE CREATION-ENTREPRISE > Comment ouvrir une boutique avec succès ?

Comment ouvrir une boutique : les éléments essentiels

Droit commercial
Captain Contrat
LE
4min

Vous souhaitez ouvrir votre propre boutique et avez peur de vous lancer ? Avec le succès des ventes en ligne, vous hésitez à ouvrir un commerce avec pignon sur rue ou à vous lancer uniquement dans le e-commerce ? Pas de panique, il est important de se poser les bonnes questions pour se lancer sans risque : quelles charges locatives vais-je devoir payer ? Faut-il opter pour une franchise ou s’installer en tant qu’indépendant ? Comment ouvrir une boutique en ligne ?

Rassurez-vous : il est normal d’avoir toutes ses interrogations. Bons nombres d'entrepreneurs sont un peu perdus. Dans cet article, nous retraçons la marche à suivre pour que vous deveniez votre propre patron en toute quiétude.

  1. Bien préparer son projet en amont
  2. Ouvrir une boutique physique
  3. Faire le choix du e-commerce
  4. Définir son statut juridique

Comment ouvrir une boutique : BIEN PRÉPARER SON PROJET EN AMONT

Ouvrir un magasin de vêtements, un salon de coiffure ou un magasin d’ameublement n’engage pas les mêmes enjeux. Il est opportun de faire le point sur son secteur d’activités : concurrence, secteur en mutation ou non, état général du secteur, choix juridique et règlementations en vigueur…

Avant de s’engager, analyser le secteur et ses chances de succès est primordial.

Faire une étude de marché

Certains secteurs d’activités sont en plein boom, d’autres en chute libre. Étudier la croissance du secteur d’activité offre un premier regard sur l’état de santé de votre secteur et vos chances de succès.

Dès lors, posez-vous les bonnes questions :

  • Quel est le chiffre d’affaires des dernières années ?
  • Quel est le nombre de personnes employées dans le secteur ?
  • Qui sont vos futurs concurrents, leurs zones géographiques d’implantation et leurs parts du marché ?
  • Le marché est-il dominé par des indépendants ou des franchisés ?
  • Quels produits de substitution peuvent entamer vos parts de marché ?

De plus, tenir compte de la concurrence dans votre zone géographique d’implantation vous permettra de jauger votre capacité pour réussir et attirer votre propre clientèle.

Votre étude doit vous permettre d’établir un positionnement différencié dans votre secteur d’activité, et ainsi de cibler une clientèle en particulier.

Ouvrir une boutique en tant qu'indépendant ou franchisé ?

Arrive la question de savoir si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure seul ou accompagné. Créer sa propre enseigne ou ouvrir une franchise n’aboutissent pas aux mêmes problématiques.

En tant qu’indépendant, vous vous appuierez sur vous ou sur vos associés. Il vous faudra déterminer ou acquérir toutes les compétences pour faire vivre votre boutique : achat auprès des fournisseurs, vente, gestion des stocks, choix des futurs collaborateurs… L’autonomie et la liberté seront de rigueur.

Si vous souhaitez vous lancer rapidement avec un concept ou une stratégie commerciale déjà définie, optez pour la franchise. Vous bénéficierez d’une notoriété déjà acquise, d’un marketing commercial préétabli, de canaux de distribution déjà constitués, d’une formation, etc. 

Seuls revers : les droits d’entrée et les royalties. En effet, vous serez redevables de certains frais pour bénéficier du concept. Faites-vous aider et étudiez bien le contrat de franchise avant de le signer.

Formaliser votre projet d’entreprise

En ouvrant une boutique, un entrepreneur se doit d’évaluer les coûts découlant de son activité (loyer, charges salariales, charges locatives, profit, marge commerciale…). Autrement dit, vous devrez faire un business plan car votre boutique doit être et rester viable. Dans un premier temps, un prévisionnel financier vous permettra de définir la rentabilité de votre projet et évaluer vos besoins de financement dès la création de votre boutique. Ce projet devra être détaillé par écrit afin de présenter une équipe solide, une stratégie commerciale et marketing, un projet à moyen et long terme…

Une fois le business plan monté, votre crédibilité auprès des investisseurs (banques, établissements de prêts, plateforme de financement participatif) sera assurée. Pensez également aux aides ACRE et NACRE pour débuter !

OUVRIR UNE BOUTIQUE PHYSIQUe

Avant d’ouvrir sa boutique, il est essentiel de déterminer quel sera son futur local commercial. Trouver la perle rare n’est pas chose aisée. Et, au-delà du bail commercial, le commerçant devra suivre la réglementation propre à son secteur d’activités.

