BLOG AIDE
    S'inscrire ou Se connecter

    Quelles sont les étapes à suivre pour devenir petsitter ?

    Création d'entreprise
    Captain Contrat
    LE
    4min

    Vous adorez les animaux et souhaitez exercer une activité vous permettant de vous en occuper ? Le petsitting est fait pour vous ! Avant de vous lancer, il vous faut vous poser les bonnes questions. Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ? Quelles sont les missions que vous pouvez proposer ? Le statut de micro-entrepreneur vous parait-il adapté pour être petsitter ? Cet article vous aide à faire le point avant de démarrer votre activité de petsitter.

    Au sommaire :

    1. Faut-il un diplôme pour être petsitter ?
    2. Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir petsitter ?
    3. Quel type d’activité exercer en petsitting ?
    4. Le régime de la micro-entreprise est-il adapté pour être petsitter ? 

    Faut-il un diplôme pour être petsitter ?

    Le petsitting est une activité qui consiste à s’occuper des animaux de compagnie (chiens, chats, lapins, hamsters, oiseaux, etc) en l’absence de leur maître. C'est une sorte de baby-sitting de nos amis les bêtes. Le petsitter intervient généralement lorsque les propriétaires sont au travail, en week-end, en vacances, etc.

    Bonne nouvelle, aucun diplôme n'est exigé pour exercer l'activité de petsitter ! Cette profession est donc accessible à tous.

    Cependant, si vous proposez de la garde d’animaux à domicile, vous devrez être titulaire d’une certification spécifique : l’Attestation de Connaissances pour les Animaux de Compagnie d’Espèces Domestiques (ACACED). Cette évaluation atteste de vos compétences à vous occuper d’un animal de compagnie. Pour l'obtenir, vous devrez suivre une formation payante qui portera sur des domaines aussi divers que l’alimentation, le comportement ou la santé animale.

    Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir petsitter ?

    Si aucune qualité professionnelle n'est requise pour être petsitter, il vous faut tout de même :

    • être passionné par les animaux : vous allez passer beaucoup de temps avec eux, il faut donc que cette activité soit un véritable plaisir pour vous ;
    • aimer le contact avec les animaux : si vous vous sentez mal à l’aise avec les chiens ou les chats, ils le ressentiront… Et leurs maîtres aussi !
    • être patient : selon l’espèce de l'animal ou l’éducation qui lui est donnée, celui-ci sera plus ou moins facile à gérer. Vous devrez parfois faire preuve de patience pour arriver à les apprivoiser ;
    • connaître le comportement des animaux : les clients apprécient que leur petsitter soit un véritable professionnel. L’ACACED vous permet justement de mettre en avant vos compétences ;
    • être fiable et disponible : les clients attendent de vous que vous preniez le relais auprès de leur animal, à la date et à l’heure convenues, ou pour faire face à un imprévu. Ils doivent ainsi pouvoir compter sur vous, même si vous pouvez bien entendu poser des limites à leurs exigences !

    Quel type d’activité exercer en petsitting ?

    Demandez-vous dans un premier temps si vous préférez être en contact avec une seule espèce. Si vous adorez les chats, vous pouvez devenir catsitter. Si vous préférez les chiens, vous pouvez vous consacrer au dogsitting.

    Dans un deuxième temps, interrogez-vous sur vos envies et vos disponibilités, pour déterminer le type de prestation que vous souhaitez offrir à vos clients :

    • La promenade : elle a le vent en poupe, notamment dans les grandes agglomérations et se destine essentiellement aux chiens. Votre mission consistera donc à les emmener en balade. L’avantage est que vous pourrez accroître votre taux horaire en promenant plusieurs animaux en même temps ;
    • La garde à domicile : elle s’adresse à tous les types d’animaux, que vous recevrez chez vous en l’absence de leur maître. Vous devrez donc les nourrir, les sortir, changer leur litière, jouer avec eux, etc. Il vous faudra disposer d’un logement spacieux, idéalement d’un extérieur si vous gardez des chiens, et prévoir de passer beaucoup de temps à exercer votre activité de petsitter ;
    • La visite : à l’inverse, vous vous déplacez chez les clients selon une périodicité convenue à l’avance, pour vous occuper de leurs animaux. L’avantage est que vous n’aurez pas besoin de local.
    comment_devenir_petsitter

    Le régime de la micro-entreprise est-il adapté pour être petsitter ?

