BLOG AIDE
    S'inscrire ou Se connecter
    CATÉGORIE CRÉER ENTREPRISE > FICHE CREATION-ENTREPRISE > Comment devenir boucher ambulant ?

    Devenir boucher ambulant, comment faire ?

    Création d'entreprise
    Captain Contrat
    LE
    4min

    Métier de passion, la profession de boucher est ancré dans la tradition gastronomique qui a su se démarquer face à l’émergence des grandes surfaces et de leurs rayons boucherie-charcuterie. En effet, ces indépendants ont su offrir à leur clientèle des produits plus qualitatifs tout en se présentant comme un commerce de proximité.

    Vous envisagez de devenir boucher mais vous appréciez bouger pour être au contact de différentes personnes ? Pourquoi ne pas vous lancer en tant que boucher ambulant ?

    Au sommaire : 

    1. Les compétences requises pour devenir boucher
    2. La réglementation spécifique du commerce ambulant
    3. Le choix du statut juridique
    4. Les formalités d’ouverture de votre boucherie ambulante

    Les compétences requises pour devenir boucher

    Comme toute profession artisanale, le métier de boucher suppose un certain savoir-faire. Ainsi, il est essentiel que vous soyez titulaire d’une qualification ou d’une expérience professionnelle dans ce domaine.

    En conséquence, pour ouvrir votre propre boucherie, il vous faut au choix :

    • être titulaire d’un CAP boucher, d’un BEP boucher ou bien d’un diplôme de niveau équivalent ou supérieur dans ce domaine ;
    • le cas échéant, vous pouvez simplement justifier de 2 ou 3 années d’expérience professionnelle en tant que boucher salarié.

    Si vous remplissez l’une de ces conditions, il vous est alors possible d’ouvrir votre commerce fixe ou ambulant.

    Précisons qu’être commerçant ambulant signifie que vous exercez votre activité commerciale sur la voie publique, en dehors de tout local commercial.

    La réglementation propre au commerçant ambulant

    Quel que soit les produits que vous vendez, exercer en tant que commerçant ambulant nécessite d’obtenir une carte professionnelle permettant l’exercice d’une activité commerciale ou artisanale ambulante.

    Bien qu’ambulant, vous restez avant tout un commerçant. Ainsi, la préparation de votre projet suppose les mêmes étapes préalables de réflexion et les mêmes démarches que l’ouverture d’un commerce classique : étude de marché pour valider l’opportunité de votre projet et réalisation d’un business plan pour valider la rentabilité de votre commerce.

    La seule différence tient au coût du local commercial et des spécificités du régime de commerce ambulant. En effet, dans votre business plan vous ferez apparaître les coûts d’achat, d’aménagement et d’entretien de votre véhicule commercial contrairement au coût d’un loyer mensuel que suppose un local commercial fixe.

    L’obtention de la carte de commerçant ambulant 

    Afin d’exercer en tant que commerçant ambulant et ainsi vendre sur la voie publique ou dans des lieux publics, il est impératif d’obtenir une carte professionnelle appelé « carte permettant l’exercice d’une activité commerciale ou artisanale ambulante ».

    Vous pouvez vous la procurer en faisant une demande conjointe à vos formalités d’immatriculation de votre entreprise auprès de l’organisme compétent pour votre domaine d’activité.

    Cette carte représente un coût de 15 euros et vous est délivrée sous un mois à partir de vos formalités d’immatriculation. Elle est à renouveler tous les 4 ans.

    Sachez que dans le cas où vous exercez votre activité ambulante en parallèle de la vente de vos produits dans un local commercial fixe, votre carte professionnelle est alors suffisante.

    A contrario, si vous envisagez d’exercer uniquement votre activité de boucher en ambulant sans local commercial fixe en complément, il convient alors de détenir un livret spécial de circulation et de verser une consignation fiscale en sus de l’obtention de votre carte professionnelle.

    L’obtention de l’autorisation d’installation sur la voie publique 

    Afin d’installer votre véhicule sur la voie publique, il convient tout d’abord d’obtenir une autorisation à cet effet. Vous devez, pour cela, adresser votre demande soit auprès de la préfecture s’il s’agit d’un stationnement en bord de route nationale ou départementale, soit à la mairie pour les autres cas.

    L’installation de votre commerce peut se faire de façon permanente (kiosque ou étalage permanent) dans ce cas votre autorisation sera une permission de voirie, ou bien de façon mobile (étalage sur un marché,..) votre autorisation sera alors un permis de stationnement.

    Si vous choisissez d’exercer en tant que commerçant ambulant sur un marché, adressez vous directement à la mairie ou au placier en fonction du marché concerné.

    boucher ambulant

    Le choix du statut juridique

    L’étape importante afin de concrétiser votre projet est évidemment le choix de la structure juridique de votre entreprise.

    Ainsi, 3 options sont envisageables : l'entreprise individuelle (sous le régime de la microentreprise, de l'EI classique ou de l'EIRL), l'EURL ou encore la SASU. 

    L'entreprise individuelle

    Cette forme d'entreprise est plébiscitée pour sa simplicité de création et de gestion au quotidien. Toutefois, comme pour toute entreprise individuelle, elle ne possède pas de patrimoine propre. Ainsi vous ne faites qu'un avec votre entreprise et vos patrimoines professionnel et personnel sont confondus. Ceci peut représenter un danger en cas de difficulté financière (bien que depuis la loi Macron, votre résidence principale est insaisissable de plein droit). 