La réglementation et les obligations légales

L’ouverture d’une boutique imposent de suivre de nombreuses règles : affichage des prix au public, les démarques, les soldes, les jours d’ouverture au public…Certains commerçants devront également être titulaires d’une licence, d’un agrément ou d’une autorisation spécifique. Tel est le cas des débits de boissons (licence IV), des buralistes, des pharmacies, des hôtels…Les règles sont nombreuses et difficilement énumérables. Renseignez-vous sur la réglementation spécifique propre à votre secteur d’activités avant de vous lancer.

Le bail commercial

Définir l’emplacement de votre boutique est essentiel : centre-ville ou zone commerciale, à Paris ou dans de petites ou grandes agglomérations, zone touristique… Selon votre cœur d’activité, la location de votre commerce influencera la clientèle ainsi que votre chiffre d’affaires.

Il est également important de garder en tête que votre boutique doit être accessible au public : parking, transport en commun (sortie de métro, arrêt de bus), accès pour les personnes en situation de handicap…

Choisir un local commercial n’est malheureusement pas gratuit. En ouvrant une boutique, vous devrez régler mensuellement un loyer au propriétaire du bien, ainsi que les charges attenantes. Le propriétaire du bien vous fera signer un bail commercial. Ce contrat de location est précisément encadré par la loi.

Ouvrir une boutique e-commerce

Si ouvrir une boutique en ligne ne nécessite pas un capital de départ, le e-commerce requiert un investissement personnel important et une connaissance des nouvelles réglementations en vigueur.

Quelles solutions pour votre boutique e-commerce ?

Qui dit vente en ligne dit site internet. Pour créer un site de e-commerce, le commerçant a deux solutions :

  • Créer un site de e-commerce dont il sera propriétaire via un CMS en open source. Attention, ces formules ont un coût financier, et nécessite parfois l’intervention d’un développeur web.
  • Créer un site via des solutions de type Shopify ou Wizishop. Pour les budgets plus restreints, ces formules (abonnements) sont accessibles et simples à utiliser.

Puis se posera également la question d’acheter le nom de votre site internet ainsi que le domaine et ses extensions.

Établir des Conditions Générales de Vente de votre boutique e-commerce

Un site de vente en ligne doit obligatoirement contenir des Conditions Générales de Vente (CGV). Avant chaque transaction, le client doit en avoir pris connaissance. En règle générale, le consommateur est invité à cocher la case « Je reconnais avoir lu et accepté les Conditions Générales de Vente applicables » avant de procéder à la transaction.

Certaines mentions légales doivent aussi apparaître (la structure juridique hébergeant le site de e-commerce, TVA…). À défaut, le commerçant s’expose à des sanctions pouvant aller jusqu’à 1 an d’emprisonnement et 75 000 € d’amende.

La protection des données et RGPD

Lorsqu’un site de e-commerce est créé, il doit être obligatoirement déclaré à la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) s’il collecte les données personnelles des consommateurs. Pour se faire, l’entrepreneur devra faire une déclaration simplifiée à la CNIL.

Depuis l’entrée en vigueur du nouveau Règlement Général européen de Protection des Données (RGPD), les CGV doivent contenir un article sur le Traitement et la Protection des Données Personnelles récoltées par le site de e-commerce (traitement, durée de conservation des données, niveau de protection offert, droit d’accès, de modification et de suppression des données…). Le consommateur devra également être informé de la présence de cookies et de leurs finalités, et est en droit de refuser d’y être soumis.

Tout savoir sur l'ouverture d'une boutique : quels sont les éléments essentiels à connaître

DÉFINIR le STATUT JURIDIQUE de votre boutique

La forme juridique de votre boutique

Ouvrir une boutique, c’est avant tout créer une entreprise. Cela impose de choisir une forme juridique et plusieurs possibilités s’offrent à vous :

Définir sa structure juridique doit faire l’objet d’une mûre réflexion en raison des incidences sur la société (régime fiscal, régime social, responsabilité des associés…) ainsi que du modèle de boutique pour lequel vous avez opté (physique ou e-commerce).

Les démarches administratives pour ouvrir votre boutique

Une fois votre régime établi, vous pourrez vous lancer dans les démarches administratives pour créer votre entreprise, et enfin ouvrir votre boutique : inscription au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS), auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE)…

VOUS ENVISAGEZ DE CRÉER VOTRE boutique ?

Pour être accompagné sereinement dans votre projet, Captain Contrat propose un service en ligne.

Pour se faire, rien de plus simple : répondez à un court questionnaire, puis transmettez-nous les documents utiles. Nos formalistes se chargeront de montrer votre dossier et de le déposer à qui de droit. À l’issue, vous recevrez les documents officialisant la création de votre boutique.
Créer votre entreprise en ligne en quelques clics Je crée mon entreprise

Donnez votre avis
    ARTICLES SIMILAIRES
    Amélie Gautier
    A propos de Amélie Gautier

    Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

    COMMENTAIRES