    Pour devenir petsitter et donc exercer légalement votre activité, vous devez maintenant choisir votre structure juridique. L’idéal pour démarrer est sans aucun doute le régime de la micro-entreprise.

    Les avantages

    La micro-entreprise présente bien des avantages, comme :

    • un formalisme de création allégé : il suffit de déclarer le début de votre activité auprès de l'Ursaff en remplissant le formulaire cerfa P0 et d'y joindre une copie de votre pièce d'identité ;
    • un coût de création extrêmement faible, puisque l'immatriculation est gratuite ;
    • une comptabilité simplifiée : vous êtes dispensé de tenir des comptes annuels mais devez seulement tenir à jour un registre de recettes et de dépenses ;
    • les obligations sociales et fiscales simplifiées : vous pouvez choisir de les payer ensemble grâce à ce que l’on appelle le prélèvement forfaitaire obligatoire. Il s’agit  d’un pourcentage que l’administration applique à votre chiffre d’affaires. Si vous préférez rester au régime classique, vous paierez vos cotisations sociales chaque mois ou chaque trimestre en fonction du chiffre d'affaires que vous réalisez. Si vous êtes en vacances et que vous ne percevez rien, alors vous ne paierez rien, c’est aussi simple que cela ! L’impôt sur le revenu sera ensuite prélevé à la source. 

    Les inconvénients 

    • Votre responsabilité est illimitée : si vous avez des dettes liées à votre activité de petsitter, vos créanciers professionnels pourront en obtenir le paiement sur vos biens personnels ;
    • Le chiffre d’affaires est plafonné : en devenant petsitter, vous exercerez une activité de prestation de services. La loi vous impose de ne pas dépasser 72 500 € de chiffre d'affaires chaque année, sous peine de perdre les avantages sociaux et fiscaux de la micro-entreprise ;
    • Vous serez affilié au régime de la sécurité sociale des indépendants : vous aurez le statut d'un travailleur non salarié, ce qui est moins protecteur. 

    Les démarches à accomplir pour se lancer à son compte comme petsitter 

    Pour devenir petsitter en micro-entreprise, il vous faudra enfin accomplir quelques formalités :

    • enregistrer en ligne le début de votre activité, comme indiqué précédemment ;
    • choisir votre régime fiscal (classique ou prélèvement forfaitaire libératoire) ;
    • déterminer où vous domiciliez votre micro-entreprise (chez vous, dans une société de domiciliation, etc) ;
    • ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité si vous espérez encaisser plus de 10 000 € de chiffre d'affaires pendant deux années consécutives ;
    • souscrire à une assurance civile professionnelle pour vous protéger contre tous risques liés à votre activité (par exemple, si l’un des chiens que vous promenez mord un passant, vous serez responsable).

     

    Vous savez désormais tout sur les étapes à suivre pour devenir petsitter. Vous avez besoin d’aide pour finaliser votre projet et vous lancer ? Des experts Captain Contrat se tiennent à votre disposition.

    Devenez petsitter en quelques clics Je deviens petsitter

    Donnez votre avis
      ARTICLES SIMILAIRES

      Étapes de création

      Devenir marchand de biens : mode d'emploi

      Étapes de création

      Nouveaux métiers du web : comment créer son entreprise ?

      Étapes de création

      Quelles sont les démarches à effectuer pour ouvrir son commerce ?

      Étapes de création

      Licence restaurant : comment obtenir sa licence de débit de boissons ?

      Étapes de création

      Entreprise de sécurité : comment la créer ?

      Nicolas Raymondeau
      A propos de Nicolas Raymondeau

      Diplômé d'un Master de Droit social, Nicolas a notamment forgé son expérience professionnelle au sein de deux cabinets d'avocats

      COMMENTAIRES