    La microentreprise est l'un des régimes de l'entreprise individuelle. Le statut de micro-entrepreneur est possible mais sachez que ce régime comporte des limites. En effet, au delà d'un certain seuil de chiffre d’affaires annuel, vous perdez la possibilité de relever de ce régime : le seuil est de 176 200 euros annuel pour les activités d'achat et revente de marchandises  et 72 500 euros pour les activités de prestations de service commerciales et artisanales. Cela peut donc présenter un frein aux perspectives d’évolution de votre affaire.

    Par ailleurs, l’imposition du micro-entrepreneur s’effectue de façon forfaitaire sur la base du chiffre d’affaires et non sur la marge dégagée par la vente de vos produits.

     

    Toutefois, les formalités de création de cette entreprise sont relativement simples : il vous faut déclarer et immatriculer votre micro-entreprise auprès du Centre de Formalités des entreprises.

     

    L'entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) 

    L'EURL (Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) est une forme de société unipersonnelle. Il s'agit de la forme unipersonnelle de la SARL (aussi appelée SARL unipersonnelle) permettant de fait à l'associé unique de profiter d'une responsabilité limitée aux montants de ses apports personnels. En cas de faillite, votre patrimoine personnel est protégé. L'EURL est une société très encadrée par le Code de commerce. Ceci peut être un avantage, une sécurité, mais aussi un blocage si vous souhaitez organiser librement le fonctionnement de votre société. 

    Le gérant d'EURL est travailleur non salarié (TNS) et relève de la Sécurité sociale des indépendant (SSI, ex-RSI). En contrepartie d'une protection moindre notamment en cas d'arrêt de travail, arrêt maladie, les cotisations à payer sont plus faibles (environ 45%). 

    La Société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU)

    La SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle) est la forme unipersonnelle de la SAS. Cette forme juridique, relativement similaire à l'EURL, fonctionne en grande partie selon les règles établies dans les statuts dont les modalités de rédaction sont souples. Ainsi, il est alors possible de définir des règles favorables à vos intérêts. Bien qu’un peu plus complexe à mettre en place qu’une EURL, la SASU présente plus de possibilités grâce à la liberté de rédaction des statuts.

    En outre, le Président de SASU est assimilé salarié et bénéficie de la protection du Régime général de la sécurité sociale. En contrepartie, les cotisations sont plus élevées (environ 80%). 

    Toutefois, si vous souhaitez vous lancer à plusieurs, vous pouvez alors vous diriger vers la création d’une SARL (société à responsabilité limitée) ou d’une SAS (société par actions simplifiée). Il s’agit des formes pluripersonnelles de la SASU et de la SARL dont les caractéristiques principales sont identiques.

    N'hésitez pas à vous faire accompagner dans le choix de votre statut juridique. Celui aura des impacts sur de nombreux points : votre responsabilité, votre mode de rémunération, votre protection sociale, votre imposition... 


    Les formalités d’ouverture de votre boucherie ambulante

     

    En tant que boucher ambulant, seul ou avec moins de 10 salariés, votre entreprise est qualifiée d’artisanale.

    Ainsi vous pouvez effectuer un stage de préparation à l’installation auprès de la Chambre des Métiers et de l’artisanat (CMA). Ce stage est facultatif. Toutefois, il a pour but de vous donner les connaissances de base en gestion d’un commerce alimentaire.

    S’agissant des formalités, il s’agit de conférer une existence juridique à votre boucherie. Pour cela, il convient de rédiger les statuts de votre entreprise et d’effectuer les formalités d’immatriculation.

    Pensez également à déclarer votre commerce ambulant à la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).

    Vous pouvez ensuite débuter votre activité, une fois ces formalités accomplies. Soyez vigilant concernant le respect de la réglementation en vigueur : origine de la viande, normes sanitaires, installations techniques, etc.

     

    Vous connaissez désormais toutes les étapes pour lancer au mieux votre projet.

    Captain Contrat vous accompagne dans vos démarches pour créer votre boucherie ambulante. 

    Devenir boucher ambulant en quelques clics Je crée ma boucherie ambulante  

    Donnez votre avis
      ARTICLES SIMILAIRES
      devenir hypnotiseur

      fiche creation-entreprise

      Les étapes pour devenir hypnotiseur 

      devenir prof de yoga

      fiche creation-entreprise

      La procédure pour devenir prof de yoga 

      devenir sexologue

      fiche creation-entreprise

      Comment devenir sexologue ou sexothérapeute ?

      devenir sophrologue

      fiche creation-entreprise

      Toutes les étapes pour devenir sophrologue 

      ouvrir une sandwicherie

      fiche creation-entreprise

      Les étapes pour ouvrir une sandwicherie 

      Sabrina Ait El Hadi
      A propos de Sabrina Ait El Hadi

      Diplômée d'un Master 2 Juriste d'Affaires et passionnée par le milieu de l'entrepreneuriat, Sabrina a pour objectif d'accompagner au mieux les entrepreneurs dans la création et le développement de leur société.

      COMMENTAIRES